]]>

Irrfan Khan

Fonction : acteur
De son vrai nom : Sahabzade Irrfan Ali Khan
Né le : 7 janvier 1967 (51 ans)
à : Jaipur (Rajasthan)
Nationalité : indienne
Famille : marié, deux enfants

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
Liens : site officiel de l’acteur
La biographie de Fantastikindia

Par Alineji - le 2 août 2013

Dernière mise à jour le 6 juin 2018

Article lu 1331 fois

Galerie

Irrfan Khan est venu le 15 octobre dernier à Paris présenter son film, The Lunchbox (Dabba), projeté en ouverture du 1er festival du film indien de Paris, dont il était l’invité d’honneur. Mais qui est cet acteur caméléon, capable de tout jouer, d’incarner tous les âges sans ridicule, et qui ne craint pas de mettre son image en danger dans des rôles noirs ou dérangeants ?

Réglons tout de suite la question de l’orthographe : Irfan ou Irrfan ? Lui, déclare aimer la sonorité du redoublement de la première consonne de son prénom. Ce sera donc Irrfan. Il est d’ailleurs parfois crédité sous ce seul prénom.

Aujourd’hui célèbre aussi bien à Hollywood qu’en Inde, Irrfan Khan nait en 1967 — certaines sources le font naître par erreur en novembre 1962 — et grandit dans une famille aisée du Rajasthan. Sahabzade Irrfan Ali Khan, de son nom complet, est le fils du dernier jagirdar (nawab) du village de Khajuriya, reconverti après la décolonisation dans le commerce de pneus à Jaïpur. Il a deux frères, Imran et Salman (rien à voir avec l’acteur), et une sœur, Rukhsana Begum, qui vivent toujours à Jaïpur et exploitent l’entreprise familiale.

Installé à Bombay depuis la fin de ses études, le comédien s’est marié en 1995 avec l’écrivaine et scénariste Sutapa Sikdar, comme lui diplômée de la National School of Drama (NSD) où ils se sont rencontrés. Il avait intégré la célèbre école d’art dramatique de New Delhi en 1984 et en était sorti en 1987. Ils ont deux enfants, Babil et Ayaan, aujourd’hui âgés de 14 et 11 ans.

Comme beaucoup d’acteurs indiens étrangers aux grandes familles du cinéma, Irrfan a fait ses débuts à la télévision. Et malgré sa notoriété actuelle, il est resté fidèle à ce média qui lui a longtemps permis de vivre, ne dédaignant pas d’apparaître régulièrement dans des feuilletons ou des séries, comme il l’a fait encore en 2010 dans sept épisodes de la saison 3 de In Treatment (En Analyse). Depuis sa première série, Bharat Ek Khoj, en 1988, il a tourné dans plus d’une trentaine d’autres.

Car le succès n’est pas venu tout de suite. Il obtient son premier rôle cinématographique en 1988 dans Salam Bombay de Mira Nair, rôle malheureusement coupé au montage. Ensuite, Irrfan Khan apparaît plus ou moins brièvement au cours des années 1990 dans d’autres films, pour la plupart demeurés inaperçus, à l’exception de Ek Doctor Ki Maut et Such a long journey. Il goûte aussi au cinéma d’auteur, tournant dans des courts-métrages expérimentaux, dont un de Mani Kaul en 1994, The Cloud Door, sorte de conte licencieux adapté du répertoire littéraire classique indo-musulman, qui provoque un scandale lors de son unique projection en Inde en raison de scènes de nu. En 2001, enfin, c’est le premier long métrage d’un jeune réalisateur anglais d’origine indienne, Asif Kapadia, The Warrior, qui lui ouvre les portes du cinéma international. Il y joue Lafcadia, un guerrier rajput qui se rebelle contre son seigneur et choisit la non-violence. Dense, ciselé comme une épure, quasiment sans dialogues, ce premier grand rôle correspond parfaitement à la façon de jouer intériorisée, toute en sobriété de l’acteur. Elle restera la marque de fabrique d’Irrfan Kahn. Il crève l’écran, même si le film est fraichement accueilli par la critique comme par le public et ce en dépit des récompenses obtenues dans plusieurs festivals (Locarno, Dinard…)

Deux ans plus tard, un deuxième film va « booster » presque par hasard la carrière de l’acteur. Il s’agit de Road to Ladakh d’Ashwind Kumar, un court thriller romantique de 48 minutes narrant l’improbable et brève rencontre entre deux solitudes au milieu des surprenants paysages désertiques du Ladakh. Il y incarne le mystérieux Shafiq. L’œuvre, de nouveau, une première réalisation, est sélectionnée dans de nombreux festivals et nommée aux Oscars. La même année 2003, il est le héros tragique de Maqbool, une adaptation indienne du Macbeth de Shakespeare, transposé dans le monde de la mafia de Bombay.

A partir de là, Irrfan ne va pas cesser de tourner avec les plus grands metteurs en scène tant en Inde qu’aux États-Unis : en 2006, c’est The Namesake (un Nom pour un autre) de Mira Nair, avec Tabu, qui lui donne fréquemment la réplique comme partenaire féminine ; en 2007, un Cœur invaincu de Michaël Winterbotton avec Angelina Jolie ; il fait aussi une courte apparition, taillée sur mesure par Wes Anderson, dans À bord du Darjeeling Limited, la même année, et aussi dans Aaja Nachle d’Anil Mehta qui voit le grand retour de Madhuri Dixit (il y retrouve Konkona Sen Sharma, une autre de ses partenaires récurrentes) ; en 2008, il dit oui à Danny Boyle pour une courte apparition en policier compréhensif dans Slumdog millionnaire, juste pour le plaisir de tourner avec lui.

On ne saurait oublier enfin, dans cette énumération, sa rencontre sur les écrans avec un autre Khan, Shah Rukh, dans Billu dont le Baadshah est également le producteur. Le film, un peu sous-estimé lors de sa sortie en 2009, mérite pourtant le détour. Irrfan joue sa partition d’homme simple et modeste, débordé par les événements, face à la superstar étonnamment sobre dans le rôle de… la superstar, avec beaucoup de finesse. Ces deux grands talents sont dans une complémentarité parfaite, alors qu’on aurait pu craindre une surenchère d’egos. Le seul bémol vient finalement de ce que si peu de scènes les rassemblent.

Son interprétation du poète sadique et 3ème mari de Priyanka Chopra, Musafir, dans 7 Koon Maaf, sorti en 2011, est à la hauteur de celle de Naseeruddin Shah, c’est-à-dire remarquable. Irrfan Khan a confié avoir puisé dans sa part féminine pour jouer sa partition avec une gamme de nuances qui rendent son personnage plus complexe et troublant. Il est capable de passer ainsi presque sans transition d’une douceur et d’une suavité exquises à une extrême brutalité. Cette manière de jouer le situe dans la famille clairsemée des acteurs de la catégorie d’un Depardieu, qu’il admire énormément et que ses récentes bouffonneries médiatisées n’empêchent pas de demeurer un très grand artiste.

Bien qu’ils n’aient aucune scène en commun, il a enfin l’occasion de partager l’affiche avec ce dernier dans l’Odyssée de Pi, le dernier opus multi-oscarisé d’Ang Lee en 2012. Son personnage de Pi adulte, serein, en paix avec lui-même comme avec le reste du monde, est aux antipodes de celui de Paan Singh Tomar, champion sportif devenu bandit de grand chemin. La figure de l’homme en colère décrite par Tigmanshu Dulhia n’est pas sans évoquer celle du héros romantique d’Heinrich von Kleist plusieurs fois portée au cinéma, la dernière très récemment. Mais contrairement à l’épopée de Michael Khohlhaas, celle-ci est tirée d’une histoire authentique. Une fois de plus, Irrfan s’est glissé dans la peau de cet anti-héros avec une facilité déconcertante.

Pour ce rôle, Irrfan Khan s’est vu à juste titre décerner le prix du meilleur acteur lors de la 60e édition des National Film Awards, en mars de cette année. Au même moment, sortait sur les écrans le second volet de Saheb Biwi aur Gangster, du même T. Dulhia, dans lequel il tient encore l’emploi du gangster. Le succès public a été de nouveau au rendez-vous.

Après le succès de The Lunchbox, qui continue son petit bonhomme de chemin (toujours à l’écran en France à la fin août 2014), on l’a vu dans la comédie romantique Gunday, sortie en février, dans le rôle du policier qui pourchasse les deux héros. Parmi ses films récents, ceux de l’été 2013, on regrette que D-Day, dans lequel il campe un agent secret infiltré au Pakistan, n’ait pas été distribué en France. On a longtemps craint aussi de ne jamais pouvoir suivre sur grand écran l’histoire d’Umber, pauvre émigré sikh qui veut forcer le destin, qu’il incarne dans Qissa, the tale of a lonely Ghost. Par bonheur, le film sort sous le titre Le secret de Kanwar en septembre 2014. Avouez que la bande-annonce originale de Qissa, ci-dessous, qui le montrait une fois de plus méconnaissable, donnait vraiment envie d’en savoir plus.

Mais Irrfan Khan ne s’arrête pas en si bon chemin, et en fait, il n’arrête pas de tourner. Un petit rôle lui a échu dans le poignant Siddharth, sorti également en France fin août 2014. Et d’autres projets suivaient pour 2015. Citons Haider de Vishal Bhardwaj pour qui l’acteur nous avait confié qu’il aimait jouer. Cette adaptation d’Hamlet est sortie le 2 octobre 2014 en Inde. Piku, dans lequel il donne la réplique à Deepika et Amitabh Bachchan, a suivi en mai 2015. Et comme il garde toujours un pied du côté d’Hollywood, nous espérions qu’il ne soit pas dévoré par un méchant dinosaure dans le 4ème opus de Jurassic Park, Jurassic World.

Commentaires
Pas encore de commentaires
Filmographie

Cinéma :

2017 - Doob / No bed of roses de Mostofa Sarwar Farooki, avec Parno Mittra, Nusrat Imroz Tisha

2017 - Hindi Medium de Saket Chaudhary, avec Saba Qamar, Sanjana Sanghi

2016 - Madaari de Nishikant Kamat, avec Jimmy Sheirgill, Vishesh Bansal

2015 - Bajirao Mastani de Sanjay Leela Bhansali, avec Priyanka Chopra, Deepika Padukone, Ranveer Singh

2015 - Talvar de Meghna Gulzar, avec Konkona Sen Sharma, Neeraj Kabi

2015 - Jazbaa de Sanjay Gupta, avec Aishwarya Rai Bachchan, Shabana Azmi, Jackie Shroff

2015 - Jurassic World de Colin Trevorrow, avec Chris Pratt, Brice Dallas Howard, Jake Johnson (en tournage)

2015 - Piku de Shoojit Sircar, avec Deepika Padukone, Amitabh Bachchan (en tournage)

2014 - The Xposé de Anant Mahadevan, avec Himesh Reshammiya, Sonali Raut

2014 - Haider de Vishal Bhardwaj, avec Tabu, Shahid Kapoor, Kay Kay Menon

2014 - Siddhart de Richie Mehta, avec Tannishtha Chatterjee, Rajesh Tailang

2014 - Gunday de Ali Abbas Zafar, avec Priyanka Chopra, Ranveer Singh

2013 - Le Secret de Kanwar / Qissa : The Tale of a Lonely Ghost de Anup Singh, avec Tilotam Shome, Tisca Chopra (sortie en France en septembre 2014)

2013 - D-Day de Nikil Advani, avec Arjun Rampal, Rishi Kapoor, Shruti Haasan

2013 - The Lunchbox (Dabba) de Ritesh Batra, avec Nawazzudin Siddiqui et Nimrat Kaur (Cannes 2013)

2013 - Meridian Lines de Venod Mitra, avec Arjun Rampal, Konkona Sen Sharma, Nawazzudin Siddiqui (tourné en 2009)

2013 - Saheb Biwi Aur Gangster Returns de Tigmanshu Dhulia, avec Jimmy Sheirgill, Mahie Gill, Soha Ali Khan

2012 - Tukkaa Fitt de Shawn Arranha, avec Mahaakshay Chakraborty, Vaishali Desai, Mahesh Manjreskar

2012 - L’odyssée de Pi d’Ang Lee, avec Suraj Sharma, Tabu

2012 - The Amazing Spider-Man de Marc Webb, avec Andrew Garfield, Emma Stone, Rhys Ifans

2011 - Paan Singh Tomar de Tigmanshu Dhulia, avec Nawazzudin Siddiqui, Mahie Gill

2011 - Chillar Party de Nitesh Tiwari et Vikas Bahl, avec Sanath Menog, Rohan Grover

2011 - Thank You d’Anees Bazmee, avec Akshay Kumar, Sonam Kapoor, Bobby Deol

2011 - 7 Khoon Maaf de Vishal Bhardwaj, avec Priyanka Chopra, Naseeruddin Shah, John Abraham

2011 - Yeh Saali Zindagi de Sudhir Mishra, avec Arunoday Singh, Chitrangda Singh

2010 - Hisss de Jennifer Chambers Lynch, avec Malika Sherawat, Divya Dutta

2010 - Knock Out de Mani Shankar, avec Sanjay Dutt, Shangna Renaut

2010 - Right Yaaa Wrong de Neeraj Pathak, avec Sunny Deol, Nisha Koppikar

2009 - Acid Factory de Suparn Verma, avec Fardeen Khan, Manoj Bajpai

2009 - New York de Kabir Khan, avec John Abraham, Katrina Kaifet Nawazzudin Siddiqui

2009 - Billu de Priyadarshan, avec Shah Rukh Khan, Lara Dutta

2009 - New York, I Love You, collectif (court-métrage de Mira Nair), avec Natalie Portman

2008 - Dil Kabaddi de Anil Senior, avec Rahul Bose, Konkona Sen Sharma, Soha Ali Khan

2008 - Gumnaam : The Mystery de Neeraj Pathak, avec Mahima Chaudari, Dino Morea

2008 - Slumdog Millionaire de Danny Boyle et Loveleen Tandan, avec Dev Patel, Anil Kapoor, Freida Pinto

2008 - Chamku de Kabeer Kaushik, avec Bobby Deol, Priyanka Chopra, Ritesh Deshmukh

2008 - Mumbai Meri Jaan de Nishikant Kamat, avec R. Madhavan, Soha Ali Khan, Kay Kay Menon

2008 - Krazzy 4 de Jaideep Sen, avec Suresh Menon, Juhi Chawla, Shah Rukh Khan (cameo)

2008 - Sunday de Rohit Shetty, avec Ajay Devgan, Arshad Warsi, Diya Mirza

2008 - Tulsi : Mathrudevobhava de Ajay Kumar, avec Manisha Koirala, Tinnu Anand

2008 - Migration (court métrage) de Mira Nair, avec Tinnu Anand et Shiney Ahuja

2007 - Aaja Nachle d’Anil Mehta, avec Madhuri Dixit, Konkona Sen Sharma, Kunal Kapoor

2007 - Apna Asmaan de Kaushik Roy, avec Shohana, Rajat Kapoor, Anupam Kher

2007 - À bord du Darjeeling Limited de Wes Anderson, avec Owen Wilson, Adrian Brody, Bill Murray

2007 - Un cœur invaincu de Michael Winterbottom, avec Angelina Jolie

2007 - Life in A.. Metro de Anurag Basu, avec Konkona Sen Sharma, Kangna Renaut, Shilpa Shetty

2007 - Partition de Vic Sarin, avec Jimi Mistry, Kristin Kreuk

2006 - Sainikudu de Gunasekhar (Telugu), avec Mahesh Babu, Trisha

2006 - Deadline : Sirf 24 Ghante de Tanveer Khan, avec Konkona Sen Sharma, Rajit Kapoor

2006 - The Nemasake (Un nom pour un autre) de Mira Nair, avec Tabu

2006 - The Killer de Hasnain Hyderabadwala et Raksha Mistry, avec Emran Hashmi, Nisha Kothari

2006 - Yun Hota Toh Kya Hota : What If… ? de Naseeruddin Shah, avec Konkona Sen Sharma, Paresh Rajaw

2006 - Aksar de Anant Mahadevan, avec Emran Hashmi, Udita Goswami, Dino Morea

2006 - Mr. 100% de Piyush Kumar, avex Aryan Vaid, Mahima Choudari

2005 - Dubai Return de Aditya Bhattacharya, avec Vijay Maurya, Razak Khan, Divya Dutta

2005 - The Film de Junaid Memon, avec Nassar Abdulla, Ravi Baswani, Mahima Chaudhry

2005 - Garam de Kanti Shah, avec Imran, Sapna

2005 - 7 1/2 Phere : More Than a Wedding de Ishaan Trivedi, avec Juhi Chawla, Anang Desai

2005 - Chocolate : Deep Dark Secrets de Vivek Agnihotri, avec Anil Kapoor, Sunil Shetty

2005 - Rajkumari (court-métrage) de Victoria Harwood, avec Gita Nair

2005 - Chehraa de Saurabh Shukla, avec Bipasha Basu, Dino Morea, Rajat Kapoor

2005 - Rog de Himanshu Brahmbhatt, avec Suhel Seth, Himashu Malik

2004 - Schatten der Zeit (Shadows of Time) de Florian Gallenberger, avec Prashant Naranayan, Tamishtha Chatterjee

2004 - Aan : Men at Work de Madhur Bhandarkar, avec Akshay Kumar, Sunil Shetty

2004 - Charas : A Joint Effort de Tigmanshu Dhulia, avec Jimmy Shergill, Uday Chopra

2003 - Road to Ladakh d’Ashvin Kumar, avec Koel Purie

2003 - Maqbool de Vishal Bhardwaj, avec Tabu, Pankaj Kapoor, Om Puri, Naseeruddin Shah

2003 - Footpath de Vikram Bhatt, avec Bipasha Basu, Emran Hashni

2003 - The Bypass (court-métrage) d’Amit Kumar avec Nawazzudin Siddiqui et Sundar Dan Detha

2003 - Supari de Padam Kumar, avec Uday Chopra

2003 - Haasil de Tigmanchu Dhulia, avec Jimmy Shergill, Hrishitaa Bhatt

2003 - Dhund : The Fog de Shyam Ramsay, avec Amar Upasdhyay

2002 - Gunaah d’Amol Shetge, avec Bipasha Basu, Dino Morea

2002 - Kali Salwaar de Farida Mehta, avec Sadiya Siddiqui, Kay Kay Menon

2002 - Bokshu the Myth de Shyamaprasad, avec Nandana Sen, Heather Prete

2002 - Haathi Ka Anda d’Arun Khopkar, avec Tushar Dalvi

2002 - Pratha de Raja Bundela, avec Deepak Bandu, Ashney Shroff

2001 - The Warrior de Asif Kapadia, avec Puru Chibber, Aino Annuddin

2001 - Kasoor de Vikram Bhatt, avec Aftab Shivdasani, Lisa Ray

2000 - Ghaath de Akashdeep, avec Manoj Bajpai, Tabu, Om Puri, Anupam Kher

1999 - The Goal de Gul Bhar Singh, avec Tapas Dhali, Girish Mathur, Manoj Mitra

1998 - Such a Long Journey de Sturla Gunnarsson, avec Roshna Seth, Naseeruddin Shah, Om Puri

1998 - Bada Din de Anjan Dutt, avec Shabana Azmi, Marc Robinson, Tara Deshpande

1997 - Private Detective : Two Plus Two Plus One de Rajat Kapoor, avec Shambhavi Kaul, Keneth Desai

1995 - Adhura d’Ashish Balram Nagpal, avec Ashish Balram Nagpal

1994 - Purush de Rajan Kothari avec Ashwini Bhave, Om Puri

1994 - Vaade Iraade de Kalpana Bhardwaj, avec Ayush Kumar, Mamta Kulkarmi

1994 - The Cloud Door (court-métrage) de Mani Kaul, avec Anu Agarwal, Murad Ali

1993 - Karamati Coat d’Ajay Karthik, avec Amrit Gill

1991 - Ek Doctor Ki Maut de Tapan Sinha, avec Pankaj Kapur, Shabana Azmi

1991 - Pita de Givind Nihalani, avec Vimal Bhagat, Satyadev Dubei

1990 - Drishti de Govind Nihalani, avec Dimple Kapadia, Shekar Kapur

1989 - Kamla Ki Maut de Basu Chatterjee, avec Dimple Arora, Radha Asrani, Ashutosh Govariker

1988 - Salaam Bombay ! de Mira Nair, avec Shafiq Syed, Nana Patekar

Feuilletons et séries TV :

2010 - In Treatment (Saison 3) Sunil Sanyal (7 épisodes)

2009 - Ghar Ki Baat Hain (Série)

2004 - Adhikaar (Série)

2003 - Mugammal (Série)

2001 - Ssshhh… Koi Hain (Série)

2000 - Zameer (Série)

2000 - Saturday Suspense : Paheli (Série) (depuis 1998)

2000 - Govind Aur Ganesh (Série)

1999 - Star Bestsellers : Eursat Mein (Série)

1999 - Star Bestsellers : Bhoron Ne Khilaya Phool (Série)

1999 - Bestsellers : Ek Shaam Ki Mulakaat (Série)

1998 - X-Zone (Série)

1998 - Bhanwar (Série)

1998 - Gardish (Série)

1998 - Sparsh (Série)

1997 - Bombay Blue (Mini-Série, 3 épisodes)

1997 - Jaane Kahan Mera Jigar Gaya Ji (Série)

1997 - Naya Daur (Série)

1997 - Jai Hanuman (Série)

1996 - Tere Mere Sapne (Série)

1996 - Safar (Série)

1996 - Just Mohabbat (Série)

1995 - Gumarah (Série)

1995 - Darr (Série)

1994 - Sara Jahan Hamara (Série)

1994 - Humrahi (Série)

1994 - Chandrakanta (Série)

1994 - The Great Maratha (Mini-Série)

1994 - Banegi Apni Baat (Série)

1993 - Anu Goonj (Série)

1993 - Kirdaar (Série)

1991 - Kahkashan (Série)

1991 - Jazeere (Téléfilm)

1991 - Katha Sagar (Série)

1990 - Chanakya (Série)

1988 - Bharat Ek Khoj (Série)