]]>

La Vie troublée d’un tailleur pour dames

Publié mercredi 27 août 2014
Dernière modification vendredi 8 mai 2015
Article lu 263 fois

Par Alineji

Rubrique Littérature
◀ Les Falaise de Wangsisina
▶ L’Inde pour les Nuls

Il est toujours temps de découvrir un bon livre, celui-ci, très attachant a été publié au premier semestre 2014. Finement écrit et suffisamment léger pour vous remonter le moral, en ce dernier trimestre toujours trop long qui précède les vacances, il vous dépaysera et vous entraînera à la suite de ses personnages.

La Vie troublée d’un tailleur pour dames, de Bulbul Sharma, est le dernier ouvrage paru de la conteuse qui nous avait déjà régalé par le passé des savoureux récits de La Colère des Aubergines ou encore de Mes sacrées tantes. Cette fois-ci, abandonnant le genre de la nouvelle où elle excelle, elle s’est aventurée avec le même talent dans un vrai roman.

Dans une petite localité hors du temps, Giripul, blottie aux pieds de l’Himalaya, une galerie de personnages simples et pittoresques mène une vie paisible à peine troublée par le passage du car reliant Kalka à Simla. Il y a là Shankar le pêcheur et marchand de poissons, Lala le patron du salon de thé, Raja qui tient le bazar local, Balu le mendiant, sorte de Diogène indien installé dans sa petite cahute, et puis il y a le chef de village volage et sa troisième épouse qui fait un effrayant rêve récurrent. Mais le pivot de la communauté est le tailleur pour dames de Giripul, l’unique tailleur, Janak, un être doux et rêveur à qui toutes les femmes du village viennent se confier. Tout irait bien si Janak osait déclarer son amour à son épouse, la belle et sombre Rama, et si sa belle-mère n’était pas descendue du car, un beau matin, accompagnée de son perroquet Mithoo. Cette dernière s’incruste et semble bel et bien prendre un malin plaisir à envenimer les choses entre son gendre et sa fille.

Tout ce petit monde va voir sa quiétude bouleversée par l’arrivée d’un magicien ambulant qui a installé son chapiteau dans la rue principale. Un meurtre sera commis et tout un chacun va se découvrir détective et se réveiller suspect numéro un. Ah ! Si seulement Janak n’avait pas juré dans un moment de folie de venger l’honneur de sa femme, moquée et traitée de « capucin » par un étranger. Or, l’étranger n’était autre que la victime…

Dans un langage clair et empreint d’humour, et avec une tendresse égale pour chacun de ses personnages, Bulbul Sharma nous montre sans avoir l’air d’y toucher les failles, les petites lâchetés mais aussi les sentiments plus nobles et la générosité, cachés au fond des cœurs des habitants de Giripul. Ils se seront révélés, à la toute fin, plus complexes qu’il n’y paraissait à première vue. Deux récits secondaires très forts — l’histoire de l’albinos, le garçon sans nom maltraité dès son enfance, et celle de Lila la vieille dame solitaire et recluse dans sa grande maison — traversent encore le livre, comme un refrain récurrent, une sorte de fil rouge entremêlé à la trame du récit principal et qui réapparait çà et là au creux d’un chapitre, une sorte de révélateur de ce qu’il y a de plus beau ou au contraire de plus abject dans l’âme humaine.

On referme réjoui et heureux ce roman, frais comme un petit matin d’été, qui traite de gens et de passions simples, une sorte de conte sensuel et rafraîchissant sur une Inde éternelle, remplie de couleurs, d’odeurs, de bruissements de feuilles et de cris d’oiseaux.Laissez-vous donc emporter.

Fiches bibliographiques :
Titre : La vie troublée d’un tailleur pour dames
Auteur : Bulbul Sharma
Titre original : The Tailor of Giripul
Traduction : Dominique Vitalyos
Editeur : Albin Michel
Date de parution : juin 2014, 381 pages, glossaire
ISBN : 978-2-226-25819-9

Commentaires
Pas encore de commentaires