]]>

Murder Songs

Publié dimanche 23 novembre 2014
Dernière modification lundi 24 novembre 2014
Article lu 298 fois

Par Mel

Rubrique Morceaux choisis
◀ Drunken Mistresses
▶ Nargis et Raj

Les films indiens sont souvent ponctués de chansons légères dont l’amour est le thème principal. Mais ce n’est pas toujours le cas, et la violence par exemple trouve aussi son expression musicale. Les auteurs évitent alors les jolies scènes dansées pour leurs substituer des moments de cinéma brutaux intégrés à la narration.

En voici quelques-uns…

Ek Villain

Titre : Zaroorat

Année : 2014
Chanteur : Mustafa Zahid
Compositeurs : Mithoon (musique), Mithoon (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Aisha, la femme de Guru (Sidharth Malhotra) a été assassinée. Il imagine que l’auteur de cette monstruosité n’est autre que Caesar (Remo Fernandes), son père adoptif. Fou de douleur, il va lui demander des comptes…
Pourquoi ? Il n’y a pas de mort dans cette chanson déchirante. Guru envoie « juste » au tapis 21 hommes de main dans un long plan séquence à la réalisation impressionnante. On a le sentiment de se trouver dans un jeu vidéo irréel où l’objectif est d’atteindre le « boss de fin de niveau ».



Agent Vinod

Titre : Raabta (Night in Motel)

Année : 2012
Chanteurs : Aditi Singh Sharma et Arijit Singh
Compositeurs : Pritam (musique), Amitabh Bhattacharya (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Vinod (Saif Ali Khan) et Iram (Kareena Kapoor) cherchent à échapper à une bande de tueurs dans le lobby d’un hôtel…
Pourquoi ? Vinod abat une petite dizaine de méchants dans cet unique plan séquence virtuose. L’opposition entre la douce chanson d’amour et les cadavres qui s’accumulent place d’emblée cette scène dans un rêve étrange où le danger et la mort n’existent pas. Cette impression est accentuée par un maniement du pistolet qui fait penser à des enfants qui jouent au gendarme et au voleur. L’agent Vinod est décidément ce sur-homme que nous rêvions d’être il y a bien longtemps…



Risk

Titre : Lakhon Karodo Mein Koyi Leta Hain Risk

Année : 2007
Chanteur : Krishna
Compositeurs : Bapi-Tutul (musique), Sandeep Nath (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Suryakanth (Randeep Hooda) « travaille » pour la mafia ; ou pour son propre compte, on ne sait pas bien. En tous cas, les parrains ont la trouille et les gangsters dérouillent …
Pourquoi ? Comment ne pas évoquer le Mumbai noir inventé par Ram Gopal Varma au tournant du siècle ? Ce genre particulier a mis en avant la violence avec des personnages qui se débattent dans un univers mafieux. La caméra virevolte, les images sont sales, les héros sont équivoques, et les coups de feu claquent. Cette courte chanson de Risk, répétée deux fois dans le film, glorifie sur un ton presque martial le tueur qui laisse huit macchabées derrière lui…



Shaitan

Titre : Khoya Khoya Chand

Année : 2011
Chanteuse : Suman Sridhar
Compositeurs : S. D. Burman (musique), Shailendra (paroles), Mikey McCleary (orchestration)
Ce qui se passe à l’écran : L’inspecteur Mathur (Rajeev Khandelwal) et son collègue débarquent dans un immeuble à la recherche des cinq jeunes. Ils tombent par hasard sur le quartier général de trafiquants de cocaïne nigérians. Sur un lit crasseux, une jeune femme blanche semble dormir. Il s’agit d’une touriste allemande récemment disparue. Elle est morte…
Pourquoi ? Khoya Khoya Chand est une chanson d’amour de Kala Bazaar, un film de 1960 avec Dev Anand et Waheeda Rehman. Un peu à la manière de Nouvelle Vague en France qui réarrange des chansons des années 70-80, Mikey McCleary lui a donné une nouvelle jeunesse pour son groupe The Bartender.

L’orchestration jazzy chantée par une femme, alors que l’original était de Mohammed Rafi, est en total décalage avec la scène. Il en va de même pour la course éperdue des cinq pied-nickelés en burqa qui n’a aucun rapport avec la lutte à mort dans le couloir de l’appartement. En mélangeant les genres avec brio, Bejoy Nambiar a réalisé une chorégraphie époustouflante, à la fois poétique et totalement irréelle. Elle laisse deux cadavres sur le carreau dont on notera qu’ils rejoindront une nouvelle fois le père éternel l’année suivante dans Raabta (Night in Motel).



D-Day

Titre : Dhuaan

Année : 2013
Chanteurs : Suman Sridhar et Siddharth Mahadevan
Compositeurs : Shankar-Ehsaan-Loy (musique), Niranjan Iyengar (paroles)
Ce qui se passe à l’écran : Wali (Irrfan Khan) fait monter Goldman (Rishi Kapoor) dans le coffre d’une voiture, puis s’en va rejoindre un poste frontière pour l’échanger contre sa femme et son fils détenus par les services spéciaux pakistanais…
Pourquoi ? Les paroles de cette chanson sont à la gloire des agents secrets qui donnent leur vie pour leur patrie. Les images illustrent cruellement le sacrifice qui inclut jusqu’à leur famille. Dhuaan est l’occasion de nous montrer la guerre sans fard, ses combattants abattus comme ses innocents assassinés. Quelques plans suffisent pour nous attacher aux victimes. C’est une tragédie…


Commentaires
3 commentaires