]]>

Fantastikindia à Cannes, Vendredi 20 Mai - J. 7

Publié lundi 23 mai 2011
Dernière modification lundi 23 mai 2011
Article lu 741 fois

Par Swiss-Bolly

Dossier Fantastikindia à Cannes, le journal de bord
◀ Fantastikindia à Cannes, Jeudi 19 Mai - J. 6

Voilà, c’est mon dernier jour, et pendant que je découvre Drive, un polar génial du danois Nicolas Winding Refn, film lunaire aux sonorités électroniques, un Mean Street que Kubrick n’aurait pas renié, venu réveiller un festival qui approche de sa date de péremption. Pendant ce temps-là on remballe, on range, on nettoie, le palais se vide, c’est le temps des bilans (et de rattraper ses heures de sommeil !)

JPEG - 139.1 ko
Le palais se vide
JPEG - 146.1 ko
On remballe
JPEG - 139.6 ko
On range

Bilan pour moi, de ce festival de Cannes où le cinéma Indien était présent, alors certes par toujours devant les projecteurs, et parfois (un peu trop souvent) en coup de vent, pour des marques et non des films… Mais il était bien là, hors compétition avec le documentaire Bollywood, avec le film Chatrak à la quinzaine des réalisateurs, au marché du film, au village du monde, etc … et j’espère que l’an prochain un film indien sera en compétition officielle (Pourquoi pas un bollywood, pour faire danser le festival !)

JPEG - 187.5 ko
Dernier clin d’oeil à l’Inde

J’écrirais plus tard, lorsque je ne serais plus sous perfusion de caféine, des critiques plus complètes des différents films que j’ai découverts.

Bilan également du festival en lui-même, avec une très bonne sélection mais pas de favoris… Polisse de Maïwenn a plu à la presse française mais moins à l’internationale, The Artist devrait recevoir un prix, peut-être l’interprétation masculine (mon favori mais malheureusement il n’a pas le profil pour une palme d’or), The Tree of Life a ses chances, mais il a partagé le public et a perdu son statut de favori, Le gamin au vélo pourrait ramener une nouvelle palme aux frères Dardenne, quant à Melancholia, les propos de Lars Von Trier rendent peu probable un prix même si le film est très réussi. Almodovar, qui rate la palme depuis quelques années, (et qui en rêve…) peut espérer au minimum un prix d’interprétation féminine pour l’extraordinaire Elena Anaya. Drive dont je vous vantais les mérites en début de texte pourrait créer la surprise, quant à Ichimei de Miike, il n’a pas entièrement convaincu… Et surtout, n’oublions pas que le festival n’est pas fini, il reste encore 2 films… Tout va peut-être se jouer demain.

Aujourd’hui pour le plaisir je vous offre en photos quelques affiches de films… que vous ne verrez jamais pour certains (et c’est peut-être tant mieux), ainsi que la guerre de la guerre des boutons… avec 2 films annoncés !

JPEG - 122.3 ko
JPEG - 113.5 ko
JPEG - 128.9 ko
JPEG - 136.2 ko
JPEG - 91.3 ko
JPEG - 173 ko
Guerre des boutons version Canet/Jugnot/Merad
JPEG - 138.6 ko
Guerre des boutons version Chabat/Seigneur/Testot

J’ai terminé cette dernière journée à la fête de la quinzaine des réalisateurs, où j’ai rencontré un jeune réalisateur qui m’a parlé d’un formidable court-métrage bollywood irlandais… que je devrais pouvoir récupérer prochainement ! J’ai également dû me battre pour accéder au moins une fois au bar (beaucoup de monde) mais heureusement j’ai été aidé par Edouard Baer qui maîtrise la traversée d’une foule direction un verre de champagne à la perfection !

JPEG - 164.4 ko
Dernière soirée
JPEG - 146 ko
Feu d’artifice sur la plage

Avant de mettre un point final à mon récit en direct de Cannes je tenais à remercier quelques personnes, qui m’ont guidé dans mes premières heures cannoises et tout au long du festival, afin que je perde le moins de temps possible dans le tourbillon cannois… qui m’ont obtenu des entrées ou des billets, qui m’ont facilité l’accès aux projections, bref qui m’ont permis de couvrir dans les meilleurs conditions ce festival de Cannes. (Et qui m’ont laissé partir…)

Donc en mon nom et en celui de Fantastikindia je voudrais remercier Tiffany, Jean-Philippe, Cédric, Davy, Marie, Hakim et Rita.

Je vous laisse avec une photo de ma main en train de taper le mot fin (ce n’est pas très original mais il fallait bien trouver un moyen de conclure…) et je m’en vais de ce pas assister à la projo presse du film de clôture, les Bien-Aimés de Christophe Honoré…

JPEG - 148.2 ko
Fin

A l’année prochaine avec Fantastikindia, le premier média français consacré au cinéma indien… en direct de Cannes !


Retrouvez l’intégralité de notre dossier Cannes 2011 : ici

Commentaires
2 commentaires
Galerie