]]>

Et le box office dans tout ça ?

Publié vendredi 19 septembre 2008
Dernière modification samedi 8 mars 2014
News lue 399 fois

Par Jawadsoprano

Rubrique News
◀ Sorties de la semaine
▶ Fantastikindia : Nouveautés du site

Voici les nouvelles du box-office indien, du Nord au Sud, pour connaître les tendances actuelles d’un cinéma en perpétuelle évolution.

HINDI

Au Nord, en Hindi, le Box-Office est totalement en transe depuis quelques mois. Finie la période de disette avec tant de grosses productions qui se cassaient le nez sur un public de plus en plus exigeant. En jouant sur l’audace, les producteurs hindis ont senti le vent tourner.

JPEG - 74.8 ko
Le blockbuster Jaane Tu Ya Jaane Na

La saison estivale a démarré sur les chapeaux de roues avec le méga-succès produit par Aamir Khan Jaane Tu Ya Jaane Na. En lançant son neveu Imraan dans une comédie romantique fraîche et pétillante comme son actrice principale Genelia, l’acteur-producteur a touché le jackpot six mois après le phénomène Taare Zameen Par. Quelques semaines après, c’est Akshay Kumar qui devenait le roi du Box-Office avec sa comédie tout terrain Singh Is Kinng qui a battu de nombreux records dans le nord du pays. On se disait alors qu’il n’y aurait plus de place pour les futures sorties, mais ce fut tout le contraire.

JPEG - 8.9 ko
Bachna Ae Haseeno, le pouvoir de Yash Raj

Yash Raj, qui restait sur une flopée d’échecs, est revenu dans la course grâce au succès de Bachnaa Ae Haseeno qui a installé Ranbir Kapoor et les trois divas (Bipasha, Deepika et Minnisha) en tête du box-office. Si les villages n’ont guère été réceptifs à cette romance fashion, les multiplexes des grandes villes ont fait salle comble.

La semaine suivante, la surprise fut énorme quand Phoonk, le petit film d’horreur du pestiféré Ram Gopal Varma, a doublé sa mise en un week-end. Si les chiffres ne sont guère élevés (moins de 10 crores de recettes) notamment à cause d’une deuxième semaine assez faible, le principal a été assuré en triplant le budget du film.

JPEG - 4.9 ko
Phoonk, de RGV

La même semaine, le film semi-commercial Mumbai Meri Jaan réussissait à attirer les spectateurs des grandes villes grâce à un bouche-à-oreille positif. Ce fut le cas également pour A Wednesday, autre film semi-commercial sur le terrorisme, qui bénéficia d’un succès inespéré dans les grandes villes. Auréolé de critiques exceptionnelles, le film a réussi à s’imposer en prenant la tête du box-office, phénomène impensable il y a encore 3 ans.

JPEG - 6.6 ko
Rock On ! Le phénomène

La semaine dernière, c’est le film d’horreur de Vikram Bhatt, 1920, qui a surpris les spécialistes en maintenant son bon démarrage tout le long du premier week-end d’exploitation. Le succès est au rendez-vous pour un genre qui n’était pas à pareille fête depuis Raaz et Bhoot.

Mais le carton de la rentrée est sans nul doute à attribuer à Rock On !, le film avec Faran Akhtar et Arjun Rampal a totalement déchainé le public jeune. Si on pouvait s’attendre à voir le film marcher, qui aurait pu imaginer que cette production engrangerait presque 20 crores en 2 semaines ? Le bouche-à-oreille a été exceptionnel (le film a perdu 20% en deuxième semaine) et on peut raisonnablement penser que Rock On va atteindre le statut de film culte dans les mois qui viennent.

De gros films sont attendus prochainement, à commencer par le nouveau film d’Imran Khan Kidnap, le film de super-héros d’Abhishek Drona qui ouvriront la saison dont le point culminant sera Diwali, avec Heroes (Salman Khan et Deol Family).

TAMIL NADU

JPEG - 14 ko
Dhaam Dhoom, succès assuré

Au Tamil Nadu, pas grand chose de nouveau à signaler, si ce n’est une saison estivale décevante. Le flop retentissant du nouveau film de Rajnikanth Kuselan a mis à mal le box-office. Ensuite ce sont d’autres gros budgets qui ont vu rouge : par exemple Sathyam, le nouveau film de Vishal a complètement sombré.

JPEG - 13.3 ko
Sathyam, un flop tellement évident

Seuls quelques films ont répondu aux attentes du public et ont proposé un spectacle décent. Le nouveau thriller de Jayam Ravi a su profiter du buzz positif de la musique de Harris Jeyaraj, et Dhaam Dhoom a su tirer son épingle du jeu en réalisant un excellent démarrage dans les grands centres. De même, le film Saroja a conquis la jeunesse de Chennai et le petit film Jayam Kandam a surpris tout le monde en maintenant son emprise sur le box office alors qu’il est dénué de têtes d’affiches.

JPEG - 43.1 ko
Sabramaniapuram, l’innatendu blockbuster

Le seul gros budget qui a bien marché est le blockbuster de Kamal Hassan Dasavatharam qui a capitalisé sur une première semaine tonitruante et sur les 10 rôles de l’acteur tamoul.

Mais le carton de l’été s’appelle Sabramaniapuram, petit film qui a conquis le public tamoul par sa simplicité et sa rigueur. Ce film rural au parfum de 70’s a attiré tout le monde, des grandes villes aux villages.

Les yeux sont rivés sur Deepavali qui annonce quelques gros budgets prêts à en découdre. Le principal invité sera Vaaranam Aayiram de Gautham Menon avec Surya.

ANDHRA PRADESH

JPEG - 18 ko
Jalsa, recette qui fonctionne

Là encore, les gros budgets et les stars ne sont pas à la fête. Comme son homologue tamoul Kuselan, Kathanayakudu, le film de Rajnikanth, a complètement raté le coche. Boudé par le public, le film est une purge pour tous ses investisseurs.

JPEG - 3.6 ko
Parugu, succès à long terme

Il en fut de même pour Baladhoor, la nouvelle comédie d’action de Ravi Teja, qui n’a pas connu le même engouement que Krishna en début d’année. Nitin n’a pas réussi son retour puisque Victory est rapidement rentré au placard, et Prabhas continue son chemin de croix avec un score insuffisant pour Bajigaadu. Jagapathi Babu a vu son Homam vite déraper malgré la présence glamour de Mamta Mohandes.

Seules trois stars ont gardé la face cet été : NTR Junior (Kantri), Allu Arjun (Parugu) et Pawan Kalyan (Jalsa). De bons scores ont permis aux deux premiers de maintenir leur accroche auprès du public, ce même public qui a remis en course le troisième.

Finalement de nombreux films inattendus ont réussi à s’incruster dans le cercle fermé des hits de l’année. Des surprises comme Gorintaku ou Hare Ram avec Kalyan Ram ont pu satisfaire le public en mal de masalas basiques. Mais les trois coups de l’été , ce sont eux. Ready, le blockbuster de l’année réunissant Genelia et Ram a enchanté les familles d’Andhra Pradesh. Ashta Chemma, centré sur une héroïne peu glamour, montre qu’un film à petit budget bien ficelé peut attirer les jeunes. Ullasanga Utsahanga, sans tête d’affiche et après un démarrage poussif, s’est vu devenir l’outsider qui va fêter les 100 jours d’exploitation.

JPEG - 23.5 ko
Ullasanga Utsahanga, la surprise !
Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie