]]>

Mayavi

Traduction : Le magicien

Année2005
LangueTamoul
GenreComédie
RéalisateurD. P. Singapuli
Dir. PhotoR. Rathnavelu
ScénaristeD. P. Singapuli
ActeursSurya, Jyothika, Sathyan
Dir. MusicalDevi Sri Prasad
ParoliersPa. Vijay, Yugabharathi, Na. Muthukumar, Palani Bharathi, Kabilan
ChanteursRanjith, Devi Sri Prasad, Tippu, Malathi, S. P. B. Charan, Kalpana, K. S. Chithra, Sumangali, Pushpavanam Kuppusamy, Sudha, Paalakadu Sriram
ChorégraphesRaju Sundaram, Dinesh Kumar
ProducteursBala, Kalaippuli S. Thanu
Durée141 mn

Bande originale

Jo Jo Jyothika
Kadavul Thanda
Tamizh Naattil
Devaloga Rani Devaloga Rani
Mayavi Mayavi Mayavi Mayavi
Kaathadi Pole Kaathadi Pole

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Kendra - le 1er juin 2008

Note :
(8/10)

Article lu 1854 fois

Galerie

Balaya est un guide un peu particulier… plutôt voleur, un rien beau parleur et jamais très loin de son meilleur ami Sathyaraj. Il aime par dessus tout son pays, le cinéma, l’alcool, ses amis et l’acteur Ajith (pas forcément dans cet ordre-là). Un jour que les deux compères s’introduisent par effraction dans une belle maison pour se faire un peu d’argent facile, ils se rendent compte qu’il s’agit de celle de l’actrice Jyothika. Malheureusement, elle se réveille, alerte sa mère et la police, et les deux amis se retrouvent en prison. Une fois relâchés, ils reprennent leurs activités puis, par des circonstances qu’il vous revient de découvrir en regardant le film, Balaya se retrouve emprisonné pour tentative de viol sur Jyothika. Après avoir purgé sa peine, il décide de kidnapper l’actrice pour qu’elle lui dise la vérité afin de rétablir son honneur…

Mayavi se démarque par un ton très léger, un humour parfois peu subtil, mais assez bien maîtrisé. C’est, soyons clair, un pur film commercial, mais qui ne tombe pas pour autant dans le formaté.
Surya développe ici le personnage de voyou qu’il avait esquissé dans Pithamagan, puisque le contexte du film se prête bien plus au rire. Il démontre qu’il est capable d’endosser tous types de rôles, du plus sérieux, comme précédemment dans Kaaka Kaaka, au plus déjanté. Il n’hésite pas d’ailleurs à s’enlaidir pour mieux coller au caractère de Balaya, dégainant chemises imprimées assorties à des pantalons rayés, chapeau de cow-boy, dent en or et regard enjôleur : de quoi faire perdre la tête à plus d’une demoiselle !

Personne mieux que Jyothika n’aurait pu jouer l’actrice totalement mégalomane, imbue de sa personne, fière de son travail et mauvaise langue envers la concurrence… ne ratez pas les critiques acerbes envers Simran ou Meena, un pur régal ! Jyothika ne joue pas vraiment son propre rôle, plutôt celui de l’actrice à qui tout réussit. Pour la première fois, c’est elle-même qui s’est doublée en tamoul, son accent du nord étant totalement approprié pour ce personnage. Elle fait montre d’un réel sens de l’humour à son égard en acceptant des répliques revenant avec peu de finesse sur sa tendance au surjeu…
Sathya, dans le rôle du meilleur ami, est simplement hilarant, ayant toujours la phrase pour faire rire, la mimique adéquate.

Mayavi est servi par de très bonnes chansons. Le film s’ouvre d’ailleurs sur un dappakuttu endiablé, Tamizh nattil, nous permettant d’apprécier les talents de danseur de Surya. D’autres sont mémorables, notamment Seetu Kattu Rani Pole et son célèbre refrain "Jo Jo Jo Jyothika" ou encore l’excellente Kathadi Pola.

Une comédie légère que l’on saura apprécier si on se laisse embarquer dans l’histoire un peu loufoque, si on se laisse séduire par les frasques du couple vedette et si on délaisse toute logique. Il est intéressant de noter que le film est produit par Bala, réalisateur des très bons (mais très dépressifs) Sethu, Nandha, Pithamagan… Un film agréable, clin d’oeil au métier d’acteur et à l’industrie du cinéma.

Commentaires
2 commentaires