]]>

Kesari en salles

Publié samedi 30 mars 2019
Dernière modification samedi 30 mars 2019
News lue 148 fois

Par Savoy1

Rubrique News
◀ Cycle Héroïnes d’Asie

Ces dernières années, Akshay Kumar alterne reconstitutions de faits historiques (Airlift ou Rustom en 2016, Gold et Padman en 2018) et comédies à thème social (Toilet en 2017), plus ou moins appréciées ici et là, selon le degré d’engagement de chacun(e). L’année dernière, il se permet une embardée en Tamil Nadu, et fait face à la star Rajini, en méchant charismatique et ambigü du rouleau compresseur de SF 2.0.

Depuis ce vendredi 22 mars, Akshay revient en force(s), dans de nouvelles aventures épiques et guerrières, avec Kesari, sous la houlette de Anurag Singh. Soit la résistance en 1897 d’un maigre bataillon sikh, responsable d’un fortin sous allégeance britannique en plein désert, face aux milliers de combattants de plusieurs armées afghanes. Soit l’honneur des soldats sikhs et de l’esprit indien pris entre le marteau de l’intégrisme musulman et l’enclume de la domination britannique.

Le traitement du sujet, évidemment conçu pour avoir des résonances avec notre monde d’aujourd’hui, sera cette fois encore apprécié selon la subjectivité de chacun·e. Mais on ne pourra nier au film de convoquer dans un bel élan de générosité, le classicisme et la force d’un certain cinéma hollywoodien de la grande époque, un sens de la mise en scène et de la caractérisation, ainsi que son engagement premier degré, tout droit issus du meilleur cinoche populaire italien des 70’s. Le tout assaisonné d’un véritable esprit indien, servi par de beaux symboles, dialogues et musiques à volonté. Alternant également scènes de comédie au timing assuré et images iconiques toutes baignées de sauvagerie.

Bon, « c’est pas tout ça », mais Kesari est visible en salles françaises pour sa deuxième semaine. L’occasion de vérifier que le cinéma « bollywood » et hindi assure plus que jamais au rayon grandes épopées. Surtout sur écran géant.

Commentaires
1 commentaire