]]>

L’Inde à l’Étrange Festival

Publié jeudi 3 septembre 2015
Dernière modification vendredi 4 septembre 2015
News lue 1062 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Kangana Ranaut en France pour l’avant-première de Queen
▶ [Edit 06/09] Brothers en France et autres sorties annoncées

La 21e édition de l’Étrange Festival aura lieu au forum des Halles à Paris, du 3 au 13 Septembre 2015 avec le meilleur du cinéma de genre et autres ovnis inclassables.


l’Étrange Festival est l’occasion unique de découvrir un autre cinéma, celui qui est souvent estampillé série B par les critiques bobos-intellos, mais dont la créativité et la désinvolture, sont des qualités que l’on ne retrouve que rarement dans le cinéma grand public.


Animé d’un souffle créatif et pimenté par un esprit rock, ce festival multifacette n’a d’autre prétention que de combler les passionnés d’un cinéma jouissif et offrir une certaine liberté aux talents en devenir. La liste des cinéastes au menu a de quoi aiguiser l’appétit du cinéphile : Hideo Nakata, Ben Wheatley, The Blaine Brothers, Benoit Delépine, Simon Pummell, Ulrich Seidl, Guy Maddin, Jacques Nolot, Victor Nieuwenhuijs & Maartje Seyferth, Gérald Touillon, Étienne Labroue, Serge Bromberg, Antoine Bardou-Jacquet, Clément Cogitore, Christophe Honoré, Don Hardy, Ellen Zweig, Douglas Schulze, Jean-Gabriel Periot, Sean Baker, Patrick Kennelly et bien d’autres.


Le cinéma indien sera à l’honneur cette année avec quatre représentants :

  • Baahubali : The Beginning de S. S. Rajamouli, en séance de clôture
  • NH10 de Navdeep Singh et avec Anushka Sharma, en compétition internationale
  • Sunrise de Partho Sen-Gupta, dans la section Mondovision
  • Ludo de Q & Nikon, en compétition internationale


Baahubali : The Beginning n’est pas un Bollywood, mais une production télougou, nous venant de la région de l’Andhra Pradesh. Cependant, cela ne l’a pas empêché de devenir, l’événement cinématographique indien de l’année 2015. Film de tous les records, le dernier bébé de S. S. Rajamouli a marqué les esprits, par sa grandeur, son souffle épique et ses personnages iconiques. La distribution compte de grandes stars du sud de l’Inde et le long-métrage a été doublé en hindi, après avoir été tourné simultanément en télougou et tamoul. Baahubali : The Beginning est l’un des plus gros succès de l’histoire du cinéma indien et c’est surtout, la première fois que l’on voit des effets spéciaux de qualité se conjuguer avec de magnifiques décors qui nous rappellent les grands péplums du cinéma hollywoodien. Ce premier volet sera suivi en 2016, par une suite qui clôturera la saga.



Séance :

Dimanche 13 septembre 2015 - 20H00 - Salle 500 - Clôture


Navdeep Singh est un réalisateur talentueux qui avait surpris tout le petit monde de Bollywood en 2007, avec Manorama Six Feet Under, un film noir aux allures de thriller. Après cette géniale enquête policière, on avait perdu la trace de Navdeep Singh des écrans radar bollywoodiens. Il aura fallu 7 ans, et les échecs successifs de deux projets qui n’ont jamais pu démarrer, pour assister à la résurrection de Singh avec la sortie de NH10. Le bonhomme a dû sacrément en baver durant cette longue traversée du désert, et c’est toute sa colère contenue qu’il laisse éclater dans ce long-métrage, aussi furieux que violent. NH10 est un mélange de survival et de film de vengeance, qui fait référence aux crimes d’honneur qui sont perpétrés, encore aujourd’hui, dans certaines parties de l’Inde profonde. Une des grandes stars du cinéma hindi, Anushka Sharma, n’a pas hésité à écorner son image, pour tourner dans cette petite production qui est finalement devenue l’un des succès surprises de l’année. On devrait rapidement revoir Navdeep Singh à l’Étrange Festival, puisqu’il tourne actuellement une comédie horrifique, ayant pour sujet un mariage indien envahi par des zombies ! Rien que ça ! Imaginez un instant, des zombies dansant sur des numéros musicaux bollywoodiens…



Séances :

Vendredi 4 septembre 2015 - 15H15 - Salle 500
Dimanche 6 septembre 2015 - 21H15 - Salle 500


Présenté comme un Polar noir, Sunrise de Partho Sen-Gupta raconte l’histoire de l’inspecteur Joshi, décidé à élucider le mystère qui entoure la disparition de sa petite fille de 6 ans, survenue il y a une décennie. Toutes les pistes le mènent au Paradise, night-club douteux, peuplé d’individus louches et peu recommandables. À l’Étrange Festival, Partho Sen-Gupta n’est pas en terre inconnue, puisqu’il a déjà travaillé en France pour le réalisateur Alain Corneau sur le film Nocturne Indien. Ancien étudiant de la prestigieuse Fémis, Sen-Gupta a officié sur des projets prestigieux, comme Saagar et Mr. India. Sunrise est son 3e film, après Fallen Hero (projet inachevé) et Le vent peut bien souffler présenté au Festival de Berlin en 2004. Adil Hussain, vu dans l’Odyssée de Pi, tient le rôle principal du flic ravagé, errant dans un Bombay interlope et noctambule.



Séances :

Dimanche 6 septembre 2015 - 22H00 - Salle 100
Samedi 12 septembre 2015 - 16H00 - Salle 100


En revanche, on ne sait pas grand chose de Ludo, si ce n’est que son réalisateur Q (pseudonyme de Qaushiq Mukherjee) est l’auteur du très provoquant Gandu, qui lui a valu le surnom de Gaspar Noé indien, en raison des nombreuses scènes de sexe et de violence verbale. Ludo semble s’inscrire dans la même lignée que son précédent long-métrage avec un accent fantastique en prime, histoire d’aller titiller sur les sensibilités religieuses, en égratignant un peu les traditions et autres superstitions hindoues. Q est toujours accompagné de son compère Nikon, monteur de son précédent film Tasher Desh. Si vous avez un certain goût pour la transgression, Ludo est le péché mignon auquel vous vous abandonnerez volontiers.


Séances :

Vendredi 4 septembre 2015 - 22H00 - Salle 500
Dimanche 6 septembre 2015 - 21H45 - Salle 300

Commentaires
3 commentaires