]]>

Kites

Traduction : Cerfs-volants

Bande originale

Zindagi Do Pal Ki
Dil Kyon Yeh Mera
Tum Bhi Ho Wahi
Kites in the Sky
Fire
Fire (English Version)
Zindagi Do Pal Ki (Remix)
Dil Kyon Yeh Mera (Remix)
Tum Bhi Ho Wahi (Remix)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 6 juillet 2010

Note :
(7/10)

Article lu 4533 fois

Galerie

Jay (Hrithik Roshan) vit à Las Vegas où il gagne sa vie comme professeur de salsa et arrondit ses fins de mois par des moyens plus ou moins légaux. Son but unique est de trouver le filon qui le fera devenir RICHE. Le jackpot s’appelle Gina (Kangna Ranaut), elle est folle amoureuse de son professeur de salsa et fille d’un caïd plein aux as, Bob (Kabir Bedi). Jay endosse donc le costume de parfait fiancé, s’intègre dans la famille, fait connaissance du frère de Gina, Tony (Nick Brown), et de sa fiancée Natasha (Barbara Mori), d’origine mexicaine.

Jay et Natasha se découvrent très vite beaucoup de points communs et notamment le même but, Natasha fait aussi un mariage d’argent. Ils tombent amoureux, bien malgré eux, et n’en sont encore qu’aux prémices… Lors d’une altercation, Jay menace Tony d’une arme et Natasha assomme son fiancé officiel. Ils n’ont alors d’autre choix que de s’enfuir, ensemble bien sûr. Très en colère, le papa prévient la police que ces deux indélicats lui ont volé une grosse somme d’argent. Jay et Natasha, qui en fait s’appelle Linda, ont bientôt à leurs trousses la bande de Tony et la police.

Nos Bonnie and Clyde version 2010 n’ont plus qu’à cavaler…

Kites s’adresse exclusivement aux amateurs de romances, qu’on se le dise ! Même si une bonne heure est dédiée à la fuite de nos deux héros avec des courses-poursuites qui s’enchaînent, des voitures qui s’entrechoquent, s’embrasent et s’envolent en chœur dans un climat de western-spaghetti, il s’agit d’une grande belle histoire d’amour, de celle qui dépasse les petitesses humaines… même celles de Jay et Linda, qui malgré des débuts peu glorieux se révéleront dignes des plus grandes tragédies antiques.

Le montage construit en flash-backs plante le décor : dès les toutes premières minutes du film, on y parle espagnol, l’atmosphère est tendue, le héros semble seul au monde et mal en point, que lui est-il arrivé…
Le montage est justement là pour mettre un peu de piment dans un scénario un peu trop prévisible, mais ce n’est finalement pas si important. Ce qui fait le charme de Kites, ce sont les yeux de Hrithik et le sourire de Barbara, leurs dialogues quand l’un parle hinglish et l’autre espagnol, ces décalages culturels qui ponctuent leur épopée, cette innocence qui les prend par surprise et les relie au-delà de leur histoire un peu pitoyable. Chacune des scènes qu’ils partagent est un condensé de séduction, qui si l’on y est sensible, suffit à passer deux heures agréables.
Certes, on aurait apprécié que les personnages soient plus travaillés, d’autant plus que la présentation de la vie de Jay "avant" laisse entrevoir un mélange de fumisterie et de dérision plutôt amusant qu’on aurait aimé voir développé, mais qui disparaît totalement dès que l’histoire se met en route, laissant la place à l’amoureux héroïque traditionnel.

Si l’on cherche un grand film, quelque chose d’inoubliable, une réflexion sur les immigrés de tous bords au pays de l’eldorado, il vaut mieux passer son chemin !
Si l’on cherche un côté un peu sulfureux, une alchimie entre le kathak et la salsa, ce n’est pas la peine non plus, Hrithik ne danse qu’une seule fois et c’est du… hip-hop (sacrilège !).
Si l’on cherche une histoire originale en se disant que la distance culturelle en est le creuset… eh bien non, pas pour cette fois, tant pis. En revanche, les langues sont bien gérées, entre le hindi, l’anglais et l’espagnol, les dialogues sont fluides, l’incompréhension du langage et la compréhension profonde sont toutes deux bien rendues même si tout cela reste très superficiel.

Il ne faut donc pas être trop exigeant, mais juste se laisser porter par de beaux acteurs, un divertissement pas très innovant mais honnête, joliment mis en images.
En dehors du scénario, le grand point faible est la musique de Rajesh Roshan, inexistante, c’est dommage d’être passé à côté d’une double inspiration indienne et mexicaine.
L’autre point critiquable est le marketing du film, qui a promis quelque chose d’exceptionnel, alors qu’il n’en est rien. Vraiment rien, à aucun niveau. La déception du public est à la hauteur des attentes…

A noter : une version du film entièrement en anglais est également sortie, Kites : The Remix, un film de 90 minutes monté par Brett Ratner, le réalisateur de la trilogie Rush Hour et de X-Men 3. Un réalisateur de films d’action pour une romance ??? A suivre.

Commentaires
10 commentaires
En réponse à Madhurifan - le 06/07/2010 à 12:36

Kites a été une très bonne surprise.

Après tout le battage et le retard de sa sortie, je me disais qu’on allait avoir droit à un truc pas très frais, uniquement basé sur la renommée des acteurs et le côté sulfureux. Bref, une daube.

Est-ce parce que je m’attendais au pire que j’ai vu du bon ?

Je dois dire que cette histoire m’a plu. Certes elles est très américanisée mais je ne sais pas si c’est la présence de Hrithik, le traitement de l’image ou la flamboyance de l’histoire d’amour mais ça a fait tilt.

Je suis comme toi, Maya. Je ne classe pas ce film dans les très bons crus mais par contre je ne suis pas sur de ne pas changer d’avis. En tout cas je le regarderai à nouveau. Je parlais de flamboyance de l’histoire d’amour. Ca me fait drôle d’écrire ça mais en fin de compte c’est vraiment ce que j’ai ressenti. L’amour au delà de tout, même de l’argent qui est le Graal de ces deux personnages. L’amour, lien au delà du langage. L’amour sacrifice. Bref, j’ai trouvé dans Kites tous les éléments des massala romantiques pondus pas Bollywood. Un vrai film indien.

En tout cas je n’ai pas pu m’empêcher de comparer Kites à My Name Is Khan pour constater le fossé, pour ne pas parler de gouffre, qui sépare les deux, hélas pour Karan.

Laissez un commentaire :

chacha le 02/08/2013 à 13:59

Je viens seulement de regarder Kites que j’avais pourtant acheté il y a quelque temps déjà (en Blu-Ray : très belle qualité). Le film est superbe et émouvant même s’il n’est pas parfait. Barbara Mori et Hrithik Roshan forment un couple magnifique. En dehors du problème de langue (pourtant traité d’une façon réaliste-une fois n’est pas coutume dans le cinéma indien) et de la tristesse du sujet (3 ans après la sortie, il y a certainement prescription ..) qui ont sans doute fait fuir le public indien, je pense qu’il manque 30 minutes au film pour développer l’évolution du couple J-Natasha/Linda et respirer sur les plus beaux passages. Par exemple, la coupure nette imposée à ce que je pense les 2 plus beaux passages du film : la danse sous la pluie et la poursuite dans la maison en bois après le mariage sont un vrai supplice de tantale. Un remix à 1h30 à l’américaine était une bonne idée mais il fallait un film en durée indienne (2h15 est un minimum). A quand la version extended ?

Flo1986 le 04/08/2013 à 13:51

Justement chacha, il y a deux versions. Laquelle as-tu vue ? J’étais en Angleterre pour la sortie, et j’ai eu la chance de voir la version hindi (2h) plutôt que la version Internationale "remix" de 1h30. Un peu plus long ne m’aurait pas dérangé, mais 2h c’est devenu assez normal dans les films hindis actuels.

clem le 23/04/2011 à 23:03

Echec commercial, et alors ? On peut citer parmis les "échecs" des films d’auteurs tels que le parfait "Guzaarish", l’audacieux "Shabd", le brillant "No Smoking" et la liste de film acclamés par la critique et rejetés au box-office est infinie… Kites n’a pas forcément été acclamé pourtant quand on le regarde une chose s’impose : c’est un chef-d’oeuvre ! Le maître Basu nous offre un film à la hauteur de son "Gangster - a love story" qui avait boulversé le public… Je ne dirais qu’une chose : BRAVO !! Ma note : 9/10 !

noella le 06/03/2011 à 15:44

C’est dommage pour Hrithik Roshan que ce film n’ait pas marché car il y est flamboyant : c’est pour moi,le film où il est le mieux filmé.De plus le couple qu’il forme avec Barbara Mori est très lumineux : je pense que l’association des deux fait beaucoup pour que l’on aime cette histoire d’amour.Tout en étant lumineuse , il y a en elle quelque chose de rude, de sauvage qui a contrario sert au côté un peu "mièvre" qu’il y a chez son partenaire masculin et jusqu’à ce film , c’est un des handicaps de l’acteur dans les romances, que ne compense pas les actrices indiennes.De plus, les images sont superbes mais la bande son est en partie ce qui nuit le plus au film:la lenteur tient au fait que c’est trop sirupeux dans l’ensemble, c’est dommage.Le film aurait gagné à faire un choix, soit abandonner le côté musical ; soit le renforcer mais en l’utilisant pour l’intériorité et la dramatisation, ceci d’autant plus que le fossé linguistique réduit les dialogues au minimum.Autant dans ce film, le couple équilibre le jeu de cet acteur , autant dans Guzaarich, je trouve que sa performance plus grande est amoindrie par le choix du casting et le rôle féminin.Des deux, je préfère malgré tout visualiser celui-ci même si la qualité est inférieure esthétiquement et c’est une année où Hrithik Roshan était bon : sa déception perceptible doit être d’autant plus grande , car ses choix de rôles étaient intéressants .

MllexMiam le 27/09/2013 à 22:41

Je suis d’accord avec toi Il n’a jamais été aussi beau, dans le sens où on voit bien à quel point c’est un véritable acteur !

Et ses magnifiques prunelles vertes … Mon dieu ! <3

Soniya le 15/08/2010 à 23:32

Oui une bonne surprise Maya ! J’ai passé un bon moment, même si je suis pas trop action ni séquence au ralenti et que le film en abuse : mais c’est vraiment bien réalisé, le scénar crédible, les langues bien gérées effectivement, il y a des pointes d’humour. Et puis le duo d’acteur est assez excellent : Hrithik en gentil homme d’action et Barbara émouvante et pas du tout potiche malgré ce à quoi on pouvait s’attendre. Et la fin est belle et surprenante !

Bekim le 17/07/2010 à 11:32

malgré une premiére partie trés lent,la deuxiéme est un vrai cocktail explosif,des scénes d’action trés bien fait, (je crois que pour certaines scénes,ils se sont un peu inspirés de bad boys 2 le film avec will smith ??)de l’humour,j’aime bien la scéne quand hritik essaie de parler en espagnol a toute la famille de natacha ^^,…un film pas parfait mais qui se laisse regarder

Soniya le 06/07/2010 à 13:38

Merci pour la critique Maya et le commentaire Madhurifan, moi je vais me laisser tenter !

Madhurifan le 06/07/2010 à 12:36

Kites a été une très bonne surprise.

Après tout le battage et le retard de sa sortie, je me disais qu’on allait avoir droit à un truc pas très frais, uniquement basé sur la renommée des acteurs et le côté sulfureux. Bref, une daube.

Est-ce parce que je m’attendais au pire que j’ai vu du bon ?

Je dois dire que cette histoire m’a plu. Certes elles est très américanisée mais je ne sais pas si c’est la présence de Hrithik, le traitement de l’image ou la flamboyance de l’histoire d’amour mais ça a fait tilt.

Je suis comme toi, Maya. Je ne classe pas ce film dans les très bons crus mais par contre je ne suis pas sur de ne pas changer d’avis. En tout cas je le regarderai à nouveau. Je parlais de flamboyance de l’histoire d’amour. Ca me fait drôle d’écrire ça mais en fin de compte c’est vraiment ce que j’ai ressenti. L’amour au delà de tout, même de l’argent qui est le Graal de ces deux personnages. L’amour, lien au delà du langage. L’amour sacrifice. Bref, j’ai trouvé dans Kites tous les éléments des massala romantiques pondus pas Bollywood. Un vrai film indien.

En tout cas je n’ai pas pu m’empêcher de comparer Kites à My Name Is Khan pour constater le fossé, pour ne pas parler de gouffre, qui sépare les deux, hélas pour Karan.

Deolia le 06/07/2010 à 14:54

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir mais, en ce qui me concerne, les bandes-annonces m’attiraient déjà beaucoup, bien plus que MNIK :-) Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours eu un bon pressentiment au sujet de ce film et j’ai déjà lu beaucoup d’avis positifs. Après avoir lu la critique de Maya et la tienne JP, il me tarde encore plus de le voir …