]]>

Kalki Koechlin

Fonction : actrice
Née le : 10 janvier 1983 (35 ans)
à : Pondichéry (Tamil Nadu)
Nationalité : indienne
Famille : séparée d’Anurag Kashyap en novembre 2013

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia

Films notables

Yeh Jawaani Hai Deewani
That Girl in Yellow Boots
Shaitan
Shanghai
Dev. D

Chansons notables

Balam Pichkari
Yaaram
Hawa Hawai
Paayaliya
La biographie de Fantastikindia

Par Mel - le 21 août 2012

Dernière mise à jour le 12 septembre 2017

Article lu 2142 fois

Galerie

"Repartez d’où que vous veniez, d’Angleterre ou je ne sais où", lui dit le photographe dans Shanghai. Mais la patrie de Kalki Koechlin, c’est l’Inde. Et son histoire a commencé bien avant sa naissance…

Joël Koechlin et Françoise Armandie, deux Français un peu hippies attirés par les philosophies orientales qui proliféraient à l’époque, se sont installés indépendamment au milieu des années 70 à Auroville, près de Pondichéry au Tamil Nadu. Joël et Françoise se trouvent en 1980 dans cette ville utopique et internationale, extension de l’ashram de Sri Aurobindo.

Françoise a un petit garçon de 8 ans, Vrata, d’un précédent mariage et Joël inaugure une petite entreprise de fabrication d’ULM. Kalki, le nom de la 10ème incarnation de Krishna, naît en 1983 dans cet environnement familial fait de philosophie radicale et d’envie d’entreprendre. Elle a deux ans lorsque ses parents s’éloignent du giron de la secte pour s’installer à Kalhatty, près d’Ooty, dans les Nirgilis où ils ont créé une petite école de vol à voile. C’est là que Kalki, la petite Tamoule blanche, grandit.

Cette même année 1985, Vrata entre comme pensionnaire au lycée confessionnel international Hebron à Ooty. Kalki l’y suivra quelques années plus tard. C’est une bonne élève mais les études ne l’enthousiasment pas et ses parents doivent insister pour l’envoyer à 18 ans au Goldsmiths College (université de Londres) où elle étudie la littérature et le théâtre pendant 3 ans. C’est une révélation et elle restera un an et demi de plus à Londres à jouer dans la troupe du "Theatre of Relativity".

L’Inde lui manque et elle retourne dans son Tamil Nadu natal, chez son demi-frère à Bangalore où la petite entreprise familiale qu’il co-dirige avec son père a une nouvelle usine. De master class en audition, elle décroche enfin un rôle au théâtre à Bombay où elle s’installe en avril 2006. Le théâtre sera sa carrière ? C’est sans compter sur un coup de fil miraculeux en 2007 : on lui propose d’auditionner pour le rôle de Chanda dans Dev. D, la nouvelle version très moderne de Devdas par Anurag Kashyap avec Abhay Deol dans le rôle-titre.

Elle parle très mal hindi, "juste" tamoul, anglais et français avec un accent délicieux. Elle surmonte cet obstacle et intègre le film. Comme il l’a fait également pour le personnage de Paro, Anurag Kashyap adapte le rôle pour elle, mais elle se dépêche d’apprendre l’hindi en 2 mois. La critique est enthousiaste pour le film et pour la débutante Kalki qui joue avec intensité ce rôle de prostituée qui s’entiche d’un Dev à la dérive. Pour son premier film sorti en février 2009, elle obtient le Filmfare award du meilleur second rôle féminin.

Le succès de Dev. D ne lui ouvre pourtant pas grand les portes de Bollywood. Sa blancheur et son physique sortant des canons classiques ne lui amènent que des propositions sans intérêt similaires au rôle de Chanda. Elle les refuse toutes et se tourne vers ses premières amours, le théâtre. Elle joue dans la pièce Hair d’Ajay Krishnan en juin 2008, avec entre autres Prashant Prakash (son copain camé dans That Girl in Yellow Boots). Pendant les répétitions, Anurag Kashyap, divorcé, de 10 ans son aîné et père d’une petite fille de 8 ans, lui fait une cour intensive. Elle succombe.

C’est lui qui produit sa pièce suivante, Skeleton Woman, basée sur un conte inuit. Elle l’a co-écrit et la joue en avril 2009 avec Prashant Prakash avec lequel elle a fondé sa propre compagnie, le "Quaff Theater", l’année précédente. C’est un grand succès et ils décrochent le Hindu Metro Playwright Award 2009. Vient alors un second film en septembre 2010, The Film Emotional Atyachaar qui est à la fois un échec critique et commercial.

Anurag lui propose alors de co-écrire un film qu’il réalisera et produira : That Girl in Yellow Boots. Ce film minimaliste est présenté dans plusieurs festivals internationaux et reçoit un succès critique immédiat. Kalki y est incandescente et malgré son sujet difficile, il trouve son public aussi bien en Inde qu’à l’étranger lors de sa sortie en septembre 2011. Cette même année, Kalki est à l’affiche de trois autres films. Dans Shaitan, sorti en juin et co-produit par Anurag, elle joue avec intensité le rôle d’une jeune NRI hantée par l’internement de sa mère suicidaire. Bien qu’il n’y ait pas à proprement parler de personnage principal dans le film, elle recevra le prix du meilleur second rôle féminin du Global Indian Film and Television Honours.

Puis vient Zindagi Na Milegi Dobara en juillet. C’est sa première grosse production avec des vedettes de premier plan comme Hrithik Roshan ou Katrina Kaif, et un des grands succès de l’année. Elle donne à nouveau la réplique à Abhay Deol et offre dans son personnage de Natasha un peu de réalité et de sincérité dans un univers très lisse de dépliant touristique. Elle est nommée pour le Filmfare award du meilleur second rôle féminin mais ne l’obtiendra pas. Enfin sort My Friend Pinto en octobre. Elle s’y essaye à un genre plus proche de la comédie, mais le film est un échec.

Ce n’est pas tout, on peut aussi la voir à l’été 2011 dans la nouvelle pièce à succès du "Quaff Theater" : The Real Inspector Hound de Tom Stoppard. Elle y renoue bien sûr avec son vieux complice Prashant Prakash qui débute à la direction d’acteurs et elle est accompagnée sur scène par Neil Bhoopalam (Shaitan, No One Killed Jessica) et Gulshan Devaiah (That Girl in Yellow Boots). A l’automne, c’est dans une farce Hamlet - The Clown Prince de Rajat Kapoor qu’elle joue. Mais surtout, elle se marie avec Anurag le 30 avril 2011 dans la maison de sa mère près d’Ooty. Son père n’est pas là. Il a repris la route depuis longtemps et a refait sa vie avec Sneha qui a donné à Kalki en 2007 un second demi-frère, Oriel.

Elle retrouve Abhay Deol dans Shanghai sorti en juin 2012. C’est à nouveau une production importante où son personnage lutte avec la dernière énergie pour que justice soit rendue. Elle est encore une fois éblouissante et les critiques sont dithyrambiques. Malheureusement, le sujet et son traitement sont peut-être trop novateurs pour permettre au film d’obtenir en Inde le succès éclatant qu’il mérite. Mais Kalki est lancée dans la cour des grands.

L’année suivante, elle participe au calamiteux Ek Thi Daayan avec Emraan Hashmi, mais surtout, elle est de la fine équipe de l’énorme succès qu’est Yeh Jawaani Hai Deewani avec Ranbir Kapoor et Deepika Padukone, sous la bannière de Karan Johar. 2013 s’achève cependant sur une note plus triste car elle se sépare d’Anurag Kashyap.

"J’aime vos dents. C’est une sorte de croisement entre Bugs Bunny et Julia Roberts", lui assène un de ses détectives privés dans That Girl in Yellow Boots. "J’aime Bugs Bunny", répond Ruth. Nous aussi…

Commentaires
2 commentaires
Filmographie

2016 - A Death in the Gunj de Konkona Sen Sharma avec Vikrant Massey, Gulshan Devaiah et Om Puri

2016 - Waiting d’Anun Menon avec Naseeruddin Shah et Rajat Kapoor

2015 - Margarita with a Straw de Shonali Bose avec Revathi, Sayani Gupta et William Moseley

2014 - Happy Ending de Raj et D.K. avec Saif Ali Khan, Govinda et Ileana D’Cruz

2013 - Yeh Jawaani Hai Deewani de Ayan Mukherjee avec Deepika Padukone, Ranbir Kapoor, Aditya Roy Kapur

2013 - Ek Thi Daayan de Kannan Iyer avec Konkona Sen Sharma, Emraan Hashmi, Huma Qureshi

2012 - Shanghai de Dibakar Banerjee avec Abhay Deol et Emraan Hashmi

2011 - My Friend Pinto de Raaghav Dar avec Prateik Babbar et Arjun Mathur

2011 - Trishna de Michael Winterbottom avec Frida Pinto et Riz Ahmed (elle joue son propre rôle)

2011 - That Girl in Yellow Boots d’Anurag Kashyap avec Prashant Prakash , Gulshan Devaiah et Naseeruddin Shah

2011 - Zindagi Na Milegi Dobara de Zoya Akhtar avec Abhay Deol, Hrithik Roshan et Farhan Akhtar

2011 - Shaitan de Bejoy Nambiar avec Rajeev Khandelwal, Gulshan Devaiya, Shiv Pandit, Neil Bhoopalam et Kirti Kulhari

2010 - The Film Emotional Atyachaar d’Akshay Shere avec Ranvir Shorey, Vinay Pathak et Ravi Kishan

2009 - Dev. D d’Anurag Kashyap avec Abhay Deol et Mahi Gill