]]>

Guru Dutt

Fonctions : acteur, réalisateur, producteur, chorégraphe
De son vrai nom : Vasanth Kumar Shivashankar Padukone
Né le : 9 juillet 1925 (il y a 92 ans)
à : Bangalore (Inde britannique)
Décédé le : 10 octobre 1964 (à 39 ans)
à : Bombay (Maharashtra)
Nationalité : indienne
Famille : Marié à Geeta Roy en 1953, trois enfants : Tarun, Arun et Nina

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La biographie de Fantastikindia

Par Kendra - le 7 septembre 2008

Dernière mise à jour le 26 août 2014

Article lu 2398 fois

Galerie

Vasanth Kumar Shivashankar Padukone est l’aîné des cinq enfants de Shivashankar Rao Padukone et Vasanthi Padukone, tous deuxChitrapur Saraswats, une caste brahmane originaire de Panambur, Karnataka. Son père, instituteur dans sa ville natale, change d’orientation et devient employé dans une banque dès son arrivée à Bangalore. Sa jeune mère, qui n’a que 16 ans à sa naissance, devient alors institutrice, écrit quelques nouvelles et traduit des oeuvres bengalies en kannada.
L’enfance du cinéaste est loin d’être idyllique, il doit jongler entre de grosses difficultés financières, des relations plus que tendues entre ses parents, la mort de son petit frère de sept mois Shashidhar, un oncle maternel instable et méchant.
C’est à la suite d’un grave accident que Vasanth Kumar est renommé Guru Dutt, considéré comme un nom de meilleur augure.
De nouveau la famille déménage et pose ses valises à Bhawanipore, près de Kolkata où Dutt poursuit ses études. Il parle couramment bengali et son immersion dans cette culture si particulière se retrouve dans toutes ses oeuvres. De fait, Dutt est un patronyme extrêmement répandu au Bengale, et lorsqu’il déménage à Bombay dans les années 40, tout le monde le prendra pour un Bengali.

Très tôt attiré par la danse et le spectacle, il persuade le cousin de sa mère, Balakrishna B. Benegal, peintre d’affiches de cinéma, de le photographier alors qu’il exécute une danse du serpent inspirée par une de ses peintures. Guru Dutt ira même jusqu’à interpréter sur scène cette même danse (qu’il a appris lui-même, sans cours aucun), lors d’un rassemblement des Brahmines Saraswats à Kolkata, audace qui lui vaudra de remporter un prix de 5 roupies…
Excellent élève, il ne poursuivra pourtant pas de grandes études, à cause de problèmes financiers. En 1941, il rejoint à l’âge de 16 ans le centre d’Uday Shankar (grand frère de Ravi Shankar) qui se trouve à Almora, près du Népal, où il apprend la danse, la comédie et la musique. Malheureusement, la Seconde Guerre Mondiale obligera le centre à fermer en 1944.
Guru Dutt trouve alors un travail de standardiste à l’usine Lever Brothers à Kolkata, mais il quitte rapidement cet emploi pour revenir vivre chez ses parents à Bombay. Son oncle lui décroche un contrat de trois ans dans les studios de la Prabhat Film Company dans la ville de Pune. Là, il fait sa première apparition dans le film Chand en 1944, devient assistant-réalisateur pour Vishram Bedekar sur Lakhrani et chorégraphie le film de P.L. Santoshi Hum ek Hain en 1946 qui fait de Dev Anand une star. En effet, c’est à la Prabhat qu’il rencontre deux de ses futurs meilleurs amis, les acteurs Dev Anand et Rehman. Leur amitié est tellement forte qu’ils se font une promesse, le premier qui devient célèbre fait appel aux autres pour ses prochains films…

JPEG - 26.3 ko
Guru et Geeta Dutt

Lorsque son contrat arrive à terme, Guru Dutt reste sans emploi pendant près de dix mois. C’est à cette époque qu’il développe son amour de l’écriture avec de petites nouvelles en anglais qu’il envoie au magazine local, The Illustrated Weekly of India. La légende raconte que c’est cette même année qu’il écrit son chef-d’oeuvre quasi autobiographique, Pyaasa, d’abord intitulé Kashmakash (la lutte).
Après quelques mois difficiles, il décroche le poste d’assistant-réalisateur auprès d’Amiya Chakravarty pour Girl’s School et de Gyan Mukherjee pour Sangram.

En 1951, Dev Anand, devenu acteur et producteur, tient sa promesse et fait appel à Guru Dutt pour diriger le second film de sa maison de production Navketan. Baazi est né, hommage aux films noirs d’Hollywood des années 40, qui lancera la mode des films policiers dans les années 50. Ce film est un réel tournant pour Guru Dutt dans sa vie personnelle, puisque c’est sur ce tournage qu’il rencontre sa future femme, Geeta Roy, chanteuse ; mais également un tournant sur le plan professionnel… Guru Dutt se fait un nom, et marque durablement le cinéma indien de sa patte grâce à deux inventions techniques : l’utilisation massive des gros plans avec une lentille de 100 mm (appelé depuis "le plan Guru Dutt") et l’utilisation des chansons pour faire avancer la narration du film.
S’ensuivent Jaal et Baaz, deux films qui ne rencontrent pas forcément un succès phénoménal mais qui permettent de constituer petit à petit "l’équipe de Guru Dutt", immuable jusqu’à sa disparition, composée de l’écrivain qui deviendra réalisateur Abrar Alvi, du réalisateur Raj Khosla, du directeur de la photographie V.K. Murthy, des acteurs Johnny Walker, Rehman et Waheeda Rehman, des musiciens S.D. Burman et Hemant Kumar, des paroliers Sahir Ludhianvi, Kaifi Azmi et des chanteurs Geeta Roy et Mohammad Rafi.

JPEG - 25.9 ko
Guru Dutt et V.K. Murthy


Aar Paar en 1954 fait de lui un réalisateur incontournable et permet de révéler au public son sens de l’humour, développé dans Mr and Mrs ’55, une comédie romantique légère. Suivra ensuite Pyaasa, considéré comme un chef-d’oeuvre, racontant l’histoire d’un poète maudit qui ne connaît le succès qu’après sa mort. Ce film fait partie de la liste des 100 meilleurs films de tous les temps selon le magazine Time en 2005…

Deux ans plus tard, Guru Dutt revient avec un projet qui lui tient à coeur, dans lequel il a engagé toute sa fortune, Kaagaz Ke Phool (Fleurs de papier) contant l’histoire d’un réalisateur tombant amoureux de son actrice principale. Ce film prend une dimension toute autre lorsque l’on sait que Dutt lui-même entretenaît une relation passionnée avec l’actrice Waheeda Rehman. Malheureusement, le film fait un flop, le producteur est ruiné et, vexé, décide de ne plus jamais réaliser de films…
Cette décision ne l’empêche cependant pas de produrie et de jouer. C’est grâce au succès de Chaudhvin ka Chand en 1960 que son studio est sauvé de la ruine ; et Sahib, Bibi aur Ghulam, acclamé tant par la critique que le public, représentera même l’Inde aux Oscars en 1963.

Le 10 octobre 1964, Guru Dutt est retrouvé mort dans son lit, après avoir ingurgité une forte dose de somnifères, mêlé à trop d’alcool. Aujourd’hui encore ses proches se partagent entre la théorie du suicide ou de l’overdose accidentelle. La plupart pensent malheureusement au suicide, Guru Dutt ayant déjà attenté deux fois à sa vie auparavant. La blessure causée par l’échec de Kaagaz ke Phool n’a jamais vraiment cicatrisé, son mariage avec Geeta battait de l’aile, notamment à cause de sa relation avec Waheeda Rehman, cette dernière venait de lui faire comprendre qu’elle voulait prendre de la distance avec lui, sur le plan personnel et professionnel… Une accumulation qui aura été fatale à l’homme dépressif qu’il était.

Guru Dutt a connu la gloire comme l’échec de son vivant, mais après sa mort, son oeuvre a pris une toute autre dimension. Ayant su mêler intelligemment les exigences commerciales à des scripts pointus, Guru Dutt a peu à peu trouvé sa place dans l’histoire du cinéma international. En effet, dès 1973, ses films sont joués dans quantités de festivals à travers le monde, rencontrant un énorme succès notamment en France, en Allemagne et au Japon. Dès lors, Guru Dutt devient un incontournable pour qui s’intéresse au cinéma en général.

Commentaires
2 commentaires
Filmographie sélective

1962 - Sahib Bibi Aur Ghulam (acteur et producteur) de Abrar Alvi, avec Meena Kumari, Rehman, Waheeda Rehman… Musique de Hemant Kumar

1960 - Chaudhvin ka Chand (acteur et producteur) de Mohammed Sadiq, avec Waheeda Rehman, Rehman, Johnny Walker…. Musique de Ravi

1959 - Kaagaz Ke Phool (acteur, producteur, réalisateur) avec Waheeda Rehman, Baby Naaz, Johnny Walker, Mahmood… Musique de S.D. Burman

1957 - Pyaasa (acteur, producteur, réalisateur) avec Mala Sinha, Waheeda Rehman, Johnny Walker, Rehman… Musique de S.D. Burman

1956 - CID (producteur) de Raj Khosla, avec Dev Anand, Waheeda Rehman, Shakila, Johnny Walker.

1955 - Mr and Mrs. ’55 (acteur, producteur, réalisateur) avec Madhubala, Johnny Walker… Musique de O.P. Nayyer

1954 - Aar Paar (acteur, producteur, réalisateur) avec Johnny Walker, Shyama, Shakila… Musique de O.P. Nayyer

1953 - Baaz (acteur, réalisateur) avec Geeta Bali, Johnny Walker… Musique de S.D. Burman

1952 - Jaal (réalisateur) avec Geeta Bali, Dev Anand, Johnny Walker, K.N. Singh… Musique de S.D. Burman

1951 - Baazi (réalisateur) avec Dev Anand, Geeta Bali, Kalpana Kartik… Musique de S.D. Burman