]]>

Les films Bollywood/Kollywood les plus attendus

Publié vendredi 26 mai 2006
Dernière modification jeudi 6 mars 2014
News lue 3032 fois

Par Suraj 974

Rubrique News
◀ SHAKTI en France pour cet été
▶ Un été indien chaud chaud chaud

Ce vendredi 26 mai voit la sortie de films très attendus en Inde, aussi bien au Nord qu’au Sud.


En hindi, Fanaa marque le retour tant espéré de Kajol qui avait déserté les plateaux de cinéma depuis KKKG. Pour la première, fois elle donne la réplique à Aamir Khan, autre acteur discret qu’on ne présente plus, sous la direction de Kunal Kohli (Hum Tum) qui s’associe une nouvelle fois à Yash Raj Films pour la production et au tandem Jatin-Lalit pour la musique. À noter qu’il s’agit de la dernière collaboration de ce tandem, le duo ayant décidé de se séparer après ce disque. Voilà de multiples raisons d’attendre impatiemment dans nos contrées la sortie du dvd… voire du film, qui sait.


Du côté de Chennai, c’est au tour de Pudhupettai d’atteindre les salles obscures. Le nouveau film de Selvaraghavan, réalisateur des remarqués et remarquables Kadhal Kondein et 7G Rainbow Colony, réalise son oeuvre la plus ambitieuse.

Avec ce film de mafia, basé dans le milieu de Chennai, il faut s’attendre à un polar non conventionel, réaliste à l’extrême, à la limite du documentaire. Visiblement très exigeant avec lui-même, Selvaraghavan n’a pas hésité à retourner des scènes après la fin du tournage pour s’assurer que tout est parfait. Il envisage même de sortir le film sous-titré à l’étranger et dans le circuit des festivals internationaux.

Yuvan Shankar Raja se charge une nouvelle fois de la musique, et c’est déjà une réussite, car la bande son pourtant expérimentale (entre rap, son folklorique tamoul et pop réalisée en collaboration avec l’Orchestre philharmonique de Bangkok) n’a pas quitté le top 5 des ventes depuis sa sortie il y a plusieurs semaines. Toutes les séances sont d’ores et déjà complètes à peu près partout, ce qui assure un démarrage historique pour un film aussi peu ouvertement commercial.


Si, jusque-là, le début d’année à Bollywood appartenait incontestablement à Aamir Khan et à son Rang De Basanti, la fin d’année pourrait bien être celle de Shah Rukh Khan. En effet, ce dernier est actuellement en Malaysie pour le tournage de son prochain film DON, sous la direction de Farhan Akhtar, qui devrait voir le jour fin octobre pour la Diwali. La promotion a commencé en douceur avec le lancement du site Internet (ici), et selon des rumeurs, Shah Rukh Khan devrait se rendre également à Paris cet été pour tourner certaines scènes dans le plus grand secret.

Enfin, il y a évidemment le nouveau film tant attendu de Karan Johar, Kabhi Alvida Naa Kehna, avec son casting ahurissant comportant à lui tout seul la moitié des stars de Bollywood : Amitabh, Jaya et Abhishek Bachchan, Preyti Zinta, Rani Mukherji, Shah Rukh Khan, Arjun Rampal et Kajol pour une courte apparition… Le casting parle de lui-même, inutile de dire le synopsis (ça tombe bien, on ne le connaît pas précisément). La promotion commence à peine, les bandes annonces viennent d’être dévoilées à la presse.

Présent sur la croisette pour proposer le film aux distributeurs internationaux, Karan Johar a révélé récemment avoir trouvé preneur en France, en Allemagne et en Pologne, trois pays où KKKG avait bien marché. On peut donc s’attendre à une bonne surprise cette année.

L’autre mastodonte attendu dans les salles n’est pas une romance, mais un film d’action bardé d’effets spéciaux. Il s’agit de Krrish, le nouveau film de Rakesh Roshan, avec son fils Hrithik dans le rôle principal. Après le carton de Koi Mil Gaya (plus gros succès de l’année), ce film qui en est la suite directe est logiquement très attendu. Son excellente musique, sortie récemment, est un atout suplémentaire. Pour plus de renseignement, voir notre « news » précédente, ici.


À Kollywood, l’un des films que les fans guettent impatiemment est Bhima, le nouveau film de Vikram. Sous la direction de Linguswami (Run, Sanda Kozhi), réalisateur qui a fait ses preuves en matière de films de divertissement efficaces et véritablement réussis, on retrouve également Trisha, mais surtout Nana Pathekar. Le génial acteur hindi tourne pour la première fois dans un film tamoul et, connaissant son exigence, cela laisse présager le meilleur. Le face à face entre lui et Vikram s’annonce des plus passionnants. À noter que le titre fait référence à un personnage mythologique doté d’une force surhumaine.

À suivre…


Commentaires
Pas encore de commentaires