]]>

Interview exclusive de Kangana Ranaut

Publié mercredi 16 septembre 2015
Dernière modification samedi 7 novembre 2015
Article lu 1789 fois

Par Madhuri, Nady

Rubrique Entretiens
◀ Entretien avec Aditya Mathur, artiste vocal
▶ Interview d’Imtiaz Ali pour la sortie de Tamasha

Madhuri : Bonjour Kangana et merci beaucoup de nous accueillir dans ce magnifique hôtel, c’est un privilège immense de vous rencontrer à Paris. Vous êtes ici pour la sortie française de Queen qui aura lieu le 23 septembre 2015, deux ans après son tournage (oui) et son grand succès en Inde, le film continue sur cette voie (oui, sourire).

Madhuri : On dirait qu’il y avait une très bonne ambiance sur le tournage de Queen avec cette équipe internationale. Pouvez-vous nous dire comment cela s’est passé ?
Kangana Ranaut : C’était la première fois que je venais tourner à Paris. C’est une ville dans laquelle j’avais l’habitude de venir pour les défilés de mode, notamment celui de Dior. Et j’ai toujours été une grande fan de Paris pour son histoire, ses musées, tout ça… Je pense que les artistes du monde entier aiment Paris.
Mais lorsqu’on a commencé à travailler sur le film Queen et qu’ils ont dit qu’on allait tourner à Paris, j’étais comme "Yeah !", cela ne pouvait pas être mieux. Nous avions une équipe française, nous avions des acteurs français aussi et je me rappelle qu’on a tourné dans tous mes endroits préférés. Le film parle de voyage et les personnages sont en visite dans des lieux clés. C’était extraordinaire car nous tournions dans les plus beaux endroits touristiques comme la Tour Eiffel, les ponts, tout est tellement beau ! Et on passait la journée là-bas, à manger de la nourriture indienne (rires).

Madhuri : Queen a été accueilli très chaleureusement en Inde, pensez-vous que le public s’identifie à cette fille normale, qui n’a rien d’une héroïne à la base ?
Comment cela a t-il changé les mentalités selon vous ? Les gens vous ont tellement adulée après ce succès, comment avez vous vécu ce soudain regain d’attention ?

Kangana Ranaut : Oui c’était phénoménal, Queen est l’un des rares films qui marquent vraiment, ça a littéralement impacté l’industrie car tout le monde se disait "c’est un petit film hors des sentiers battus", il diffère complètement des films qu’on a l’habitude de voir avec les chansons, les danses, une histoire d’amour et des idées de vengeance.
Cela a même été considéré comme un film féministe, car en Inde si un mariage ou un engagement se rompt, c’est censé être une tragédie. (rires) Et cette fille qui choisit la liberté et part à la recherche d’elle-même à travers son voyage en Europe, c’est une idée révolutionnaire dans notre cinéma.
Les femmes se sont reconnues dans Queen, j’ai rencontré des femmes indiennes au cours de mes voyages à New-York, Paris et en Italie et elles me disaient "on a vu le film et on voyage seule à travers le monde maintenant". Donc je pense que cela a eu un effet important sur la vie de beaucoup de gens.

Madhuri : Tout le monde rêve d’être Rani ?
Kangana Ranaut : Je pense que les gens veulent être libres. Les femmes sont très sensibles et s’inquiètent toujours de savoir ce que leurs parents veulent pour elles, pour leur carrière professionnelle… Elles vivent pour les autres, tout particulièrement en Inde. Ce qui est bien dans un sens mais peut devenir frustrant à la longue quand on passe sa vie à donner sans jamais rien recevoir. Donc oui, ça a un côté révolutionnaire.

Madhuri : Concernant votre carrière, vous avez démarré très jeune avec un premier rôle dans le film Gangster en 2006 pour lequel vous avez été récompensée par un prix. Cela fait 10 ans que vous travaillez dur et vous avez récolté il y a peu un énorme succès avec Tanu weds Manu returns, le plus gros succès commercial d’un film emmené par une femme dans l’histoire du cinéma indien. Quel regard portez-vous sur votre carrière ?
Kangana Ranaut : J’ai l’impression que ça a été un long parcours. Qu’on y arrive ou pas, cela prend généralement 3 à 4 ans pour établir une carrière et sans y faire trop attention. Mais je suis une des rares personnes a avoir lutté pendant 6, 7 ou même 8 ans et Queen a changé ma vie. Après ça, j’ai eu beaucoup de propositions de films.
Queen n’est pas un film qui a gagné énormément de prix ou qui a été salué par la critique, mais c’est un film qui a très bien marché et cela a donné beaucoup de confiance aux réalisateurs et producteurs pour investir dans des rôles féminins forts. C’est comme ça que Tanu weds Manu returns est devenu le plus gros succès de tous les temps. Et maintenant je fais plus de films centrés sur des personnages féminins alors pour moi, je crois que c’est le meilleur moment.

Madhuri : Vous êtes vraiment à part parmi les actrices indiennes. Vous avez commencé avec des rôles de femmes brisées, qui sont dans l’auto-destruction et aujourd’hui vous jouez des femmes fortes et fières. Mais vous n’avez jamais tourné d’item-song par exemple, est-ce que c’est parce que vous préférez jouer de vrais personnages et laisser ce côté sexy de côté ?
Kangana Ranaut : Déjà je pense que, étant donné que j’ai commencé très jeune, je n’avais pas cette compréhension et ce recul au début. Mais avec le temps on devient plus mature et on se sent plus responsable en tant qu’individu, on a envie de voir les choses changer. Et je pense que la façon dont sont représentées les femmes au cinéma en fait partie.
C’est très dégradant parfois, pas toujours, mais cela peut-être très humiliant. Je pense que j’en ai pris conscience assez tôt et j’ai décidé que je n’allais pas faire partie de cet étalage d’obscénités où on donne aux filles des surnoms, on les traite comme des animaux de cirque, en zoomant sur des parties de leur corps ou que sais-je encore.
Ça peut être très rabaissant. Parce qu’aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir choisir, je choisis de ne pas faire ce genre de choses.

Madhuri : Vous avez beaucoup de films en prévisions. Il y a Katti Batti (de Nikhil Advani) qui sort très prochainement [1], il y a aussi Rangoon (de Vishal Bhardwaj) et Rani Lakshmibai (de Ketan Mehta) à venir, ainsi que Simran (de Hansal Mehta). Désormais tout le monde veut travailler avec vous.
Mais si vous aviez la possibilité de faire un film avec quiconque sur terre, avec qui aimeriez-vous travailler comme acteur ou réalisateur ? Avez-vous des noms à l’esprit ?

Kangana Ranaut : Oh oui, j’ai une longue liste de personnes avec qui j’aimerais travailler. Maintenant que j’ai reçu le National Award de la part du Président [2] et que j’ai été sacrée meilleure actrice de l’Inde, j’aimerais être dans un film avec Marion Cotillard et Audrey Tautou ou bien Meryl Streep, dans un film comme ça où il y aurait des personnes venant de différentes régions du monde. Et qui donc pourrait nous diriger ? Euh, peut-être Spielberg ou quelqu’un dans ce style ! (éclat de rires)
Pourquoi pas ! J’aimerais jouer une fille indienne, ça serait génial de rencontrer une américaine et après on irait en France ahaha !

Madhuri : Il faudrait un bon scénario [3], j’ai lu que vous avez pris des cours d’écriture justement et de réalisation, peut-être que…
Kangana Ranaut : Ah oui ça serait une équipe de rêve si je pouvais faire ça, vous savez, car j’ai puisé beaucoup de force et d’inspiration chez ces femmes là. Je pense que lorsqu’on se bat pour s’en sortir il faut avoir un but bien précis pour se dire "voilà ce que j’ai envie de faire" et comme tous les fans j’aimerais être à leurs côtés un jour.

Madhuri : A propos de Paris, comme vous nous l’avez dit, ce n’est pas la première fois que vous venez. Vous avez évoqué vos endroits favoris où certaines scènes du films ont été tournées, comme Montmartre. Que représente cette ville pour vous ? Où aimez-vous aller lorsque vous avez du temps libre ?
Kangana Ranaut : Je pense qu’en Inde, comme les acteurs sont très célèbres, nous n’avons pas la liberté de nous promener dans la rue… Lorsque j’ai besoin d’espace pour respirer, je viens à Paris. Je suis venue ici de nombreuses fois, j’y ai passé des semaines et des semaines, à me promener et aller dans tous les endroits touristiques. J’aime marcher dans la rue durant des heures et admirer la beauté des lieux… Les personnes sont si bien habillées et les femmes tellement jolies, les hommes aussi…
Je pense qu’ici les personnes prennent le temps d’apprécier les choses. Vous savez comme on dit "prendre le temps de sentir le parfum des roses". Vous prenez vos déjeuners ou dîners dans des petits cafés, vous vous retrouvez après le travail. On n’a pas cette culture, surtout à Mumbai qui ressemble plus à New York, où les gens courent sans cesse derrière une chose ou l’autre. Ça peut devenir très stressant. Quand on vient à Paris on ressent vraiment la beauté de la vie.
Et pour un artiste c’est vraiment une ville très séduisante lorsque vous regardez l’architecture, les monuments magnifiques… On ressent cela partout, même par exemple ici dans cet hôtel, on admire partout la culture et l’histoire qui sont si riches. C’est ce que j’adore ! C’est ce qui fait que n’importe quel artiste ou acteur se sent complet.

Madhuri : Comme on est entre filles, je voulais savoir comment vous faîtes pour être toujours aussi bien apprêtée ? Vous semblez avoir confiance en vous et maîtrisez très bien votre image. Je sais que vous faîtes de la méditation et êtes habillée par les plus grands créateurs de mode, mais selon vous, qu’est-ce qui fait la beauté d’une femme ? Si vous deviez donner des conseils quels seraient-ils ?
Kangana Ranaut : Je pense tout simplement qu’il faut avoir confiance en qui on est. Je viens des montagnes indiennes et je ne savais pas parler anglais. Et connaître l’anglais en Inde donne un certain statut. Je me sentais ridicule mais ça n’a jamais affecté ma confiance en moi. J’étais très fière et je le suis toujours. J’ai donc travaillé mes lacunes pour y remédier et j’apprends le français également. J’ai fait une leçon.

Madhuri : Oh c’est super ! Pouvez vous nous dire quelques mots ?
Kangana Ranaut : Bonjour.
Comment ça va ? Ça va bien. Comment tu t’appelles ?
Et j’ai appris "s’il vous plaît", "merci", "madame", "mademoiselle"… (rires)
J’ai fait un chapitre c’était très plaisant.

Madhuri : Donc vous êtes prête à tourner en français avec Audrey Tautou et Marion Cotillard (rires)
Kangana Ranaut : J’adorerais ça et je pourrais consacrer plus de temps à apprendre cette langue. Le problème est qu’en Inde la plupart des gens parle anglais, alors j’ai pu l’apprendre plus facilement car tout le monde le parlait autour de moi. Mais pour le français je fais une leçon et après des semaines mon professeur me demande comment on dit tel mot. Et j’ai oublié ! (rires)

Madhuri : Alors vous devez rester ici !
Kangana Ranaut : Oui je dois rester, et je serais heureuse de rester ! (sourire)
Donc je pense que la confiance en soi est une des qualités qu’une femme doit avoir, peu importe ce que les personnes disent ou pensent. Il ne faut pas perdre de vue la personne que l’on est. C’est une qualité très attractive. Même chez les hommes.

Madhuri : Eh bien merci beaucoup Kangana pour le temps que vous nous avez consacré ! Je suis très heureuse de vous avoir rencontrée !

Le film Queen sortira le 23 septembre dans une trentaine de villes françaises

Un grand merci à Philippe Fretault (photographe) et à Aanna Films (distributeur du film) pour les belles images qu’ils ont partagé…


[1Ndlr : le 18 septembre 2015 en Inde plus précisément

[2Ndlr : le Président de l’Inde, Pranab Mukherjee

[3Ndlr : avis aux réalisateurs du monde entier !

Commentaires
1 commentaire