]]>

Les Falaise de Wangsisina

Publié mercredi 27 août 2014
Dernière modification vendredi 8 mai 2015
Article lu 29 fois

Par Alineji

Rubrique Littérature
◀ Bollywood Apocalypse de Manil Suri
▶ La Vie troublée d’un tailleur pour dames

Un roman fort, que l’on peut aborder comme une simple histoire d’amour ou comme une quête spirituelle. Paru, il y a un an, le livre de Pavan K. Varma, Les Falaises de Wangsisina, nous entraîne de l’asphalte de la grande métropole indienne jusqu’aux sommets enneigés du Bhoutan.

Nous suivons d’abord Anand, le narrateur, dans la haute société huppée et mondaine de Delhi, une classe sociale où, derrière les amitiés de façade, les couteaux sont tirés et toujours prêts à frapper. Tout s’y passe à demi-mot, les pires trahisons se font avec le sourire. Anand est un jeune avocat talentueux et carriériste qui du jour au lendemain voit sa vie basculer, lorsqu’il apprend presque simultanément qu’il est atteint d’un cancer, incurable et foudroyant, et que sa femme Tanu va le quitter pour Adi, son patron et accessoirement meilleur ami. Passé le choc initial, il réalise la vacuité de son existence écoulée. Mais le sort lui réserve une surprise de taille. Une erreur de diagnostic ! Le moment est venu pour Anand de s’éloigner quelque temps de Delhi pour retrouver la quiétude et envisager différemment son avenir.

Ayant croisé par hasard le chemin de l’ambassadeur du Bhoutan, il décide de s’y rendre quelque temps. Dans la localité de Wangsisina où il s’installe, entre Paro et Thimphu, Anand devient rapidement l’ami de sa logeuse Chimi. Celle-ci lui apprend notamment à aimer les célèbres falaises et à les voir comme des êtres vivants, sujets à des sentiments et animés d’intentions. Puis Anand fait la connaissance de Tara, comme lui meurtrie par une déception amoureuse et qui a décidé de se retirer du monde en entrant dans un monastère. Quel sera leur choix quand Anand devra rentrer à Delhi ? Le moment venu, leur rencontre avec un mystérieux personnage, Karma, lama tantrique, disciple de Drukpa Kunley, apôtre d’une liberté fondée sur le rire et sur le sexe, fou joyeux mais débordant de sagesse, pèsera sur leurs décisions. Et les falaises s’en mêleront aussi…

Auteur de nombreux essais, parfois polémiques, sur l’Inde et ses orientations actuelles, Pavan K. Varma signe ici sa première œuvre de fiction et c’est une réussite totale. Assez resserré, son roman écrit d’une plume alerte, sans temps morts, n’en est pas moins dense et profond. Il peut se lire à plusieurs niveaux. On peut y voir une simple histoire d’amour. Ce n’est pas par hasard qu’à diverses reprises au fil des pages, on pense très fort au film de Ritesh Batra, The Lunchbox, et à son héroïne qui veut partir au Bhoutan. Ce pourrait presque en être une suite en littérature. En quelque sorte, ce qu’il advint de Saajan et d’Ila… Le livre dégage la même vitalité et possède la même élégance. Mais c’est aussi un récit poétique et érudit, sans jamais être pédant, parsemé d’extraits de ghazal, de citations de poètes classiques. Ces vers rythment la progression du parcours intérieur du héros, sa réconciliation avec le monde.

C’est enfin une quête spirituelle, celle d’un homme qui retrouve la joie de vivre après avoir tout perdu. La narration de la façon dont le personnage s’ouvre au monde et rencontre les autres, après les avoir longtemps au mieux ignorés, au pire méprisés. Et cette narration se lit d’une traite, tant le style est efficace, direct. Le parcours de Anand est aussi celui de l’auteur qui, par le bais de la fiction, relate une expérience autobiographique essentielle. Le titre original When Loss is Gain, que l’on pourrait traduite à peu près par « Quand la perte devient un bienfait » restitue bien le sens de ce cheminement intérieur, de ce détachement, non pas par l’ascèse et le renoncement, mais par le rire, par la joie, l’acceptation de tous les plaisirs.

Varma est aujourd’hui ambassadeur de l’Inde au Bhoutan, il a également traduit en langue anglaise la plupart des poètes qu’il cite dans Les Falaises de Wangsisina. Il a la délicatesse, pour les amoureux de poésie, de mettre en fin d’ouvrage les références des textes qu’il leur a empruntés. Il y a même un fragment de chanson d’un film de Bollywood, on vous laisse le plaisir de découvrir lequel.

Titre : Les Falaises de Wangsisina
Auteur : Pavan K. Varma
Titre original : When Los sis Gain
Traduction : Sophie Bastide-Foltz
Editeur : Actes Sud
Date de parution : mars 2014, 325 pages
ISBN : 978-2-330-03043-8

Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie