]]>

Le retour de Ketan Mehta

Publié mardi 25 novembre 2008
Dernière modification lundi 17 novembre 2008
News lue 467 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ Concours Jodhaa-Akbar : les résultats !
▶ Des nouvelles de Big B

Le nom de Ketan Mehta est trop souvent associé à l’inoubliable Maya Memsaab et les flashs de ce chef-d’œuvre incompris fusent encore de nos mémoires : Shah Rukh coinçant son engin dans sa braguette, Deepa Sahi faisant la ola dans son plus simple appareil, et que dire de Shah Rukh (oui, oui, encore lui !) grognant de plaisir dans cette scène d’amour mémorable qu’il ne souhaite sûrement pas se remémorer… :p

JPEG - 83.4 ko
Maya Memsaab - SRK : "Mensonge ! calomnie ! GT est pagal hai !!!"

Mais Ketan Mehta c’est aussi Mangal Pandey… quoi ? Vous ne vous souvenez pas d’Aamir Khan affublé d’une grosse moustache, se révoltant contre ses supérieurs anglais ? Le film qui devait être un événement, s’avéra un pétard mouillé.

JPEG - 54.2 ko
Mangal Pandey - Aamir : " j’ai failli en arriver là après la sortie du film"

Après la séquence casserole, il faut rendre à César ce qui est à César ! Et mis à part ces quelques échecs, Ketan est un réalisateur prisé des milieux festivaliers. Et la plupart de ses films d’auteur ont reçu de nombreuses récompenses à l’étranger.

Le réalisateur nous revient après Mangal Pandey avec Rang Rasiya, un film d’époque sur la vie du peintre Raja Ravi Varma. Ce biopic est porté par le ténébreux Randeep Hooda et la comédienne bengalie Nandana Sen.


Rang Rasiya revient sur la vie artistique de ce célèbre peintre du 19ème siècle et notamment sur sa présumée liaison avec sa muse, Sughanda. Raja Ravi Varma était un artiste visionnaire qui fut décrié à l’époque pour ses tableaux de nus et ses représentations assez sensuelles de divinités hindoues.

JPEG - 74.3 ko
y a de quoi devenir croyant :p

Malgré les critiques, Ravi Varma marqua son temps de manière indélébile, car la plupart de ses œuvres religieuses sont encore vénérées par les hindous. Parmi ses représentations divines, Sughanda aurait prêté ses traits à celle de la déesse Saraswathi. Le peintre fut mondialement reconnu en recevant le premier prix d’une exposition d’art à Vienne en 1873.



Randeep Hooda, qui hérite du rôle, est l’ancien protégé de Ram Gopal Varma. Il a joué dans le film de gangsters D. Nandana Sen est une actrice peu connue qui est apparue dans des films comme Black et My Wife’s Murder. Le reste du casting compte des noms plus prestigieux comme Paresh Rawal ou Sachin Khedekar. La musique est signée Sandesh Shandilya.


Le film a été projeté au festival de Londres avec un certain succès et il sera ensuite présenté à Cannes et Venise. Les spectateurs ont retenu le festival de couleurs et d’émotions, ce n’est pas pour rien que la version anglaise se nomme Colors of Passion.


La promo et les photos nous promettent un film soigné et esthétiquement magnifique.



La bande-annonce :

Commentaires
3 commentaires
Galerie