]]>

King Khan au tapis

Publié mardi 19 mai 2009
Dernière modification mardi 3 mars 2015
Article lu 1713 fois

Par Madhurifan

Rubrique Tendances
◀ Le cinéma dans le cinéma indien
▶ Il était une fois… Hum Aapke Hain Koun

En 1999, Shahrukh Khan, Juhi Chawla et Aziz Mirza décident de créer ensemble une société de production. SRK est un ami de longue date de Juhi. Il ont déjà tourné 6 films ensemble. Aziz Mirza et sa femme, Nirmala, sont un peu les parents adoptifs de SRK puisque ce sont eux qui l’ont hébergé lorsqu’il est arrivé à Bombay. Au-delà de l’amitié, tous les trois partagent la même vision du cinéma. Aziz a déjà fait tourner SRK et Juhi dans Raju Ban Gaya Gentleman en 1992.

L’idée de cette association était venue à SRK lorsque Aziz Mirza voulut le faire tourner dans un film sans avoir les moyens de le payer à sa valeur du marché de l’époque. Comme Aziz ne voulait pas profiter de leur amitié pour le payer moins, SRK lui proposa de s’associer dans la production.

Pour le nom de la société, ils se mirent d’accord sur Dreams. SRK proposa de remplacer le "s" par un "z" pour le rendre un peu original. L’objectif de Dreamz était de produire non seulement des films mais aussi des séries télé et des publicités.

Comme aucun des trois partenaires n’avait d’expérience en matière de production, l’opération ne fut pas facile. Ils firent d’abord appel à Jai Metha, le mari de Juhi, qui était dans les affaires. Sanjiv, le frère de Juhi vint aussi les aider. Mais ils prirent surtout conseil auprès de Yash Johar (le père de Karan) qui, lui, avait une bonne expérience de la production.

Se posait ensuite le problème du choix du premier film. Il se porta sur Phir Bhi Dil Hai Hindustani, une adaptation de Spéciale Première (The Front Page) de Billy Wilder. Pour cela, SRK voulait ce qui se faisait de mieux, aussi bien en matière technique qu’artistique. Ils achetèrent donc les meilleurs micros, caméras, objectifs et firent appel aux meilleurs techniciens : Santosh Sivan pour la photo, Jatin-Lalit pour la musique, Javed Akhtar pour les paroles, Farah Khan pour les chorégraphies.

La première eut lieu le 21 janvier 2000. SRK avait mis les petits plats dans les grands en invitant le gratin de Bollywood et en organisant un grand cocktail dans une boîte de nuit. La curiosité était à son comble.

Hélas, c’est la tragédie de Susan Alexander dans Citizen Kane qui se reproduisit. Malgré les moyens et les efforts, les critiques et le public boudèrent Phir Bhi Dil Hai Hindustani. Dreamz démarrait avec un flop.

Une semaine plus tôt exactement, le 14 janvier, un autre film était sorti. Un film réalisé par Rakesh Roshan : Kaho Naa… Pyaar Hai (au passage, je trouve que le 3 de Ganesh pour ce film est un peu dur). Le premier rôle était tenu par un certain Hrithik Roshan. Le film fit un triomphe qui éclipsa non seulement Phir Bhi Dil Hai Hindustani mais également Mela, le film d’Aamir Khan, sorti une semaine plus tôt. SRK et Aamir, les deux plus grosses vedettes du moment étaient mises au tapis par le petit nouveau.

Le coup fut terrible pour SRK, Juhi et Aziz Mirza. Ils envisagèrent même de fermer boutique mais ils s’accrochèrent et produisirent Asoka. Ils en confièrent la direction à l’excellent Santosh Sivan qui avait été directeur de la photo de Phir Bhi Dil Hai Hindustani et qui venait de réaliser The Terrorist (au passage, un magnifique film à découvrir). Asoka remporta 2 awards et fut nominé 17 fois.

Hrithik commençait l’immense carrière que l’on connaît et SRK levait la malédiction.

(inspiré du livre "King of Bollywood - Shah Rukh Khan and the seductive world of Indian cinema" d’Anupama Chopra)

Commentaires
3 commentaires