]]>

Le 30 novembre, Jodhaa-Akbar jouait à guichets fermés

Publié lundi 1er décembre 2008
Dernière modification lundi 1er décembre 2008
News lue 434 fois

Par Maya

Rubrique News
◀ Fantastikindia fête ses 1 an !
▶ Rock On !! entre à l’académie des Oscars

Dimanche 30 novembre a eu lieu la projection exceptionnelle de Jodhaa-Akbar au cinéma Max Linder à Paris, à 14h.

A la grande surprise des premiers arrivants, dès 13h, il n’y avait plus aucune place disponible ! Et même les invités n’ont pas pu tous entrer, car il y avait plus d’invitations envoyées que de places disponibles : une pratique courante car tous les invités ne viennent pas en général. Mais là, si ! ceux qui sont arrivés peu avant 14h ont du repartir, dont hélas deux gagnants au concours de Fantastikindia, nous en sommes désolés. La prochaine fois nous préviendrons qu’il faut arriver à l’avance… Toutes les personnes qui n’ont pas pu entrer pourront assister gratuitement à une autre projection.

La salle de 600 personnes a été remplie uniquement avec les réservations, ce qui montre à quel point le film était attendu : le public pour le cinéma indien existe bel et bien, il a juste besoin d’occasions pour l’exprimer.
On a pu remarquer aussi que ce public est très divers, comme lors de la Bollywood week : les personnes d’origine indienne étaient loin d’être majoritaires : contrairement à ce que certains pensent, le succès du cinéma indien n’est pas du à un "public communautaire", mais il plaît à tous les types de publics, de tous milieux, de toutes origines, de tous âges, de 7 à 77 ans.

Nous avons eu le plaisir d’accueillir une à une toutes ces personnes, avec un plateau de puja (ou plutôt aarti) et un tikka de bienvenue, le plus souvent accepté avec un grand sourire, la grisaille de Paris semblait déjà bien loin !

La grande salle était donc bondée, du premier rang d’orchestre au dernier rang du balcon, 600 personnes qui n’auraient laissé leur place pour rien au monde, et qui ont accueilli le film avec enthousiasme : applaudissements et rires ont ponctué les 3h30 de film. L’entracte a été apprécié, le traiteur indien qui proposait des snacks salés et sucrés a été littéralement pris d’assaut et la buvette du Max Linder a sans doute rarement connu une telle affluence.

Cette première projection augure bien d’une carrière réussie de Jodhaa-Akbar en France. D’autres projections sont en cours de programmation, Fantastikindia vous en tiendra informés dès que possible.

Commentaires
6 commentaires