]]>

Konkona Sen Sharma

Fonction : actrice
De son vrai nom : Sen Sharma
Surnom : Koko
Née le : 3 décembre 1979 (38 ans)
à : New Delhi (Delhi)
Nationalité : indienne
Famille : Fille de la cinéaste et actrice Aparna Sen, épouse de Ranvir Shorey. Elle a un fils, Haroon

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La biographie de Fantastikindia

Par Sumaya, Maya - le 18 avril 2011

Dernière mise à jour le 26 novembre 2014

Article lu 3667 fois

Galerie

Konkona Sen Sharma vient au monde le 3 décembre 1979 à Delhi. Elle est la fille de l’écrivain et journaliste spécialisé en sciences Mukul Sharma et de l’actrice et réalisatrice Aparna Sen (Sagina, Bombay Talkie). Son beau-père est Kalyan Ray, un auteur. L’actrice a une grande soeur, Kamalini Chatterjee. Avant de commencer une carrière au cinéma, elle obtient en 2001 un diplôme d’anglais à l’université St Stephen de Delhi. Son nom d’artiste reprend le patronyme de son père et celui de sa mère, d’où le fait qu’elle porte deux noms de famille. Son prénom, habituellement orthographié Kankana, signifie "bracelet" et est d’origine hindoue.

Alors qu’elle accompagne sa mère sur les tournages, la petite Konkona fait ses débuts en 1983 en tant que child artist dans le film Indira. Puis continue dans ce genre de petits rôles en 1989 dans la série télévisée Picnic, ainsi que dans le film Amodini, en 1994. Elle tourne également une publicité dans son enfance dans laquelle on la fait passer pour un petit garçon après lui avoir coupé les cheveux. Mais c’est en 2001 qu’elle débute réellement sa carrière dans le film bengali Ek Je Aachhe Kanya, dans lequel elle interprète un rôle négatif. S’est ensuivi un rôle dans le film très apprécié de Rituparno Ghosh Titli, face à la superstar Mithun Chakraborty et sa mère Aparna Sen.

Mais elle acquiert une véritable notoriété dans le milieu grâce à Mr. And Mrs Iyer, aux côtés de celui qui partagera l’affiche avec elle dans pas moins de deux autres films : Rahul Bose. Le long-métrage, dirigé par la mère de Koko, attire le public, particulièrement dans les multiplexes urbains, et rencontre un succès important auprès des critiques. La performance de Konkona, dans le rôle d’une femme au foyer tamoule, tout comme sa maîtrise de l’accent du sud ont été très bien reçues, à tel point que la jolie Bengalie a reçu le National Award de la meilleure actrice pour ce rôle, fait rare pour son jeune âge (elle a à peine 23 ans à l’époque). Puis sort en 2005 Page 3, film pour lequel Konkona collabore pour la première fois avec le réalisateur de films sociaux Madhur Bhandarkar. Son rôle de jeune journaliste people est apprécié et la jeune femme devient un visage beaucoup plus familier dans l’industrie et commence de ce fait à se faire un nom à Bollywood.

Sur la route du succès et de la reconnaissance, Konkona continue son petit bout de chemin avec les films 15 Park Avenue, dans lequel elle joue une femme atteinte de schizophrénie, et Omkara. Pour ce dernier, elle a reçu la récompense de la meilleure actrice dans un second rôle lors des cérémonies des Filmfare et des National Film Awards. De plus, ces nouvelles distinctions lui permettent d’accroître sa popularité, tant dans le milieu qu’auprès des masses indiennes. Sa sortie suivante est Sirf 24 Ghante, qui a reçu un accueil mitigé. En 2006, Konkona a fait ses débuts de réalisatrice avec le court-métrage bengali de 18 minutes Naamkoron (se traduit littéralement par "appelant la cérémonie"), projeté au festival du cinéma de Kala Ghoda. Suite à cela, Konkona joue dans Dosar, un film bengali d’art et d’essai dirigé par Rituparno Ghosh, qui a été diffusé en avant-première lors de plusieurs festivals internationaux. Elle a d’ailleurs remporté le prix de la meilleure actrice au Mahindra Indo-American Arts Conil Film Festival pour ce film. Sa première sortie de 2007, qui est également sa deuxième collaboration avec Madhur Bhandarkar, est le film noir Traffic Signal, dans lequel elle interprète une prostituée des rues de Mumbai. Puis la même année sort dans les salles obscures le film d’Anurag Basu Life In A… Metro, qui a plu à la critique indienne et a même réalisé de bons scores au box-office. Le film dépeint la vie de différents individus et leur vie sentimentale, utilisant comme fil conducteur le métro urbain de Mumbai. Sa prestation dans ce rôle de jeune femme à la recherche de l’amour lui a valu un deuxième Filmfare Award, celui de la meilleure actrice dans un second rôle.

Fin 2007, Konkona joue dans deux films sous la bannière Yash Raj, et signe ainsi son entrée dans le cinéma commercial. La comédienne a exprimé son excitation pour ces deux projets étant donné que ceux-ci étaient les premiers films dans lesquels elle devait chanter en play-back et danser lors de scènes musicales. Dans le premier, Laaga Chunari Mein Daag, drame dirigé par Pradeep Sarkar, Konkona interprète Shubhavari dite Chutki, une jeune fille de Bénarès qui rejoint sa soeur à Mumbai à la fin de ses études pour trouver un travail de publicitaire, sans savoir que cette dernière se prostitue pour subvenir aux besoins de sa famille. La jeune femme y partage l’affiche avec Rani Mukherjee, Abhishek Bachchan, Jaya Bachchan, Anupam Kher, Hema Malini et Kunal Kapoor. Son alchimie avec ce dernier a été nettement appréciée, et la performance des deux jeunes acteurs a été bien reçue, bien que le film ait été un véritable échec critique et commercial en Inde. La deuxième oeuvre, Aaja Nachle, a été largement promue comme le film du come-back de Madhuri Dixit. Mais contre toute attente, le film est un désastre commercial, même si les critiques n’ont pas manqué de noter les prestations excellentes de la Dhak Dhak Girl et de Koko. En outre, l’osmose qui lie Konkona et Kunal, couple surnommé Konkunal par les fans, est au moins aussi belle et attachante que dans Laaga Chunari Mein Daag.

En 2008, elle fait partie du casting de Dil Kabaddi, aux côtés de Rahul Bose, Soha Ali Khan, Irrfan Khan et Rahul Khanna. Le film fait un flop, pour son côté potache et osé, le long-métrage traitant des relations hommes-femmes après le mariage, et d’un des "devoirs conjugaux" les plus tabous en Inde : le sexe. Puis l’actrice a joué dans le court-métrage How Can It Be ?, dirigé par Mira Nair pour le projet de film international 8, qui a été projeté dans plusieurs festivals courant 2008 avant de sortir en salles.

En 2009, elle apparaît dans le film en langue anglaise à petit budget The President Is Coming, dirigé par Kunaal Roy Kapur. Le film a reçu des critiques généralement positives, en particulier pour sa prestation. Elle joue par la suite dans la première réalisation de Zoya Akhtar Luck By Chance, face à Farhan Akhtar, le frère de la réalisatrice et lui-même réalisateur et producteur confirmé (Dil Chahta Hai, Lakshya et Don). Dès sa sortie, le film, tout comme la performance de la jeune comédienne, a rencontré un véritable succès auprès des critiques, mais il n’a malheureusement pas trouvé son public et a donc, a fortiori, fait un bide au box-office. Puis sort en octobre 2009 la comédie romantique d’Ayan Mukherjee Wake Up Sid, dans laquelle elle partage l’affiche avec Ranbir Kapoor. Lors de sa sortie, le film a été très apprécié, et la prestation de Konkona a été unanimement saluée. De plus, le film a rencontré un joli succès public. Un coup de maître pour le premier film du réalisateur.

Outre le cinéma, la belle Konkona a eu l’honneur de présenter la cérémonie des Filmfare Awards 2009 aux côtés de Ranbir Kapoor, Imran Khan, Karan Johar, Farhan Akhtar et Deepika Padukone. En 2007 elle avait déjà présenté une émission appelée My Brilliant Brain (que l’on peut traduire par "mon brillant cerveau"), diffusée sur la prestigieuse chaîne National Geographic. En parallèle, la jeune femme a confié avoir débuté l’écriture d’une biographie sur sa mère. Parmi ses sorties de 2010 on peut compter Mirch, avec Raima Sen (Parineeta), Shahana Goswami (Rock On !! ) et Shreyas Talpade (Om Shanti Om). Elle est aussi à l’affiche du film de Ashwani Dheer Atithi Tum Kab Jaoge, une comédie avec Ajay Devgan et Paresh Rawal, qui est sorti début mars 2010.

En juin 2009, Konkona Sen Sharma a fait ses premiers pas au théâtre dans la pièce d’Atul Kumar The Blue Mug, avec Rajat Kapoor (Dil Chahta Hai), Vinay Pathak (Rab Ne Bana Di Jodi), Ranvir Shorey (Ugly Aur Pagli) et Sheeba Chaddha (Jism).

L’actrice n’a jamais été une adepte du cinéma conventionnel et politiquement correct. Elle n’a en effet jamais accepté de rentrer dans le moule des actrices next-door qui s’exhibent plus qu’elles ne jouent. Dès ses débuts, elle a démontré ses talents de comédienne dans le cinéma contemporain et indépendant, et n’a pas craint de toucher à des sujets qui fâchent. Cherchant des rôles variés, la belle a longtemps été une habituée des petites productions et reste associée au cinéma d’auteur, sans pour autant négliger des projets plus tournés vers le grand public. Et le résultat est que, au regard de son potentiel niveau acting, Konkona Sen Sharma est une des personnalités les plus plébiscitées de tout Bollywood, pour son naturel et sa sincérité. Elle est d’ailleurs souvent assimilée à son actrice préférée, Kajol.

En 2005, le très sérieux site indien Rediff’s classe la jeune Bengalie 11ème dans leur "Top Bollywood Female Stars" (le classement des stars féminines de Bollywood). L’année d’après, elle est classée 9ème.

Côté coeur, Konkona est amoureuse de Ranvir Shorey. En juillet 2008, Aparna Sen a confirmé que les tourtereaux étaient fiancés. Le 3 septembre 2010, ils se marient dans la plus stricte intimité au domicile de la jeune femme. En mars 2011, elle a donné naissance à son premier enfant : un petit garçon du nom de Haroon.

On la retrouve en 2013 dans Ek Thi Dhayaan, et dans un film bengali, The Last Poem. Elle semble mettre sa carrière entre parenthèses,dommage pour nous…mais il reste plein de jolis films à découvrir ou à revoir.

Commentaires
4 commentaires
Filmographie sélective

2013 - The Last Poem de Suman Mukhopadhyay, avec Rahul Bose, Swastika Mukherjee.

2013 - Ek Thi Dhayaan de Kannan Iyer, avec Emraan Hashmi, Huma Qureshi, Kalki Koechlin

2011 - Saat Khoon Maaf (cameo) de Vishal Bhardwaj, avec Priyanka Chopra, Vivaan Shah, Manuj Bhaskar, Neil Nittin Mukhesh, John Abraham, Naseruddin Shah, Irrfan Khan.

2011 - Iti Mrinalini d’Aparna Sen, avec Aparna Sen et Rajat Kapoor

2010 - Mirch de Vinay Shulka, avec Raima Sen, Arunoday Singh et Shahana Goswami

2010 - Right Yaa Wrong de Neeraj Pathak, avec Sunny Deol, Irrfan Khan et Eesha Narang

2010 - Atithi Tum Kab Jaoge de Ashwni Dhir, avec Ajay Devgan et Paresh Rawal

2009 - Wake Up Sid de Ayan Mukherjee, avec Ranbir Kapoor, Supriya Pathak Kapur et Anupam Kher

2009 - Luck By Chance de Zoya Akhtar, avec Farhan Akhtar, Rishi Kapoor, Dimple Kapadia, Juhi Chawla et Isha Sharvani

2009 - The President Is Coming de Kunaal Roy Kapoor, avec Shernaz Patel et Ira Dubey

2008 - Dil Kabaddi de Anil Sharma, avec Irrfan Khan, Rahul Bose, Rahul Khanna et Soha Ali Khan

2008 - Fashion (apparition spéciale) de Madhur Bhandarkar, avec Priyanka Chopra, Kangana Ranaut et Mugdha Godse

2007 - Aaja Nachle de Anil Mehta, avec Madhuri Dixit, Vinay Pathak, Sushmita Mukherjee et Kunal Kapoor

2007 - Laaga Chunari Mein Daag de Pradeep Sarkar, avec Rani Mukerji, Kunal Kapoor, Jaya Bachchan et Abhishek Bachchan

2007 - Life In A… Metro de Anurag Basu, avec Shilpa Shetty, Irrfan Khan et Shiney Ahuja

2007 - Traffic Signal de Madhur Bhandarkar, avec Kunal Khemu

2006 - Omkara de Vishal Bhardwaj, avec Ajay Devgan, Saif Ali Khan, Bipasha Basu, Kareena Kapoor et Vivek Oberoi

2005 - 15 Park Avenue d’Aparna Sen, avec Shabana Azmi et Rahul Bose

2005 - Page 3 de Madhur Bhandarkar, avec Sandhya Mridul, Boman Irani et Tara Sharma

2005 - Amu de Shonali Bose, avec Brinda Karat

2002 - Mr. And Mrs Iyer d’Aparna Sen, avec Rahul Bose

2002 - Titli de Rutuparno Ghosh, avec Mithun Chakraborty et Aparna Sen

2001 - Ek Je Achhe Kanya de Subrata Sen, avec Sabyasachi Chakraborty et Debashree Roy

1983 - Indira de Suhasini, avec Anu Haasan, Arwin Swani et Nassar