]]>

Lajjo et les états d’âme de Mani Ratnam

Publié jeudi 7 août 2008
Dernière modification lundi 28 juillet 2008
News lue 268 fois

Par Maya

Rubrique News
◀ The Unforgettable Tour, le grand show du clan Bachchan
▶ Sorties de la semaine

Il y a déjà plus d’un an que le film Lajjo a été annoncé, le tournage devait commencer en octobre 2007, pour profiter de l’hiver au Rajasthan, le film se déroulant dans cette belle région désertique (et brûlante l’été). Lajjo devait sortir en 2008. Mani Ratnam avait dit qu’il le ferait dès la sortie de Guru. Guru est sorti depuis un an et demi maintenant. Et depuis silence, plus rien.

Pourtant, un film de Mani Ratnam avec Aamir Khan et Kareena Kapoor, c’est quelque chose à laquelle on ne renonce pas facilement. Alors, à force de chercher sur le net, voici les explications qui sont données par l’Hindustan Times :

Mani Ratnam est un réalisateur qui n’apprécie pas que ses acteurs interviennent dans le script, or Aamir Khan est bien connu pour s’impliquer non seulement dans ses rôles, mais aussi dans le script et la réalisation -d’autant plus probablement qu’il a fait ses preuves avec Taare Zameen Par. Le producteur, Bobby Bedi, a rencontré l’un et l’autre séparément, les encourageant à prendre en compte le fait qu’il y aurait de possibles différences de vue dans la réalisation de ce film, et leur demandant de s’engager à respecter mutuellement les responsabilités de chacun.

Seulement, Mani Ratnam, dont le scénario est prêt depuis un an, ne souhaite pas le soumettre au regard aiguisé d’Aamir Khan. Et bien sûr Aamir Khan ne veut pas s’engager avant d’avoir lu le scénario.

Autre problème, Mani Ratnam voulait un dialoguiste, quelqu’un d’absolument fiable en Urdu, car Lajjo est une histoire d’amour rajasthanie, située historiquement, il fallait que les dialogues sonnent justes dans ce contexte (on reconnaît bien là le perfectionnisme de Mani Sir). Gulzar Saab a accepté, mais lui aussi ne veut aucune interférence dans son travail, et le réalisateur semble avoir du mal à se faire à cette idée.

Le producteur, sans doute un homme sage, commencerait à penser qu’il n’est pas très raisonnable de continuer à travailler sur un projet réunissant ces trois tempéraments.

Et Kareena Kapoor dans tout cela ? Elle reste souple sur le planning, s’est déclarée une fois pour toutes ravie de retravailler avec le réalisateur de Yuva… En attendant, elle sera peut-être plus réservée la prochaine fois qu’on lui proposera un film avec Aamir Khan, car le précédent projet, Mr Singh and Mrs Mehta, le film de Vishal Bharadwaj, a lui aussi été mis au placard.

Commentaires
5 commentaires