]]>

Mandram Vantha

Publié mercredi 21 septembre 2005
Dernière modification mercredi 21 septembre 2005
Article lu 488 fois

Par Rédacteur invité

Dossier Mouna Raagam
◀ Nilaave Vaa

Mandram vandha thenralukku manjam vara nenjam illaiyoa anbae en anbae
La brise qui est venue aux prières (de mariage), n’a-t-elle pas le cœur à venir sur le lit de noce, mon amour ?

Thottavudan suttadhenna kattazhagu vatta nilavoa kannae en kannae
Pourquoi dès que je te touche, cela te brûle-t-il, ma belle et ronde lune, ma belle ?

Boopaalamae koodadhenum vaanam undoa sol
Y a-t-il un ciel qui ne veut plus de mélodie, dis moi ?

(Mandram)

Thaamarai maelae neerththuli poal thalaivanum thalaviyum vaazhvadhenna
Pourquoi le maître et la maîtresse vivent-ils comme la goutte sur un nénuphar ?

Nanbargal poalae vaazhvadharku maalaiyum maelamum thaevaiyenna
Pourquoi les colliers de fleurs et les tablas (le mariage) si c’est pour vivre comme des amis ?

Sondhangalae illaamal bandha paasam kollaamal
Sans famille, sans vivre avec les proches

Poovae un vaazhkaidhaan enna sol
Quelle est ta vie, ma fleur ? Dis moi ?

(Mandram)

Maedaiyaip poalae vaazhkai alla naadagam aanadhum vilagich chella
La vie n’est pas un théâtre où, dès que la représentation se termine, on se sépare

Odayaip poalae uravum alla paadhaigal maariyae payanam sella
Les relations ne sont pas comme une rivière, pour prendre différents chemins

Vinnoadu dhaan ulaavum velli vanna nilaavum
La lune avec le ciel étoilé est Lune d’argent

Ennoadu nee vandhaal enna vaa
Pourquoi ne viens-tu pas avec moi ? Viens !

Gulabi
Commentaires
Pas encore de commentaires