]]>

Fantastikindia à Cannes, samedi 18 mai - J. 1

Publié lundi 20 mai 2013
Dernière modification lundi 20 mai 2013
Article lu 156 fois

Par Swiss-Bolly

Dossier Fantastikindia à Cannes, le journal de bord
▶ Fantastikindia à Cannes, dimanche 19 mai - J. 2

Cannes, c’est d’abord 5 heures de tgv, avec une promesse à l’arrivée : le soleil, la plage, le bonheur. Mais en ce samedi après-midi, plus le TGV approche de Cannes, plus les visages des passagers se décomposent en regardant la pluie fouetter rageusement les vitres… Bref, Cannes rime avec déluge, et comme l’an dernier on retrouve ici et là, abandonnés à même le sol des cadavres de parapluies… Mais rassurez-vous, pluie ou soleil, je ne suis pas là pour le temps mais pour le cinéma, le cinéma et le cinéma !

Pour attaquer comme il se doit ce Festival de Cannes aux couleurs de l’Inde, car nous fêtons cette année les 100 ans du cinéma Indien, j’inaugure mon festival à minuit et demi avec Monsoon Shootout d’Amit Kumar, un polar dans le pur style de la nouvelle vague du cinéma Indien. Un premier film plutôt réussi principalement grâce à un scénario certes "déjà vu", mais qui fonctionne plutôt bien. Malheureusement un certain nombre de maladresses dans la mise en scène et un acteur principal transparent gâchent l’ensemble. Mais le film est prometteur et Nawazuddin Siddiqui qui brillait déjà l’an dernier dans Gangs of Wasseypur est une fois de plus formidable en méchant charismatique.

Je termine cette courte première journée en trébuchant sur le tapis rouge en sortant de Monsoon Shootout (oui j’ai roulé sur le tapis rouge !), un instant qui s’est immédiatement classé dans les 5 épisodes les plus honteux de ma vie… Demain matin j’attaque avec le film Borgman à 8h30… sous le soleil ! De son côté ma collègue, Brigitte Leloire Kerackian, enchaîne les interviews des équipes des films Indiens présents a Cannes. Vous pourrez bien sûr les découvrir prochainement sur Fantastikindia !

Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie