]]>

Kan Paesum Vaarthaigal

Publié vendredi 30 septembre 2005
Dernière modification vendredi 30 septembre 2005
Article lu 561 fois

Par Rédacteur invité

Dossier Seven G Rainbow Colony
◀ Naam Vayadhukku

kaN paesum vaarthaigaL purivadhillai
Je ne comprend pas le langage des yeux

kaathirundhaal peN varuvathillai
Si j’attend la fille ne viendra pas

oru mugam maraiyae maRu mugam theriya
Pour qu’un visage disparaisse et qu’un autre apparaisse

kaNNaadi idhayam illai, kadal kai koodi maRaivadhillai (2)
Je n’ai pas un cœur miroir ,et la mer ne se cache pas derrière ses mains

kaatril ilaigaL paRandha piRagum
Après que les feuilles se soient envolées avec le vent

kiLaiyin thazhumbugaL azhivadhillai
Les cicatrices sur les branches ne s’efface pas

kaayam nooRu kaNda piRagum
Malgré 100 blessures

unnai uLmanam maRappadhillai
Mon cœur ne t’oublie pas

oru muRai dhaan peN paarppadhinaal
Parce qu’une fille ne regarde qu’une fois

varugiRa vali avaL aRivadhillai
Elle ne comprend pas le mal qu’elle fait

kanavinilum dhinam ninaivinilum
Dans les rêves et toujours dans les pensées

karaigiRa aaN manam purivadhillai
l’âme des hommes fond,et ça elle ne le comprend pas

(kaN paesum vaaRthaigaL…)

kaattilae kaayum nilavu, kandu koLLa yaarum illai
La lune qui luit dans la foret,personne n’y fait attention

kaNgaLin anumadhi vaangi kaadhalum ingae varuvadhillai
L’amour ne vient pas en demandant l’autorisation aux yeux

dhoorathil theriyum veLicham paadhaikku sondhamillai
Cette lumière que l’on voit au loin n’est pas lié au pas

minnalin oLiyai pidikka minmini poochikku theriyavillai
Les lucioles ne savent pas attraper l’étincelle de l’éclair

vizhi unakku sondhamadi, vaedhanaigaL enakku sondhamadi
LE regard est à toi,et les souffrances miennes

alai kadalai kadandha pinnae
Après le passage de la vague

nuraigaL mattum karaikkae sondhamadi
Seul reste la mousse sur les bords

(kaN paesum vaaRthaigaL…)

ulagathil ethanai peN uLLadhu
Il y a tellement de femmes sur Terre

manam oruthiyai mattum koNdaadudhu
Mon coeur ne veut s’approprier qu’une seule

oru muRai vaazhndhida thiNdaadudhu
Il lutte pour vivre une seule fois( avec elle)

idhu uyir varai paayndhu pandhaadudhu
Et me trouble tout au fond de mon être
pani thuLi vandhu moadhiyadhaal
Parce qu’une goutte de rosée qui a cogné

indha muLLum ingae thuNdaanadhu
Et de là l’épine est tombé en morceaux

boomiyil uLLa poigaL ellaam
Tous les mensonges de cette terre

ada pudavai katti peN aanadhu
Prennent la forme d’une femme en saree

yeh puyal adithaal, malai irukkum
Lors d’une tempête,la montagne résiste

marangaLum pookkaLum maRaindhuvidum
Mais les arbres et les fleurs disparaissent

sirippu varum azhugai varum
On rit on pleure

kaadhalil irandumae kalandhu varum
Les deux s’unissent en amour

oru muRai dhaan peN paarpadhinaal…………….
Parce qu’une fille ne regarde qu’une fois…………

Kan peasum vaartaigal….

Gulabi
Commentaires
Pas encore de commentaires