]]>

Iyengaruu Veettu Azhagae

Publié mardi 27 septembre 2005
Dernière modification mardi 27 septembre 2005
Article lu 553 fois

Par Rédacteur invité

Dossier Anniyan
◀ Kumaree

M :
iyengaaru veetu azhage
iyengaaru veetu azhage
iyengar veetu azhagee

Oh Beauté de la maison Brahmine

M :
un pol azhagi pirakavum illai
Une beauté comme toi n’est pas encore née

inimel piranthaal athu nam pillai
Et si elle naît, ce sera notre enfant

F :
un pol chamathu ulaginil illai
Il n’y a pas plus sage que toi

kaadhalan chamathu kaadhalil thollai
Mais la sagesse de l’amant n’est qu’ennui en amour

M :
ariyamai thaan ingae per inbam anbe
L’inconnu est un vrai plaisir ici

kaadhalin vagupil maanavan thaan pandithaney
En « classe » d’amour, l’élève devient le maître

M :
iyengaaru veetu azhage
iyengar veetu azhagee
iyengar veetu azhagee

M :
magarantha podigalai eduthu adhil
Avec une poudre magique

manchal thangam koncham ittu idithu
De l’or jaune que l’on écrase un peu

thiru kannam engum sunnam poosi vannam seithaano
En a t-il fait une couleur qui illumine ses joues ?

oru kodi pookal kondu jodi pookal seithaano
A t- il fait un couple de fleurs a partir d’un milliard de fleurs ?

F :
un uthadu sernthaal poopadayum varthai
Si tes lèvres se rejoignent ce sont des paroles florissantes

nam uthadu sernthaal poopadayum vaazhkai
Si nos lèvres se joignent c’est pour une vie florissante

M :
alli cherthen unthan uyirukul anumathi oru murai
Je t’enlace,donne moi l’autorisation de venir dans ton âme, une seule fois

iyengar veetu azhagey
iyengar veetu azhagey
iyengar veetu azhagey

ah……

F :
uchhi vaanai thathi thaavi iluthu
En sautillant dans le ciel

pon natchithira thoranagal samaithu
Et en faisant des lianes d’étoiles

nee muthu paadal pandar keela maalai kolvaaya
Vas tu me mettre le collier de fleur sous une pluie de perles

un muthathaale vaanum mannum eeram seivaayo
Et humidifier le ciel et la terre de tous tes baisers

vaan mazhayil nanainthal payirgal uruvaagum
La pluie du ciel sème des graines
aan mazhayil nanainthal uyirgal uruvaagum
La pluie de l’homme sème des vies

thayangaathey mella thodankatum azhagiya thavarugal
Surtout ne te retiens pas, que se poursuivent les petits écarts

M :
iyengaar veetu azhagey

Gulabi
Commentaires
Pas encore de commentaires