]]>

Manithan en France

Publié jeudi 28 avril 2016
Dernière modification jeudi 28 avril 2016
News lue 183 fois

Par Gandhi Tata

Rubrique News
◀ La saison des femmes, sortie le 20/04
▶ La Bollywood Week, 10 ans déjà !

Vous en avez marre des masalas, comédies romantiques et autres films d’action bruyants ? Quoi de mieux qu’un film d’un genre nouveau pour rompre avec la routine de Kollywood. Pour changer, Night Ed Films a pensé à une comédie juridique et vous propose de découvrir Manithan, emmené par le duo Udhayanidhi-Prakash Raj qui va s’essayer aux joutes verbales au tribunal. Le film est proposé en VOSTA à l’AEROVILLE d’EuropaCorp, pour 3 séances exceptionnelles, à partir du 29 avril 2016.

Manithan est le remake officiel de Jolly LLB sorti en 2013. Les rôles tenus par Arshad Warsi, Boman Irani et Amrita Rao sont respectivement repris ici, par Udhayanidhi, Prakash Raj et Hansika Motwani. Dans l’intrigue du film original, un petit avocat qui lutte pour se faire un nom dans son métier, est amené à représenter la partie civile face à une star du barreau dont la mission est de disculper son riche client.

La bande-annonce

Manithan vaut le détour pour deux atouts de taille, l’acteur Prakash Raj et le compositeur Santhosh Narayanan. Prakash Raj, ultra-présent dans les rôles de méchants du cinéma masala, s’est fait plus rare ces dernières années pour passer derrière la caméra et porter des projets plus personnels. Manithan est l’occasion de le revoir dans un exercice qu’il maitrise, à savoir, le rôle d’un méchant à la fois cynique et comique. Enfin, la bande son du film a été confié à celui qui représente littéralement, le renouveau de la scène musicale tamoule, et vient de composer pour le plus grand film de l’année 2016 à venir, Kabali. Santhosh Narayanan est la révélation du moment et chacun de ses albums est un évènement. Les chansons de Manithan sont excellentes et on ne doute pas que le chef opérateur, R. Madhi, ait fait des merveilles à l’écran avec de telles compositions.

Les horaires

Commentaires
Pas encore de commentaires