]]>

Maine Pyaar Kyun Kiya (review)

Traduction : Pourquoi suis-je tombé amoureux ?

Bande originale

Dil Di Nazar
Dil Di Nazar (Remix)
Ishq Chunariya
Just Chill
Yeh Ladki (Remix)
Sajan Tumse Pyar
Laga Prem Rog
Yeh Ladki
Teri Meri Love Story
Just Chill (Remix)
Laga Prem Rog (Remix)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Ganesh - le 6 janvier 2006

Note :
(3/10)

Article lu 2416 fois

Sonia est persuadée que la seule raison qui empêche Samir de quitter sa femme, ce sont ses enfants. En fait Samir n’a jamais eu ni femme, ni enfant, ses mensonges lui ont toujours permis de ne pas à avoir à s’engager. Mais le jour où, contrevenant à ses principes, il décide de convoler avec Sonia, la jeune femme insiste pour rencontrer d’abord son épouse…puis ses enfants…

Revoilà David Dhawan, le roi du : "Je réalise des films indiens en puisant mes idées dans les sitcoms et les comédies sentimentales américaines pour m’en mettre plein les poches". Cette fois les victimes désignées sont le film Fleur de Cactus et la série ultra-populaire Friends. En effet, le scénario de Maine Pyaar Kyun Kiya reprend dans la globalité la trame du film de Gene Saks et sa dernière scène est complètement plagiée (dialogue compris) sur le dernier épisode de Friends. Malgré un script sans originalité, on attendait du film de Dhawan une gentille comédie sentimentale plutôt chaleureuse. Hélas le plaisir qu’on pourrait prendre est souvent (très souvent) gâté par une mise en scène bien pauvre et surtout par une direction d’acteurs catastrophique. Contrairement à l’autre comédie de l’année, No Entry, ici les acteurs sont tout bonnement insupportables, les deux Khan en tête. Goldie Hawn a reçu l’oscar de la meilleure actrice pour son rôle de fille gâtée et capricieuse dans la version américaine, Katrina Kaif dans le même rôle va vraisemblablement concourir pour les razzies indiens (son idole doit être Esha Deol). Seule Sushmita Sen sort du lot grâce à une interprétation plus que correcte. Rares sont les scènes qui nous arrachent des sourires, et on les doit essentiellement à la belle-mère ; pour le reste…

Bref, si vous n’aimez pas Salman, oubliez le film. Par contre vous les admirateurs de notre patrimoine culturel, sautez dessus ! Dhawan vous gratifie d’une promotion exceptionnelle, vous avez droit non pas à un torse nu mais à deux, le deuxième étant celui de Sohail Khan !

Commentaires
1 commentaire