]]>

La Nuit Blanche – Gare de Lyon (les Photos)

Publié jeudi 16 octobre 2008
Dernière modification jeudi 18 août 2016
Article lu 741 fois

Par Amanpreet, Kendra, Soniya

Dossier Shaad Ali à Paris pour la nuit blanche du 4 au 5 octobre 2008
◀ Interview de Shaad Ali (part II)

Pour ceux qui n’ont pas pu se rendre Gare de Lyon samedi soir, voici quelques photos du début de la nuit. Si l’équipe de Fanta-i avait pu interviewer Shaad Ali en début de semaine, impossible d’attirer son attention ce soir pour accéder au plateau de tournage : alors soyez indulgents car ces photos ont été prises du public, mais n’hésitez pas à nous envoyer vos propres photos pour nous les faire partager !

Il est presque 22h, voilà la photo du plateau : tout le parvis de la gare est entouré de barrières derrière lesquelles les spectateurs se sont regroupés en masse. En bas du parvis, toute la technique est rassemblée, caméras, tentes… Un immense projecteur illumine l’ensemble, suspendu au-dessus de la foule.

Les danseuses répètent des séquences de 10 ou 20 secondes protégées du froid par des couvertures, y compris la « star » du tournage Aditi Rao, en rouge.

C’est un peu dur de se faire une idée de la chanson que l’on découvre ainsi par petits morceaux, mais elle a l’air effectivement de style traditionnel, très rythmée, bref rien d’électro dedans !




Et quand la répétition est terminée, on tourne la séquence pour de bon : les danseuses enlèvent leurs couvertures, dévoilant de magnifiques costumes colorés et brillants.

Dès que le plan est réussi, les danseuses se précipitent à nouveau sur les couvertures pour tenter de se réchauffer !

Il faut saluer leur endurance : la nuit est fraîche, et face aux spectateurs emmitouflés dans leurs manteaux, elles sont épaules, ventre et pieds nus !!

Au premier plan de cette sombre photo (encore toutes nos excuses…) vous pouvez voir la célèbre chorégraphe Saroj Khan. Présente ce soir, elle sourit aux quelques personnes du public qui la reconnaissent. Le public justement est bon enfant : un peu désarçonné par la lenteur du tournage et la très courte durée de chaque plan, elle applaudit à chaque fin de séquence et à chaque « very good » du régisseur… La foule retiendra la leçon : le tournage d’un film, c’est long !

Petit plan en solo pour la star de ce soir : cette jolie danseuse est énergique et souriante, et sur le plateau le personnel prend bien soin d’elle, l’emmitouflant après chaque plan dans de chaudes couvertures !

Shaad Ali le réalisateur apparaît régulièrement au public avant de regagner l’une des tentes dressées sur le plateau. Il est élégant, pose volontiers pour des photos, fume des cigarettes et discute avec les techniciens, aussi décontracté que d’habitude.






Le héros masculin entre en piste : plusieurs spectateurs attendaient Louis Garrel, mais nous savions depuis lundi que le jeune acteur n’était pas confirmé. Il n’est effectivement pas là ce soir, remplacé par un autre acteur grand et brun lui aussi, du nom de Ranveer Singh Bhavnani, plutôt à son avantage grâce notamment à sa magnifique veste dorée « hindi-style ». Son enthousiasme fait plaisir à voir, on l’observe répéter les mouvements de danse, son ipod sur les oreilles, quand ce n’est pas à lui d’être sur scène. Pour la première séquence à laquelle il participe, il doit serrer Aditi dans ses bras, les autres danseuses dansant également autour. Au début, notre jeune acteur est un peu raide, mais après quelques prises tout s’arrange et le public, joueur, l’encourage !

Afin que les spectateurs puissent profiter pleinement du tournage, Shaad Ali a eu l’idée de placer deux écrans latéraux sur lesquels on peut voir en direct ce qui est filmé… Bien lui en a pris, j’ai pu entendre quelques commentaires derrière moi "le plateau ressemble à rien, mais sur la télé c’est magnifique" ! Eh oui, la magie Shaad Ali opère encore une fois, on est impatient de voir le résultat final !
Si l’on peut suivre ce qui est filmé, on peut également voir en gros plan ce qu’il se passe sur le plateau, notamment Aditi Rao faisant des grimaces à cause du froid entre deux prises…

Grâce au précédent tournage à Paris de Shaad Ali, deux ans auparavant presque jour pour jour, on avait déjà pu comprendre comment se filmait une chanson… Si la chorégraphe est Saroj Khan, c’est bien entendu l’assistante-chorégraphe Mona (ici avec sa veste et son gros bonnet), qui est chargée d’apprendre les pas. Le système est simple, une danseuse est désignée pour retenir les pas et aller les faire répéter à ses collègues.
D’un autre côté, Mona montre les pas que Ranveer devra exécuter dans le plan suivant. Cette partie de la chanson est un qawwali, c’est donc dans ce style-là qu’il dansera.

Une partie des danseuses vient d’Inde, comme prévu, mais au fil de la soirée, on entend quelques mots de français dans le groupe… Une bonne dizaine de danseuses viennent d’un groupe de hip-hop de la région parisienne. Elles sont toutes logées à la même enseigne : apprendre les pas le plus rapidement possible, faire quelques répétitions emmitouflées de couvertures, puis attendre, parfois de très longues minutes dans le froid, le temps que les caméras soient prêtes…

On peut dire que Ranveer est impatient de tourner, entre deux prises, il court sur le plateau, met son lecteur mp3 sur les oreilles et répète ses pas sans relâche.
Vers 4h du matin, la pluie se met à tomber, les danseuses sont déjà pieds nus et frigorifiées, mais elles continuent avec courage d’exécuter les pas qu’on leur demande, une fois, deux fois, trois fois…
Aux alentours de 6h, il n’y a plus que le couple-vedette qui tourne. Il pleut de plus en plus fort, mais les deux danseurs sont concentrés, déterminés à donner le meilleur pour ne pas avoir à refaire indéfiniment les prises dans le froid. Si Aditi Rao est dos, épaules et pieds nus sous la pluie battante, Ranveer est un peu plus chanceux, chaussé et surtout habillé de son magnifique sherwani brodé. Leur énergie, intacte à cette heure très tardive (ou très matinale, selon les points de vue) et dans ces conditions, est impressionnante à voir !

Et voilà, la fin du tournage, bouclée un peu rapidement à cause de la pluie, arrive à 6h40. Tout le monde crie de joie et de soulagement à l’idée d’aller se réchauffer. Peu à peu, les danseuses restées sous la tente quittent le plateau, puis c’est au tour de Shaad Ali de rentrer alors que les lumières du plateau s’éteignent…
Il ne reste plus qu’à espérer pouvoir voir au plus vite le résultat, et surtout pouvoir réentendre la superbe chanson mise en images ce soir…

En attendant, voici un petit avant-goût, quelques secondes de la chanson et du tournage !


Cliquer sur les photos pour les voir en plus grandes.

Commentaires
6 commentaires
Galerie