]]>

Le palmarès

Publié mardi 24 mai 2011
Dernière modification mardi 24 mai 2011
Article lu 1767 fois

Par Swiss-Bolly

Dossier Festival de Cannes 2011
◀ Fantastikindia à Cannes, le journal de bord
▶ Interview de Rakeysh Omprakash Mehra

Qu’elle était belle cette sélection 2011, pleine de promesses, d’envies, de découvertes et d’émotions… Et si le palmarès n’offre que peu de surprises, il récompense les films les plus marquants, malgré quelques déceptions.

Comme prévu, The Tree Of Life de Terrence Malick repart avec la palme d’or. Oui, son film est fascinant, et il mérite certainement la palme d’or, mais il laissera sur le bord de la route nombre de spectateurs, rebutés par l’aridité de son propos. Seul Melancholia aurait pu lui ravir la récompense ultime, mais les pathétiques dérapages de son réalisateur Lars Von Trier ne lui laissaient que peu de chances. Heureusement, le jury a su dissocier l’œuvre de la polémique en offrant à la charmante Kirsten Dunst un prix plutôt mérité, même si Tilda Swinton dans We Need To Talk About Kevin ou Elena Anaya dans La Piel que habito auraient pu également prétendre au prix d’interprétation féminine.

Jean Dujardin, lui, méritait amplement son prix d’interprétation pour The Artist, malgré les excellentes prestations de Sean Penn dans This must be the place ou Michel Piccoli dans Habemus Papam… Quant aux frères Dardenne, ils repartent logiquement sans la palme d’or mais avec le Grand Prix ex-aequo avec le film de Nuri Bilge Ceylan. Le prix du Jury récompense Polisse de Maïwenn, qui n’a pas fait l’unanimité auprès de la presse internationale mais qui a su convaincre.

Parmi les coups de cœur des festivaliers, il y avait bien sûr Drive, du réalisateur Nicolas Winding Refn qui reçoit le Prix de la mise en scène ! C’est le film à ne pas manquer, avec The Artist, lors de sa sortie en salles.

Quelques déceptions, Le Havre de Aki Kaurismaki, This must be the place de Paolo Sorrentino, Habemus Papam de Nanni Moretti ou Hara-kiri de Miike auraient tous mérité de repartir avec une récompense, mais il y a des années où le niveau de la sélection est excellent, alors il est normal de ressentir un peu de frustration à l’annonce du palmarès. Mais il y a une évidence, le cru 2011 du festival de Cannes restera comme celui d’une grande année de cinéma !

Le palmarès

Compétition


Longs métrages


Palme d’Or
THE TREE OF LIFE réalisé par Terrence MALICK

Grand Prix Ex-aequo
BIR ZAMANLAR ANADOLU’DA réalisé par Nuri Bilge CEYLAN

LE GAMIN AU VÉLO réalisé par Jean-Pierre et Luc DARDENNE

Prix de la mise en scène
Nicolas WINDING REFN pour DRIVE

Prix du scénario
Joseph CEDAR pour HEARAT SHULAYIM

Prix d’interprétation féminine
Kirsten DUNST dans MELANCHOLIA réalisé par Lars VON TRIER

Prix d’interprétation masculine
Jean DUJARDIN dans THE ARTIST réalisé par Michel HAZANAVICIUS

Prix du Jury
POLISSE réalisé par MAÏWENN

Courts métrages


Palme d’Or du court métrage
CROSS réalisé par Maryna VRODA

Prix du Jury - court métrage
BADPAKJE 46 (MAILLOT DE BAIN 46) réalisé par Wannes DESTOOP

Un Certain Regard


Prix Un Certain Regard Ex-aequo
ARIRANG réalisé par KIM Ki-Duk
HALT AUF FREIER STRECKE (ARRÊT EN PLEINE VOIE) réalisé par Andreas DRESEN

Prix spécial du Jury Un Certain Regard
ELENA réalisé par Andrey ZVYAGINTSEV

Prix de la mise en scène Un Certain Regard
BÉ OMID É DIDAR (AU REVOIR) réalisé par Mohammad RASOULOF

Cinéfondation


Premier Prix de la Cinéfondation
DER BRIEF (LA LETTRE) réalisé par Doroteya DROUMEVA

Deuxième Prix de la Cinéfondation
DRARI réalisé par Kamal LAZRAQ

Troisième Prix de la Cinéfondation
YA-GAN-BI-HANG réalisé par SON Tae-gyum

Caméra d’or


Caméra d’or
LAS ACACIAS réalisé par Pablo Giorgelli


Retrouvez l’intégralité de notre dossier Cannes 2011 : ici

Commentaires
1 commentaire
Galerie