]]>

Les ciné-maa à la fête !

Publié dimanche 7 juin 2009
Dernière modification dimanche 7 juin 2009
News lue 420 fois

Par Kendra

Rubrique News
◀ Bhansali le compositeur
▶ Akshaye Khanna et Madhavan réunis

S’il y a bien une figure incontournable et tout à fait caractéristique du cinéma indien, c’est bien celle de la mère, maa, amma. L’industrie cinématographique représentant un miroir de la société indienne, on constate même au cours des décennies une évolution de cette image maternelle. Aucun autre cinéma n’a autant célébré les mères qui a créé, pour notre plus grand plaisir, de nombreuses chansons inoubliables à la gloire de l’amour maternel.

La mère, aimante et humble, garante de la joie familiale et gardienne des traditions ancestrales, est toujours capable de se sacrifier pour le bien de sa progéniture. On pense rapidement à Nargis dans Mother India, mais qui mieux que Nirupa Roy dans Deewar incarne l’archétype de la mère indienne qui fait dire au personnage de Shashi Kapoor qu’il ne possède peut-être pas de richesses, mais qu’il a une mère à ses côtés ?(Mere paas maa hai !)

Avec l’appartition des héros NRI et la prise en compte des spectateurs indiens vivant à l’étranger, maa devient parfois mommy. Elle a toujours un pied ancré dans les traditions, mais sait écouter, comprendre ses enfants et les guider dans le monde moderne.

Aujourd’hui, les mères à l’écran concilient souvent vie de famille et vie professionnelle, comme dans les mères à la ville.
Malheureusement, les films évoluent et la figure maternelle tend à disparaître des productions indiennes ou en tout cas à changer de visage. La nouvelle filmi maa par excellence, avec tout ce qu’elle de plus exagéré, ne serait-elle pas l’excentrique Kiron Kher dans Dostana ?

Il ne reste plus qu’à souhaiter à toutes les mamans une très bonne fête et avoir une pensée spéciale pour celles qui ne vivent plus que dans nos coeurs.

Commentaires
3 commentaires