]]>

Les mondes de Satyajit Ray, l’été indien 2010

Publié dimanche 5 septembre 2010
Dernière modification lundi 30 août 2010
Article lu 1099 fois

Par Maya

Dossier L’Eté indien 2010 : Les mondes de Satyajit Ray

Pour sa 7ème édition, L’été indien du Musée Guimet se consacre au grand maître du cinéma d’auteur indien, Satyajit Ray, avec 21 films, fictions et documentaires, dont 7 inédits.

Mercredi 8 septembre à 12h15
Pour l’ouverture du festival, quatre films sont présentés, une fiction et trois documentaires :
Trois femmes (Teen Kanya)
1961, 2h57’, noir et blanc, VO bengali STF D’après trois nouvelles de Rabindranath Tagore, scénario et musique de Satyajit Ray.

Le directeur de la poste (Postmaster), 56’

Les bijoux perdus (Monihara), 61’

La conclusion (Samapti), 56’

Vendredi 10 septembre à 12h15

Les Mondes de Satyajit Ray , conférence de Martine Armand, programmatrice cinéma de l’été indien, qui évoquera les rapports de Satyajit Ray avec Rabindranath Tagore dont il adapta plusieurs nouvelles et romans, son travail de documentariste, le monde de l’enfance qui occupa une grande place dans sa vie et son œuvre. La dernière partie sera consacrée aux films contemporains du grand cinéaste, parmi lesquels des chefs-d’oeuvre inédits, qui reflètent ses préoccupations d’ordre moral.

Lundi 13 septembre à 12h15
La déesse (Devi)
1960, 1h38’, noir et blanc, VO bengali STF

Mercredi 15 septembre à 12h15
L’oeil intérieur (The Inner Eye)
Documentaire de Satyajit Ray, 1972, 20’, couleur, VO anglais et bengali STF, inédit Portrait du grand peintre aveugle Binod Bihari Mukherjee. Une profonde réflexion sur l’apprentissage de la peinture que Satyajit Ray fit à l’université de Shantiniketan créée par Rabindranath Tagore, où Binod Bihari Mukherjee fut l’un de ses professeurs. Commentaire et musique de Satyajit Ray.

Bala
Documentaire, 1976, 33’, couleur, VO anglais STF, inédit Ray n’a que 14 ans, quand il découvrit une jeune fille de 17 ans dansant le bharatanatyam. Bien des années plus tard, Satyajit Ray part à Chennai (Madras) pour y rencontrer Bala âgée de 58 ans, et nous offrir une magistrale leçon de vie et de danse. Commentaire et musique de Satyajit Ray. Danse

Mercredi 22 septembre à 12h15
Rabindranath Tagore 1961, 54’, noir et blanc Documentaire, VO bengali et anglais STF, inédit
Mêlant images d’archives et scènes de fiction, le film retrace avec sensibilité et originalité la vie et l’oeuvre de Rabindranath Tagore. Avec Smaran Ghosal (Tagore adolescent), Raya Chatterjee, Sovanlal Gangyly. Musique de Jyotirindra Moitra et voix de Satyajit Ray disant son propre commentaire.

Vendredi 24 septembre à 12h15
Tagore : vers l’homme universel , conférence de France Bhattacharya, professeur émérite des universités, programme Inde et Asie du sud, Fondation Maison des sciences de l’homme. Tagore a su dépasser les limites géographiques et culturelles que lui imposait sa naissance pour devenir une figure emblématique de la sagesse et de la largeur de vue indiennes sur plusieurs continents et cela à jamais. Grâce à son génie et à son influence, la "Renaissance du Bengale" n’a pas été une formule hyperbolique contestée.

Lundi 27 septembre à 12h15
Satyajit Ray, le cinéaste (Satyajit Ray, the Filmaker)
Documentaire de Shyam Benegal, 1984, 2h11’, couleur, VO anglais et bengali STF, inédit Une magnifique rencontre entre deux cinéastes et une magistrale leçon de cinéma.

Mercredi 29 septembre à 12h15
La maison et le monde (Ghare Baire)
Fiction, 1984, 2h20’, couleur, VO bengali STF

Samedi 2 octobre de 10h30 à 18h00
La Trilogie d’Apu
Une journée exceptionnelle pour découvrir en continuité les trois volets d’un des chefs-d’oeuvre de Satyajit Ray.

La complainte du sentier (Pather Panchali) à 10h30
Fiction, 1955, 1h55’, noir et blanc, VO bengali STF
Inspiré par le néoréalisme italien, Pather Panchali fut l’un des premiers films indiens tourné en décors naturels. Il inspira des générations de cinéastes en Inde qui s’engagèrent dans la voie du cinéma d’auteur, et offrit à Satyajit Ray une reconnaissance internationale, de New York au festival de Cannes en 1955. Musique de Ravi Shankar.

L’invaincu (Aparajito) à 13h30
Fiction, 1956, 1h50’, noir et blanc, VO bengali STF

Le monde d’Apu (Apur Sansar)
à 16h00 Fiction, 1959, 1h53’, noir et blanc, VO bengali STF Premier rôle de Soumitra Chatterjee, acteur fétiche de l’oeuvre de Satyajit Ray et de Sharmila Tagore, jeune adolescente petite-nièce de Rabindranath Tagore. Tous deux sont aujourd’hui de grands acteurs, stars en Inde.

Sharmila Tagore

Lundi 4 octobre à 12h15
Délivrance (Sadgati)
Fiction, 1981, 52’, couleur, VO hindi STF. D’après une nouvelle en hindi de l’écrivain Prem Chand que Satyajit Ray admirait beaucoup, c’est l’un des deux films non bengalis du cinéaste. Destiné à la télévision nationale indienne, il met en scène des acteurs remarquablement dirigés : Smita Patil, Om Puri et Mohan Agashe. Scénario et musique de Satyajit Ray.

Mercredi 6 octobre à 12h15
Les aventures de Goopy et Bagha (Goopy Gyne Bag ha Byne)
Fiction, 1968, 2h12’, noir et blanc et couleur, VO bengali STF
Satyajit Ray réalisa ce film pour son fils Sandip, alors âgé de 8 ans. Il composa non seulement les textes et la musique, mais créa aussi les décors, les costumes et les maquillages. Cette remarquable fantaisie musicale est aussi une satire du pouvoir et une dénonciation de l’absurdité de la guerre.

Vendredi 8 octobre à 12h15
Le royaume des diamants (Hirak Rajar Deshe)
Fiction, 1980, 1h58’, couleur, VO bengali STF
Satyajit Ray, qui écrivit le scénario original du film, créa aussi la musique, les costumes et les décors. Ces derniers jouent un rôle particulier ; et une recherche originale sur les couleurs, géométries et associations de formes, donne au film une esthétique qui peut être qualifiée d’expressionniste.

Lundi 11 octobre à 12h15
Le dieu éléphant (Joi Baba Felunath)
Fiction, 1978, 1h58’, couleur, VO bengali STF
Dans ce film adapté de son propre roman, Soumitra Chatterjee incarne le détective Felunath, aussi appelé Feluda. Il est aidé de l’adolescent Tapesh (interprété par Siddharta Chatterjee) et accompagné de l’écrivain farfelu Jotaju (interprété par Santosh Dutta). Utpal Dutt interprète le rôle de Maganlal Meghraj. Musique de Satyajit Ray.

Mercredi 13 octobre à 12h15
La grande vile (Mahanagar)
Fiction, 1963, 2h11’, noir et blanc, VO bengali STF
Mahanagar est un film moderne et féministe sur la position d’une femme de la classe moyenne qui accède difficilement mais admirablement au monde du travail et qui, face à un cas de conscience, répond par un acte de solidarité. C’est aussi la première rencontre cinématographique entre Satyajit Ray et Madhabi Mukherjee, avec qui il tourne l’année suivante l’inoubliable Charulata. Jaya Bhaduri, devenue Jaya Bachchan, fait ses débuts d’actrice dans ce film. D’après une nouvelle de Narendranath Mitra, scénario et musique de Satyajit Ray. Avec Madhabi Mukherjee, Anil Chatterjee, Jaya Bhadhuri Danse

Mercredi 20 octobre à 12h15
L’adversaire (Pratidwandi)
Fiction, 1970, 1h50’, noir et blanc, VO bengali STF
La frustration, le désespoir de la jeunesse au chômage, l’immoralité des riches et leur quête de tous les plaisirs, l’érosion et la chute des valeurs dans un monde compétitif, sont autant de thèmes abordés par L’adversaire. D’après le roman de Sunil Ganguly, scénario et musique de Satyajit Ray. Avec Dhritiman Chatterjee, Indira Devi, Debraj Roy et Krishna Bose dans les rôles principaux.

Vendredi 22 octobre à 12h15
Enfermé dans des limites (Seemabadha)
Fiction, 1971, 1h58’, noir et blanc, VO bengali STF, inédit La mise en scène de Satyajit Ray et la direction d’acteurs en font un film rare à découvrir. D’après un roman de Shankar, scénario et musique de Satyajit Ray. Avec Barun Chanda, Sharmila Tagore et Paramita Chowdhury dans les rôles principaux.

Lundi 25 octobre à 12h15
L’intermédiaire (Jana Aranya)
Fiction, 1975, 2h11’, noir et blanc, VO bengali STF, inédit D’après le roman de Mani Shankar, scénario et musique de Satyajit Ray. Avec Pratip Mukherjee, Satya Banerjee, Utpal Dutt, Robi Ghosh, Aparna Sen, Lili Chakravarty

Mercredi 27 octobre à 12h15
Un ennemi du peuple (Ganashatru)
Fiction, 1989, 1h40’, couleur, VO bengali STF
Après cinq ans d’interruption, Satyajit Ray tourna ses trois derniers films en studio. Résolument contemporains, ils sont en quête de vérité et dénoncent, entre autres choses, la corruption. D’après la pièce d’Ibsen, scénario et musique de Satyajit Ray. Avec Soumitra Chatterjee, Ruma Guha Thakurta, Mamata Shankar, Dhritiman Chatterjee

Vendredi 29 octobre à 20h30
(deux films)
Pikoo
Fiction, 1980, 26’, couleur, VO bengali STF D’après sa propre nouvelle Pikur Diary. Musique de Satyajit Ray. Avec Arjun Guha Thakurta, Aparna Sen, Victor Banerjee, Promod Ganguli, Soven Lahiri

Kanchanjungha
Fiction, 1962, 1h42’, couleur, VO bengali STF, inédit
Premier film en couleur de Satyajit Ray qu’il tourna en quelques semaines, cette oeuvre d’une sensibilité vibrante se déroule quasiment en temps réel : toute l’action du film se situe pendant un après-midi à Darjeeling. Scénario original et musique de Satyajit Ray. Avec Chhabi Biswas, Karuna Bannerjee, Anubha Gupta, Alakananda Roy, Arun Mukherjee, Pahari Sanyal, Anil Chattejee

Pour la séance de clôture, l’entrée est libre dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée au 01 40 73 88 18

AUDITORIUM du musée Guimet 6, place d’iéna Paris 16e
Renseignements et réservations : 01 40 73 88 18
auditorium@guimet.fr

Commentaires
Pas encore de commentaires