]]>

[Edit 28/03] Inam : devenir adulte pendant la guerre civile

Publié vendredi 28 mars 2014
Dernière modification mardi 3 mars 2015
News lue 326 fois

Par L’équipe Fantastikindia

Rubrique News
◀ Son épouse, dernières chances ?
▶ La semaine Bollywood #8

Edit du 28/03 : Étant donné le sujet brulant du film, la sortie de Inam a connu quelques remous en Inde. Les premiers retours des professionnels du cinéma tamoul sont positifs, tandis que les activistes et autres forces politiques, sont plutôt hostiles au film. D’après notre partenaire, Inam est sorti dans plusieurs salles au Tamil Nadu, mais d’autres ont préféré renoncer devant les pressions extérieures.

En France, la situation est légèrement différente, et le distributeur a décidé de maintenir les séances prévues, malgré quelques réticences de militants politiques. Sachant que les informations qui nous parviennent, sont parfois incertaines, nous vous conseillons de prendre contact avec le distributeur TCP France, avant de vous rendre en salle.

Voici leurs coordonnées :
Téléphones :
09 52 91 17 86
06 10 35 77 19

Adresse électronique :
tcp.france@facebook.com
100003853167430@facebook.com

Merci de votre compréhension


Edit du 25/03 : Les horaires sont arrivés. Le film sera projeté entre le vendredi 28 et le lundi 31 mars au Mega CGR d’Epinay sur Seine. Une séance est également prévue au Mega CGR de Torcy dimanche 30 mars au soir. Pensez à réserver.


Ceylon est un film de Santosh Sivan dont le nom en tamoul a été transposé en Inam (ethnie). C’est sous ce titre que le film va sortir en France, distribué par BR Films. Comme son nom l’indique, le film s’attache à l’histoire du calvaire vécu par les civils tamouls du Sri-Lanka, dont l’ancien nom était Ceylon (Ceylan en français).

Cependant, il ne s’agit pas de parler politique pendant plus de deux heures, mais de suivre le quotidien d’un groupe d’orphelins en pleine adolescence, subissant la guerre civile qui a dévasté le pays. Le réalisateur a bien insisté lors de plusieurs interviews sur le fait que son film n’avait rien à voir avec le LTTE (Les Tigres de Libération de l’Eelam Tamoul).

Bien décidé à ne pas nourrir les polémiques qui secouent assez fréquemment les débats politiques au Tamil Nadu, Santosh Sivan a expliqué que ce projet est né d’une rencontre inattendue avec une jeune réfugiée sri-lankaise. C’est lors d’un dîner avec un ami que le réalisateur a croisé le regard de cette tamoule qui cuisinait pour eux. Visiblement affecté par sa peine et en s’inspirant du supplice qu’elle a dû vivre avant d’échapper aux horreurs de la guerre civile, il s’est attelé à écrire un script qui parle des injustices subies par ces innocentes populations prises entre deux feux, et de leur instinct de survie pour s’extirper de cet enfer. Plutôt que d’adopter un point de vue tamoul ou cinghalais, le réalisateur a choisi le parti des victimes de guerre qui ne demandent qu’une chose, la paix.

Santosh Sivan est le réalisateur d’Urumi et d’Asoka. Il a ainsi prouvé qu’il aimait les sujets historiques et qu’il était capable de les adapter au cadre du cinéma commercial indien. Reste à voir si Inam saura vous séduire. Le film marque le retour de l’actrice Saritha qui fut une figure majeure du cinéma néoréaliste tamoul des années 70-80. A ses côtés, c’est le comique Karunas qui jouera le rôle d’un enseignant déterminé à protéger ses élèves.

Deux versions du film ont été montées. L’une en anglais sous le titre de Ceylon, où plusieurs scènes comiques et chansons ont été coupées, et la seconde en tamoul : Inam, que vous pourrez voir dès le 28 mars dans le réseau CGR. Nous vous tiendrons informés des horaires très prochainement.

Voici la bande annonce du film en VOSTFR.
Attention cependant car le film ne sera projeté qu’en VOSTA. Mais si la première semaine d’exploitation s’annonce positive, il est possible que le distributeur envisage une VOSTFR.

Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie