]]>

Kaatrea

Publié mardi 20 septembre 2005
Dernière modification samedi 17 septembre 2005
Article lu 444 fois

Par Rédacteur invité

Dossier Rythm

MALE :
CHORUS 1 :

Kaatrae yen vaasal vanthu
Vent, tu es arrivé à l’entrée.

Medhavaaga kathavu thiranthaay
Tu as ouvert doucement la porte.

Kaatrae unn paerai kaettaen
Vent, j’ai demandé ton nom.

Kaadhal endraay
Tu m’as dit, AMOUR.

CHORUS 2 :

Naetru nee engae irunthaay
Où étais-tu hier ?

Kaatrae, nee solvaay endraen
Vent, que tu me dises

Svaasatthil irunthathaaga solli sendraay
Comme tu étais dans mon souffle, tu me réponds et tu t’en vas.

CHORUS 3 :

Thulli varum kaatrae, thulli varum kaatrae
Le vent qui se balance

Thaay moli paesu
Parle la langue maternelle.

Nilavulla varaiyil, nilamulla varaiyil
Tant qu’il y aura la lune, la Terre

Nenjinil veesu
Souffle dans mon coeur.

Thulli varum kaatrae, thulli varum kaatrae, Thaay moli paesu…

MALE :

Kaargaalam malaikkumbodhu
Lorsqu’il pleut

Olinthukolla nee vaendum
J’ai besoin de toi pour me cacher.

Dhaavini kudai pidipaayaa ?
Est-ce que tu me couvriras avec ton dhaavani (petit saree) comme un parapluie ?

FEMALE :

Anbae, naan ooranga vaendum
Chéri, je dois dormir.

Alagaana idam vaendum
Je veux un bel endroit.

Kanngalil idam koduppaayaa ?
Me feras-tu une place dans tes yeux ?

MALE :
Nee enn arugil vanthu neliya
Tu viens te déhancher devant moi.

Naan unn manathil sendru oliya
Je vais me cacher en toi.

Nee unn manathil yen ooruvam, Kandu pidippaayaa ?
Me reconnaîtras-tu dans ton coeur ?

FEMALE :

Pookkalukkullae thaenulla varaiyil
Jusqu’à ce qu’il y ait du miel dans les fleurs.

Kaadhalar vaalga
Vive les amoureux.

Pookkalukkullae thaenulla varaiyil, Kaadhalar vaalga

MALE :

Bhoomikku maelae vaanulla varaiyil
Jusqu’à ce qu’il y ait un ciel au dessus de la terre.

Kadalar vaazhgha
Vive les amoureux.

FEMALE :

Nendungaalum sippikkullae, Oorundu nirkkum mutthu pole
Comme une perle dans un coquillage.

Yen pennmai thiranthu nirkkirathae
Ma féminité s’ouvre à toi.

MALE :

Thirakkaatha sippi yennai, thiranthu kolla solgirathaa ?
Le coquillage qui ne veut pas s’ouvrir, veut-il que je l’ouvre ?

Yen nenjam marandu nirkkirathae
Mon coeur est resté bloqué.

FEMALE :
Naan siru kulanthai endru ninaitthaen
Je pensais que j’étais une enfant.

[[Unn varugaiyinaal vayatharinthaen
J’attends ton arrivée.

Ennai marubadiyum siru pillaiyaay seiyvaayaa ?
Fais que je retourne en enfance.

MALE :

Kattilidum vayathil thottilidaa sonnaa sariyaa sariyaa ?
Tu me demandes de penser au berceau alors que c’est l’âge du LIT, ce n’est pas juste !!!

FEMALE :

Kattilil iruvarum kulanthaigal aanaal pilaiyaa pilaiyaa ?
Pourquoi ne pas devenir deux enfants dans le lit ?

Gulabi
Commentaires
Pas encore de commentaires