]]>

Fêtez Noël avec le cinéma indien ! (2)

Publié dimanche 16 décembre 2012
Dernière modification dimanche 1er juin 2014
Article lu 515 fois

Par Alineji, Señorita

Rubrique Littérature
◀ La Nouvelle Revue de l’Inde
▶ L’univers Shah Rukh Khan

Les fêtes de fin d’année approchent au grand galop ! Amis du cinéma indien en général et de Bollywood en particulier qui n’avez pas encore acheté vos cadeaux, ou qui êtes en panne d’idées, nous vous avons suggéré quelques DVD, allons maintenant voir du côté des livres.

Le cinéma est une source d’inspiration pour de nombreux écrivains indiens. Dans les pages parfois drôles, parfois cruelles de leurs livres, l’industrie cinématographique de Bombay est souvent présente avec ses travers, ses stars, ses satellites, ses coulisses… Caricaturée, raillée, égratignée pour ses excès et son clinquant, elle résiste et il semble bien, pour paraphraser Sacha Guitry, que les auteurs les plus sévères soient « contre, tout contre ».

Lisez donc et offrez sans modération les livres suivants :

Meurtre dans un jardin indien par Vikas Swarup, l’auteur des Fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire, adapté au cinéma par Dany Boyle sous le titre de Slumdog millionnaire, est disponible depuis quelques mois en poche, édition 10/18, collection Domaine étranger. Mais, vous pouvez encore le trouver dans la première édition de mai 2010, chez Belfond.

Aussi foisonnant et enlevé que son premier livre, Meurtre dans un jardin indien pourrait être un roman policier. C’est mal connaitre l’auteur qui entraîne avec brio et humour son lecteur dans un réjouissant « masala » débridé à travers l’Inde, du Cachemire à Delhi et Bombay, en passant par les îles Andaman. Les suspects ont des personnalités aussi contrastées et bigarrées que peut l’être la société indienne d’aujourd’hui. Une actrice de Bollywood figure parmi eux. L’intrigue démarre au moment d’une fête donnée par la victime, fils à papa devenu meurtrier d’une jeune femme. Il est assassiné alors qu’il célébrait son énième acquittement, obtenu par la corruption des témoins et des magistrats.

L’affaire, à peine transposée, qui constitue le point de départ de Vikas Swarup est aussi au cœur du roman de Siddharth Dhavant Shanghvi, Les Derniers flamants de Bombay. L’auteur reprend un fait divers qui scandalisa toute l’Inde en 1999, le meurtre en public d’une jeune actrice et top model, Jessica Lall, par un jeune homme éméché, Manu Sharma, fils d’un puissant homme politique. Au terme d’un long procès et après le désistement de tous les témoins, sept ans après, le tueur avait été acquitté. Un film assez fidèle aux évènements a par ailleurs été tiré de cette sordide histoire, No One Killed Jessica de Raj Kumar Gupta, avec Rani Mukerjee dans le rôle d’une journaliste qui veut faire éclater la vérité. Hélas, il n’en existe pas de bonne version française en DVD pour le moment. Sanghvi adopte un ton plus sombre que Swarup, plus élégant aussi. Il entrecroise les destins, les amours et les amitiés de ses quatre personnages, Karan, Samar, Zaïra et Rhea, A travers leurs errances dans les quartiers d’une ville devenue Mumbai, progressivement la mégapole se dessine en creux, comme un cinquième protagoniste, tout aussi central, et ne vous lâche plus, une fois le livre refermé. Paru aux Editions des Deux Terres en août 2010, l’édition de poche est sortie en mai 2012, en 10/18, Domaine étranger.

Show Business de Shashi Tharoor, est un peu plus ancien, puisque la première édition française, au Seuil, date de 1995. L’édition de poche, dans la collection Points, est disponible depuis 2007, avec en sous-titre « Le Roman de Bollywood ». L’intrigue que Tharoor place au cœur des studios de Film City n’a pas pris une ride. Satire hilarante et cruelle du milieu du cinéma, elle se veut aussi une métaphore comique des maux de la société indienne. L’ouvrage est découpé en six prises. Le héros, superstar adulée des foules, allongé sur un lit d’hôpital, revit par flash-backs successifs le film de sa vie et de sa carrière.

Enfin, destinée à ceux qui désirent tout savoir de leur cinéma préféré comme aux curieux qui voudraient découvrir l’art le plus populaire du sous-continent, la monographie d’Ophélie Wiel, Bollywood et les autres, voyage au cœur du cinéma indien, parue en 2011, dresse en 224 pages richement illustrées un constat précis et documenté, jamais ennuyeux, de l’état du cinéma en Inde.

Petit cadeau supplémentaire à offrir en bonus, la Nouvelle Revue de l’Inde, n° 6, d’octobre 2012, « Spécial 100 ans de cinéma indien », que vous pouvez commander en ligne. Elle donne la parole à ceux qui aiment – ou parfois qui aiment moins –, à ceux qui font, qui promeuvent et qui diffusent en France les films venus de toute l’Inde.

A vous de jouer maintenant !

La sélection Noël de DVD ici.

Article écrit par Alineji et mis en page par Señorita.

Commentaires
4 commentaires
En réponse à Charlii - le 30/12/2012 à 14:44

J’ai été voir et en fait ils demandent d’envoyer un bon de commande à imprimer. Sauf que sur le bon de commande je ne vois pas le numéro 6. Enfin c’est assez bizarre..

Laissez un commentaire :

Charlii le 29/12/2012 à 18:03

Est-ce que quelqu’un sait comment se procurer la Nouvelle Revue de l’Inde numéro 6 (100 ans du cinéma indien) SVP ?

Guiridja le 30/12/2012 à 12:09

Bonjour,

Il me semble qu’on peut encore le commander sur leur site.

Charlii le 30/12/2012 à 14:44

J’ai été voir et en fait ils demandent d’envoyer un bon de commande à imprimer. Sauf que sur le bon de commande je ne vois pas le numéro 6. Enfin c’est assez bizarre..

Marine le 16/12/2012 à 13:02

Très sympa cette sélection d’idées cadeaux ^^