]]>

La semaine Bollywood #14

Publié lundi 12 mai 2014
Dernière modification dimanche 11 mai 2014
News lue 451 fois

Par Charlène

Rubrique News
◀ Festival Bollywood India à Lyon
▶ Sortie de Vallavanuku Pullum Ayutham

Que s’est-il passé cette semaine dans le monde merveilleux de Bollywood ?

Films à venir : quelques nouveautés

Deux nouveaux visages vont faire leur apparition à Bollywood avec le tout premier film d’Arif Ali (le frère d’Imtiaz Ali), Lekar Hum Dil Dewaana. C’est le petit-fils du célèbre Raj Kapoor, Armaan Jain qui décide de prendre d’assaut l’industrie du cinéma, à l’instar de ses cousins Karisma Kapoor, Kareena Kapoor et Ranbir Kapoor. L’héroïne sera, elle, incarnée par une autre petite nouvelle de Bollywood, Deeksha Seth, déjà vue dans plusieurs films telugu et tamouls.

Ce drame romantique raconte l’histoire de deux amis qui prendront beaucoup de mauvaises décisions et devront agir en conséquence. Une histoire d’amour qui semble plutôt sympathique au vu de la bande-annonce que je vous laisse découvrir au son de quelques extraits de la bande originale composée par le maestro AR Rahman. Produit par Saif Ali Khan, Dinesh Vijan et Sunil Lulla sous les bannières d’Eros International et Illuminati Films, le film sortira sur les écrans le 4 juillet prochain.



Après avoir incarné dans Bhootnath Returns un gentil fantôme qui se lance dans la politique afin de lutter contre les injustices, Amitabh Bachchan est prêt à recommencer dans son prochain film, Leader. La surprise ne s’arrête pas là puisque le film sera aussi l’occasion de retrouver à l’écran le couple légendaire que forment Amitabh et Jaya Bachchan, après de nombreuses années. Produit par Deepak Sawant, ce film sera sa cinquième collaboration avec les Bachchan.

Leader est un drame politique dont l’intrigue tourne autour de la famille de Maître Vishmbharnath (Amitabh). Ce dernier, qui vit heureux avec sa femme Kalyani (Jaya) et son fils (Dinesh Lal), est un jour approché par le puissant et vil politicien MLA Tiwari (Gulshan Grover) qui souhaite le rallier à sa cause. Le héros refuse, mais c’est sa belle-fille Ganga (Pakhi Hedge) qui finit par se lancer elle-même dans le monde obscur de la politique. La sortie est prévue pour le 30 mai.



Prabhu Dheva vient de confirmer ses dates pour la suite très attendue du hit musical de 2013 ABCD (Any Body Can Dance). ABCD 2, toujours réalisé par Remo D’Souza, devrait cette fois viser un public international et serait même, selon quelques rumeurs, tourné à Las Vegas. Le tournage devrait commencer dès le mois de juillet 2014.

ABCD avait été le tout premier film de danse en Inde mettant en vedette plusieurs danseurs formés par une émission de télé-réalité (saisons 1 et 2 de Dance India Dance). Avec des critiques dithyrambiques, le film fut un succès aussi inattendu que fulgurant. Pour ce second opus, la nouvelle génération de Bollywood sera à l’honneur puisque les héros seront incarnés par nuls autres que Varun Dhawan (par ailleurs réputé pour ses talents de danseur) et Shraddha Kapoor, deux jeunes acteurs en pleine ascension.

En attendant, voici la première image du film révélée via le compte Twitter officiel d’UTV Motion Pictures :

The Lunchbox, Gunday, Hawaa Hawaai : coup de projecteur sur « l’après-sortie »

S’il y a bien un film indien qui soit parvenu à se faire un nom dans le monde, c’est bien The Lunchbox. Aux dernières nouvelles, il se serait hissé au rang de meilleur film étranger de 2014 au box-office américain (à savoir que les États-Unis sont le second plus gros marché pour les films Bollywood après l’Inde). Le Hollywood Reporter aurait appelé Guneet Monga, co-productrice du film avec Anurag Kashyap et Arun Rangachari, "productrice la plus prolifique de la nouvelle vague du cinéma indien". Il faut savoir que la jeune femme avait aussi remporté un prix en 2012 pour sa première production internationale Kavi, et même décroché une nomination aux Oscars. Pour India Today, "Guneet donne un coup de jeune au cinéma indépendant et comble le fossé entre les films indiens et les acheteurs et distributeurs étrangers".

Dans un genre totalement différent (et moins international), un autre film semble parti pour obtenir un franc succès. Hawaa Hawaai d’Amole Gupte, sorti vendredi dernier, est en effet inondé de commentaires positifs.

Présenté comme le premier film au monde sur le patinage (sur patins à roulettes), plusieurs célébrités et autres diverses personnalités ont été très impressionnées par ce film qui pousse à réaliser ses rêves. Voici un petit panorama de quelques commentaires faisant suite aux avant-premières :

Karan Johar, réalisateur : "Hawaa Hawaai est en marche, motivation et magnificence…brillament interprété et réalisé…vous fait applaudir, pleurer…grand bravo à tous".

Rajkummar Rao, acteur : "Hawaa Hawaai, un film honnête et émouvant. Saqib Saleem, Partho et les autres enfants sont merveilleux dans le film".

Dabboo Ratnani, photographe de mode : "Hawaa Hawaai est brillant. Tellement inspiré. Superbes performances de Partho et ses quatres adorables amis. Merci Amol Gupte pour ce formidable cinéma".

Tarun Mansukhano, réalisateur : "Je viens de regarder Hawaa Hawaai. Un des films les plus réconfortants. Saqib Saleem nous offre une autre performance incroyable. Si fier de lui ! Aucun autre réalisateur ne peut faire jouer les enfants de façon si formidable. Chapeau à Amol Gupte. S’il-vous-plaît, regardez ce film".

Et comme pour contraster avec un tel déluge de compliments, une nouvelle publiée cette semaine a annoncée que le film Gunday, avec Ranveer Singh, Arjun Kapoor, Priyanka Chopra et Irrfan Khan, est devenu le film le plus mal noté au monde, selon les notes de la base de données américaine IMDb. Malgré des critiques positives, il semblerait que plusieurs milliers de personnes se soient mobilisées pour faire chuter le score. Car le film a en effet dérangé de nombreux Bangladais qui, via un mouvement nationaliste sur les réseaux sociaux, auraient incité à voter négativement. C’est ainsi que 91% des votants auraient attribué la plus basse note (une étoile).

Injuste ou pas, cette note reste un coup dur pour le film qui a malgré tout pu goûter au succès en engrangeant plusieurs millions de dollars à travers le monde.

Sortie des premiers clips musicaux d’Ek Villain et Humshakals

Dans la Semaine Bollywood #9, je vous présentais la bande-annonce d’Ek Villain, un thriller romantique avec Siddharth Malhotra, Shraddha Kapoor et Riteish Deshmukh prévu pour le 27 juin 2014.

Cette semaine, c’est la première chanson de ce film très attendu qui est sortie, et le résultat est très réussi ! Intitulée « Galliyan », ce numéro romantique a été composé et chanté par Ankit Tiwari qui a connu la gloire avec "Sun Raha Hai Na Tu" d’Aashiqui 2. La chanson est émouvante et se laisse facilement écouter. Tandis que le clip, par ailleurs très bien tourné, se synchronise parfaitement avec la musique. Plusieurs scènes sont un véritable plaisir visuel, notamment la partie sous-marine pour laquelle les deux acteurs ont dû tourner durant sept heures.

Du couple que forme Sid et Shraddha se dégage une belle alchimie. Nul doute que ces deux-là vont vite devenir un nouveau couple phare du grand écran. On note à la fin de la vidéo une brève apparition de l’antagoniste de l’histoire, Riteish Deshmukh, que nous ne sommes pas vraiment habitués à voir dans des rôles aussi sombres.



L’autre clip de la semaine est celui d’Humshakals, la comédie où Saif Ali Khan, Riteish Deshmukh et Ram Kapoor joueront chacun un triple rôle. Autant vous prévenir, cette première chanson « Caller Tune » est assez décevante. Tournée à Londres, elle met en scène les deux couples du film, Saif et Tamannaah, ainsi que Riteish et Bipasha (que l’on voit très brièvement). Et si la musique est en soi assez entraînante, l’intérêt du clip est lui très discutable. Très répétitive, la chorégraphie va au mieux vous faire rire, au pire vous sortir par les yeux. Il n’y a pas grand chose de plus à dire sur cette vidéo qui se résume à quelques regards amoureux et des pas de danse dans les rues londoniennes avec plein de figurants plantés derrière qui les regardent et/ou dansent avec eux.



Priyanka Chopra, bientôt le biopic ?

Priyanka, que l’on verra bientôt dans le film biographique Mary Kom, va avoir un biopic bien à elle, mais pas officiellement…

Le film intitulé 67 Days serait plus précisément basé sur le livre écrit par son ancien secrétaire, Prakash Jaju, contre qui l’actrice était entrée en bataille juridique suite à des conflits d’intérêts. Un choix qui n’est pas forcément au goût de PeeCee qui déclare : "Il serait extrêmement flatteur pour moi que quelqu’un fasse un biopic sur ma vie, mais cette situation particulière me rend très en colère car je sais ce que ma famille et moi avons traversé au cours de cette phase de notre vie et ce qui me bouleverse c’est que les gens veulent glorifier quelque chose qui était une partie douloureuse de ma vie . Je pense que c’est extrêmement inquiétant". Le producteur Aseem Merchant (qui est aussi l’ex-petit ami de la jeune femme) s’est alors défendu en indiquant que le film parlait de Prakash Jaju et non de Priyanka Chopra. Il s’agira des expériences du secrétaire à Bollywood et couvrira l’industrie toute entière. "Je respecte et admire Priyanka, en aucune façon je chercher à la calomnier ou la blesser, j’essaie seulement de faire un film réaliste" dit-il.

Voilà qui laisse tout de même perplexe quand on sait que l’actrice qui incarnera Priyanka Chopra a d’ores et déjà été choisie en la personne de Sakshi Chaudhary (que vous pouvez voir dans la photo ci-dessous). Cette dernière devrait même, selon une source, adopter le langage et les mimiques de Priyanka après avoir étudié de très près tous ses films, le tout à la demande d’Aseem.

Alors dire que le film n’est pas centré sur Priyanka reste tout de même un doux euphémisme, et la colère de l’actrice est assez compréhensible. Avec le peu d’informations que l’on a sur ce biopic, mieux vaut ne pas s’avancer trop vite et attendre d’autres annonces plus officielles.

Commentaires
1 commentaire
Galerie