]]>

Mahesh Babu : l’exportateur du masala telugu

Publié jeudi 20 décembre 2007
Dernière modification jeudi 20 décembre 2007
News lue 319 fois

Par Jawadsoprano

Rubrique News
◀ Pour les fêtes, offrez du rêve grâce à Bollywood !
▶ Bombay to Bangkok, pas si neuf que ça ?

En quelques films, il est devenu la nouvelle icone du cinéma en Andhra Pradhesh. Après des succès tels que Okkadu, Athadu ou Pokiri, son dernier film Athidi crée encore la sensation, mais pas où on l’attendait.

Mahesh Babu est la méga-star du cinéma telugu. On le voit partout, il apparait dans les pubs les plus importantes, et il arrive à exporter son image en dehors de Hyderabad (Andhra Pradhesh). Si Mahesh est depuis longtemps reconnu chez lui, en Andhra, il est devenu depuis peu le symbole du cinéma telugu en dehors des frontières de l’état.

Au Tamil Nadu, il avait déjà de nombreux fans depuis le superhit Athadu, mais la sortie de Pokiri en 2006 a changé la donne. Le film a été classé en Blockbuster à Chennai après avoir réécris les records du cinéma telugu en Andhra. On parle de 65 crores de recettes en Inde. Il n’en faut pas plus pour le propulser en vedette sur les marchés internationaux. Au Royaume-Uni, aux USA ou aux Emirats, Mahesh devient l’ambassadeur du cinéma telugu. Pokiri est un Blockbuster, et même son film-échec Sainikudu, sorti fin 2006, arrive à remporter un succès sur ces trois marchés internationaux.

Prince Mahesh n’a qu’une seule sortie en 2007 : Athidi. Un masala basique, avec une héroine du cinéma hindi, Amrita Rao , et une apparition de la star des peoples de Bollywood Malika Arora Khan . Il n’en faut pas plus pour attirer le public du nord de l’Inde. En effet, Athidi n’a pas fait l’unanimité sur les territoires de prédilection de Mahesh, malgré le fait qu’il soit sorti par une grosse banière, et qu’il ait bénéficié de fonds conséquents pour sa distribution. Si, en Andhra, il a fait un démarrage excellent et des recettes conséquentes, le film n’a pas réussi à durer et sa popularité a vite chuté. Ce scénario s’est également produit au Tamil Nadu où le film n’a pas réellement rencontré un franc succès.

C’est donc au nord de l’Inde, sur le territoire des Saawariya, Naqaab ou autres Laage Chunari Mein Daag que le film a créé la surprise. Sorti depuis peu doublé en Hindi, le film a profité du désastre de Saawariya pour se frayer un chemin dans les cinémas et sortir sur les écrans hindi. Mahesh est alors plébisicité et la moyenne par copie rivalise avec les fims hindi pré-cités. Avec ses recettes mondiales établies à 25 crores en quelques semaines, le film est finalement un succès qui va encore accentuer le rayonnement de Mahesh pour exporter le cinéma telugu. La porte est grande ouverte pour un rôle en Hindi, comme on le pressentait depuis longtemps.

Commentaires
2 commentaires