]]>

Kambakkht Ishq

Traduction : Amour malchanceux

Bande originale

Om Mangalam
Lakh Lakh
Bebo
Kambakkht Ishq
Kyun
Om Mangalam – Reprise
Lakh Lakh (Electro Dhol House Remix)
Bebo (Club Mix)
Kambakkht Ishq (Remix)
Kyun (Female) – Reprise
Welcome To Hollywood

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 28 juillet 2009

Note :
(6/10)

Article lu 5795 fois

Galerie

Akshay Kumar et Kareena Kapoor jouent à "qui sera le plus odieux" pendant deux heures, avec un plaisir évident. Akshay est super-cascadeur, entendez vrai super-héros qui prend des risques à la place de ces foies jaunes de jeunes premiers, d’ailleurs il leur pique toutes les belles nanas qui passent. Kareena est top model pour financer ses études de chirurgie et lance sur le monde un regard glacial, peut-être est-elle devenue agressive à force de mourir de faim pour assurer sa taille 32.

Évidemment entre ces deux-là, les étincelles tournent facilement au lance-flammes. Ils sont bien obligés pourtant de se croiser, au détour d’un tournage ou d’un mariage, car le frère de l’un a eu la stupide idée d’épouser la sœur de l’autre. Les amoureux se sont d’ailleurs fait allumer par leurs terreurs d’aînés, qui vont faire ce qu’ils peuvent pour leur pourrir la vie. Car Viraj-Akshay comme Simrita-Kareena sont persuadés que l’amour et le mariage sont ce qui peut arriver de pire dans la vie.

Ciel, un Bollywood où les protagonistes assument leur méchanceté, leur agressivité, et où ils échangent plus d’injures que de mots doux ! Ce pourrait être une horreur, j’ai trouvé ce parti pris plutôt amusant parce qu’il prend clairement le contre-pied de toute bonne comédie romantique, ça ne manque pas de sel. En plus, dans la plupart des films de ce genre, la glace est rompue assez rapidement, alors que là, non, ils y vont à fond, pas de pitié pour la romance !

Kambakkht Ishq s’appuie sur des acteurs formatés pour leurs rôles, on a vraiment l’impression qu’ils ne se forcent pas. En revanche les seconds rôles (Amrita Arora, Aftab Shivadsani, Javed Jaffrey, Kirron Kher) sont quasiment ramenés au rang de figurants, il n’y en a que pour les deux stars. Sylvester Stallone est plus vrai que nature, les deux scènes qui lui sont allouées ont une vraie place dans l’histoire, l’avoir associé est une bonne idée. Autre bonne idée : l’utilisation des décors de Universal Studio, ceux qui les ont visités apprécieront…

C’est le premier film de Sabbir Khan, et pour un premier film il se débrouille plutôt bien avec le rythme, la direction d’acteurs, la continuité. En revanche, on sent bien que la subtilité, la profondeur des personnages, ce n’est pas son rayon. Quand on pense qu’ils se sont mis à quatre pour écrire le scénario, ça laisse rêveur…

Kambakkht Ishq est une comédie plutôt sympathique, un bon produit de grande consommation, qui ne laissera pas de trace mais qu’on regarde avec plaisir, à condition de ne pas chercher le chef-d’œuvre, la sensibilité, la vraisemblance, ni même les belles valeurs de Bollywood. Ce film pourrait être américain, cela ne changerait rien d’autre que quelques lignes de dialogues.

Il faut toutefois avoir le courage de dépasser la première moitié du film. Celle-ci est un brin caricaturale, sans aucune rupture de ton, on se dit que s’ils comptent continuer comme ça jusqu’au bout, on va se fatiguer avant eux. Une scène particulièrement grotesque - et longue- à l’aéroport, est même difficilement supportable (c’est celle-là que la censure aurait du couper !).
Et puis la seconde partie s’humanise un peu, et on saute à pieds joints dans les tourments de Viraj et Simrita. Quelques scènes parviennent même à nous émouvoir, ce sont de bons acteurs et c’est là qu’on s’en rend compte !

Côté clips, c’est sympathique sans plus. Jordan White a très bien décrit la musique d’Anu Malik dans son article. Les chorégraphies sont sans surprise, Akshay et Kareena font sagement ce qu’on attend d’eux. La mise en scène de Bebo rappelle celle de Yeh Mera Dil dans Don. L’incursion d’un chant dévotionnel, Om Mangalam, dans cet univers de mécréants, est encore l’élément musical le plus original du film.

C’est l’été, propice à la détente et aux comédies bouffonnes, celle-ci penche nettement plus vers Tashan (l’humour en moins) ou Singh is Kinng, que vers Jab We Met ou Namastey London. Si vous êtes en manque de nouveauté et que vous prenez plaisir à voir jouer Kareena et Akshay, vous pouvez y aller, sinon passez votre chemin sans regret !

Commentaires
5 commentaires