]]>

Jashnn

Publié vendredi 17 juillet 2009
Dernière modification vendredi 17 juillet 2009
Article lu 653 fois

Par Jordan White

Rubrique Albums
◀ Luck
▶ Love Aaj Kal

La formule de Mahesh Bhatt est assez simple et elle fonctionne à merveille à chaque fois : de jeunes acteurs (souvent débutants), de jolies actrices qui commencent à percer, des histoires romantiques accrocheuses bien que très basiques, et surtout des BOF qui s’adressent à un public jeune, dans la tranche reine 15-25 ans, voire jusqu’aux trentenaires et qui plaisent par leur accessibilité.

La formule magique (chaque sortie simultanée de film et BOF équivaut à un succès garanti) est reproduite ici avec cette BOF de Jashnn. L’un des deux frères du duo Toshi-Sharib Sabri a déjà participé à une production Bhatt puisque Toshi était derrière la musique de Raaz the mystery continues. Dès le départ les éléments constitutifs de la pop sont là : mélodies douces, efficacité de tous les instants, refrains imparables et faciles à fredonner. On peut se poser la question de savoir si tout cela n’est pas au final répétitif et ne manque pas un peu de renouvellement, mais le moins que l’on puisse dire est que ça fonctionne plutôt bien.

Les compositeurs s’entourent de chanteuses et chanteurs chevronnés, on pourrait presque dire et ce de façon non péjorative, des habitués tels que Shreya Ghoshal, KK ou Shaan qui ont souvent participé aux BOF des productions Bhatt. Nasrein Karam utilise une belle ligne de basse, un synthé discret et une rythmique basique. Les voix sont éthérées à l’image même des BA proposées jusqu’ici, sur lesquelles flotte ce parfum de romance un peu désuet mais charmant.

On se demande toujours ce que va proposer le morceau suivant. Aaya Re se lance même dans une intro pompeuse façon entrée dans une salle pleine à craquer et chauffée à blanc. KK porte sa voix, laquelle est soutenue par la mélodie à base de percussions synthétiques (quelques dhols, quelques beats minimalistes) et de riffs électriques. Le flow hip-hop vient ajouter une petite touche amusante à l’ensemble.

Le meilleur est à venir avec Dard-E-Tanhai qui commence de façon très caricaturale au piano avant que les premières paroles ne replacent le morceau dans un contexte romantique qui tient la route et se révèle même joliment composé : flûte, notes vaporeuses de synthé, guitare acoustique (et riff plus agressif dans le second refrain à la reprise), flottements de la basse, écho de la voix et surtout, refrain emballant.

Il manquait un Tere Bin (titre assez commun sur les BOF) et il s’ouvre sur quelques notes de violon. On peut immédiatement penser à la musique de Ek Vivaah Aisa Bhi et au morceau Mujhme Zinda Hai Woh, du moins son couplet, lui aussi interprété par Shaan. Rappelons pour l’anecdote que le disque de Ek Vivah Aisa Bhi était le disque de Shreya et Shaan, tous deux interprétant la quasi-intégralité des chansons. Ce titre est aussi l’occasion de mettre deux instruments-rois sur le disque, mais cela se comprend par le penchant romantique très marqué de Jashnn : le piano et la guitare, qu’elle soit acoustique ou électrique.

Une guitare acoustique reine sur le titre Main Chala (en acoutisque). Un beau morceau, une fois de plus très classique mais entraînant avec son petit air d’harmonica (instrument assez rare dans la pop indienne moins dans la pop internationale, lequel se révèle touchant chez Bob Dylan avec le solo de I’m Not there, et même pour le fun avec Antoine et son fameux Oh Yeah !). On entend très distinctement tous les accords (les doigts glissent sur le manche, d’une case à l’autre, d’une note à l’autre). Nouman Javaid "hérite" donc des deux meilleures chansons de l’album.

Aish Karle est un excellent morceau pop/rock qui rappelle la chanson Woh Ajnabee du film The Train, tout du moins dans sa dynamique. Dommage pour le coup que toutes les musiques n’atteignent pas ce niveau, on aurait sans doute eu droit à une bien meilleure BOF encore. En l’état elle est sympathique à écoute mais loin d’être inoubliable.

Après les succès de Gangster, Woh Lamhe, The Train, Awarapan et Raaz the mystery continues, Jashnn est lui aussi bien placé pour devenir un hit.


Année : 2009

Commentaires
5 commentaires