]]>

Lundi : finir en beauté

Publié vendredi 5 mai 2006
Dernière modification mardi 3 mars 2015
Article lu 766 fois

Par Gorkita, Jawadsoprano

Dossier Bollywood Week 2006
◀ Dimanche : le rythme ne faiblit pas
▶ Interview d’Esteban

La programmation du dernier jour de la Bollywood Week fit la part belle à Amitabh Bachchan puisque la mégastar était à l’affiche des trois films proposés lundi.

Dès 9h30, le mythique - et plus grand succès de tous les temps - Sholay enchanta toute la salle et notamment une équipe Fantastikasia déchaînée, en particulier sur la chanson Yeh Dosti. Certains récitaient par coeur les dialogues devenus cultes : Tera naam kya hai Basanti ? (Comment t’appelles-tu Basanti ?), Hey sambhar ! etc., pour n’en citer que quelques-uns.

Le public ne fut pas en reste et exprima largement ses émotions. Ainsi des applaudissements saluèrent les moments de bravoure que constituent les scènes d’action du duo Jai-Veeru (Amitabh Bachchan-Dharmendra) et des moments de silence firent taire la salle durant les scènes les plus tristes. La scène du massacre de la famille fut accueillie par un silence de mort impressionnant.

JPEG - 34.6 ko
On règle les derniers gestes…

Mais ce sont néanmoins les rires qui l’emportèrent lors des apparitions de Hema Malini dans le rôle de la bavarde Basanti ou en réponse aux remarques sarcastiques d’Amitabh Bachchan, ou enfin lors des apparitions du directeur de la prison. Quant à l’horrible Gabbar Singh, plus célèbre méchant du cinéma indien, interprété par l’excellent Amjad Khan, il dégoûta les uns par sa cruauté et subjugua les autres par ses répliques cultes. Du coup, les « Gabbbar Siiiingh !!! » fusaient dans la salle. Mais lors du final où Thakur Baldev Singh (Sanjeev Kumar) prend sa revanche sur Gabbar, chaque coup porté sur la crapule fut néanmoins soutenu par les clameurs du public. Un grand moment de plus durant cette semaine bollywood !

Le public retrouva ensuite Amitabh dès 14h dans un rôle plus dramatique dans le classique de Yash Chopra, Kabhi Kabhie. Le public suivit cette histoire d’un amour contrarié se déroulant sur 20 ans avec une grande solennité, manifestant cependant son engouement lors des poursuites de fin. La fatigue commençait tout de même à se faire sentir : les mains de plus en plus douloureuses, les voix toutes plus ou moins enrouées, les danses moins frénétiques…

Les danses et les karaokés furent encore une fois le clou d’un spectacle varié, Esteban mit la salle dans des conditions festives. Le retour des Desicrew et de Tulika, présents samedi, ainsi qu’un spectacle de danse traditionnelle Bharatanatyam et une performance énergique des Rc New Boys & Girls sur Choli Ke Peeche permirent de finir en beauté cette semaine.

L’intervention de Vincent Paul-Boncour de Bodega Films pour remercier le public d’avoir répondu présent amorça la fin de la manifestation avant la diffusion de Black.

JPEG - 33.9 ko
Dernières mises au point en coulisses

À 21h, débuta ainsi la projection du tout dernier film de cette mémorable Bollywood Week au Rex, Black, plus récent long-métrage du réalisateur de Devdas, Sanjay Leela Bhansali. Le film, bien que dénué de chansons, bouleversa la salle. On retiendra la performance de la vedette du jour Amitabh Bachchan, mais aussi celle d’une des stars présentes le mercredi 26, Rani Mukherjee. Il s’agissait là d’une avant-première nationale puisque la sortie en salles est prévue pour juin 2006. Black clôtura donc en beauté cette semaine en montrant un visage différent du cinéma hindi, fort éloigné de la formule masala habituelle.

Marquant définitivement la fin du rêve, la désinstallation des décorations prit place à la fin de Black. Après un déluge d’émotions, le succès incroyable de la Bollywood Week 2006 nous donne l’espoir de voir se renouveler l’expérience, peut-être même assez rapidement si l’on croit l’enthousiasme du toujours jeune Yash Chopra. À suivre…

Photos : Charlou, Suraj_974


Commentaires
Pas encore de commentaires
Galerie