]]>

Ganesh Chaturthi

Publié mercredi 3 septembre 2008
Dernière modification mercredi 3 septembre 2008
Article lu 1338 fois

Par L’équipe Fantastikindia

Dossier Ganesh Chaturthi
▶ Ganesh Chaturthi à Paris (Photos)

Paris l’a fêtée ce dimanche, le 31 août 2008, et l’Inde la fête aujourd’hui, mercredi 3 septembre 2008 : la fête de Ganesh ou Ganesh Chaturthi. En quoi consiste cette fête ?

Origine du mot Ganesh

Le mot Ganesh vient de Gana qui désigne les petits génies, serviteurs de Shiva, dont les hordes désordonnées sèmeraient une joyeuse pagaille si l’autorité de Ganesh ne les disciplinait, et Isha, Maître, Seigneur (mot similaire à Ishvara).

Ganesh, divinité

Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, est le fils de Shiva et de Parvati. C’est aussi la divinité la plus populaire de l’Inde : c’est le dieu du savoir et de la vertu. Porteur de chance, on ne manque pas de l’invoquer avant d’entreprendre une action importante.

Attributs

Il est reconnaissable à sa tête d’éléphant. Assis sur un trône, il porte une couronne ouvragée. Il tient une hache (parashu) dans sa main et il mange des petites pâtisseries (modaka). Il est parfois représenté avec un noeud coulant qui lui permet de capturer l’erreur et un aiguillon à éléphants symbole de la maîtrise du monde. La monture de Ganesh est un rat.

La légende

Ganesh est né avec une tête humaine. Vers l’âge de cinq ans, il gardait la porte de la salle d’eau où se trouvait sa mère. Survint Shiva, qui revenait de la guerre et qui ne l’avait jamais vu. Il interdit à son père de pénétrer dans la pièce où se trouvait sa mère comme elle le lui avait commandé. Furieux d’être contredit par un enfant, Shiva lui trancha la tête. Parvati informa son mari de sa terrible méprise et lui demanda de ramener son fils à la vie. Il envoya alors ses serviteurs en leur demandant de ramener la tête de la première créature vivante qu’ils croiseraient. Et c’est la tête d’un éléphant qu’ils rapportèrent.

Ganesh, un culte multi-millénaire

Généralité sur son culte et origine historique

Ganesh est vénéré aujourd’hui en Inde et dans une large partie de l’Asie par des centaines de millions de fidèles, son culte s’est répandu dès le 7ème siècle de notre ère.

Au XVIII° et au XIX° siècles, des Indiens immigrèrent à Maurice, à la Réunion, en Afrique du Sud, aux îles Fidji, ainsi qu’en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane britannique et à Trinidad. Dans tous ces pays, un culte quotidien lui est depuis rendu, comme il l’est trois fois par jour en Inde.

Plus de mille ans avant notre ère, dans le Taittiriya Samhita, Ganapati est déjà expressément désigné comme chef des ganas, le chef des multitudes. Aux alentours de notre ère, dans les différentes versions des récits antiques, les Purâna, Ganesha est désigné comme Maître des obstacles qu’il place ou lève à son gré afin de nous faire avancer sur le chemin de leur réalisation.

Depuis plus de trois millénaires, Ganesha a été célébré dans toutes les langues de l’immense péninsule indienne, par de grands saints et d’éminents poètes. Des maîtres musiciens, tel Mutusvami Dikshitar, à la fin du XVIII° siècle, ont également composé des hymnes magnifiques à sa gloire.

Ganesha, avec son corps d’homme et sa tête d’éléphant, a inspiré très largement les miniaturistes et les sculpteurs. On ne compte plus le nombre de représentations façonnées dans des matériaux très divers comme la terre cuite ou le grès, le granit ou le bois, les pierres semi-précieuses ou différents alliages. Les représentations sont visibles sur les murs des temples et sont vénérées à l’intérieur des sanctuaires publics ou familiaux.

Ganesh Chaturthi, la fête hindoue

La Ganesh Chaturthi est une fête hindoue, surtout observée dans la région de Bombay, célébrant l’anniversaire de la naissance de Ganesha. Elle se déroule pendant le mois de Bhâdrapada (août-septembre). Sa date change selon les années car elle dépend de la lune* (voir explication plus bas). On vénère des icônes de Ganesha créées spécialement pour cette occasion, et après quatre jours au moins. On les porte en procession au bord de la mer et on les jette à l’eau. Les hindous doivent ce jour-là s’abstenir de regarder la lune.

La fête de Ganesh a lieu fin août-début septembre. Cette fête se déroule en deux temps, tout d’abord le jour de la naissance de Ganesh, jour férié, les familles achètent des Ganesh en terre séchée non cuite, qui vont être installés dans la maison pendant plusieurs jours (au minimum deux). Passé ce délai, les statuettes sont conservées dans la maison ou bien déposées au temple (parfois au pied d’un temple de rue).

Puis vient le jour de l’immersion des Ganesh, généralement le dimanche suivant. Dès le matin, les familles ayant conservé les statuettes viennent les apporter sur les remblais. Après avoir fait leurs rituels, elles confient les Ganesh à des enfants qui les descendent à la mer et les immergent dans une grande vague. Les statuettes confiées aux temples sont apportées ensemble jusqu’à la mer et immergées également.

A cette célébration familiale répond aussi une célébration collective : les quartiers ainsi que les villages voisins réalisent un grand Ganesh qui est conduit en procession sur tout le front de mer. Il est conduit jusqu’à la jetée, d’où il est précipité dans la mer ou tracté par un bateau jusqu’à sa submersion par les vagues.

A Paris aussi, Ganesh a sa fête !

Les festivités sont organisées chaque 1er dimanche de septembre par les responsables du temple de Ganesh : le Sri Manikar Vinayakar Alayam
72, rue Philippe-de-Girard
75018 Paris
M° La Chapelle

Cette année, la procession s’est déroulée le dimanche 31 Août, comme nous vous l’annoncions dans une de nos news. Un article complet avec photo de l’événement a été mis en ligne : ici.

*Pourquoi la fête de Ganesh Chaturthi dépend de la lune ?

Tout cela remonte à la jeunesse de Ganesh. Un jour où il célébrait son anniversaire, sa mère Parvati confectionna pour lui 21 friandises ainsi que d’autres mets sucrés. Il mangea tant ce jour-là que son ventre (déjà rondelet) eut du mal à tout contenir. Il partit donc faire une promenade digestive sur sa fidèle monture - un petit rat - et utilisa un serpent comme ceinture pour maintenir son estomac. Un rire émana soudain du ciel… Levant les yeux, il vit la lune qui se moquait de lui et de son accoutrement. Vexé, il lui lança une malédiction : « Que personne ne voie jamais ta face le jour de mon anniversaire ! » C’est pourquoi on attend les jours sans lune pour les festivités de Ganesh Chaturthi.

Commentaires
1 commentaire