]]>

Musiques pour rire _ 1er avril

Publié lundi 1er avril 2013
Dernière modification mardi 13 janvier 2015
Article lu 486 fois

Par Julie, Marine

Rubrique Morceaux choisis
◀ Chansons de femmes
▶ Chansons pour la fête des Mères

En ce jour de poisson d’avril et en attendant que le soleil daigne réchauffer nos esprits maussades, nous vous avons sélectionné quelques extraits musicaux qui, même après avoir été vu plusieurs dizaines de fois, nous font toujours autant rire. Blagues de chorégraphes ? Caricatures ? Pannes d’inspiration ? Ou costumiers en grève ? A vous de juger. Attention : article à lire au troisième degré.

Coup de foudre à Bollywood


Titre : La danse du cobra

Année : 2004
Chanteur : aucun
Compositeur : Anu Malik
Ce qui se passe à l’écran : Darcy, Balraj, sa soeur ainsi que Kohli sont invités à dîner chez la famille Bakshi où Maya, l’avant-dernière des filles, leur fait une démonstration de la danse traditionnelle du cobra. Il s’agit en réalité d’une imitation de Sridevi dans Nagina.
On en rit encore : Il faut dire ce qui est : à force de vouloir trop bien faire, on ne parvient pas toujours au résultat souhaité…
Maya se prend tellement pour un cobra que, forcément, quand elle roule sur le tapis et fait semblant d’attaquer Kohli, on rit et les invités se retiennent d’en faire autant.


Phir Hera Pheri


Titre : Aye Meri Zohrajabeen

Année : 2006
Chanteur : Himesh Reshammiya
Compositeurs : Himesh Reshammiya et Akbar Sami
Ce qui se passe à l’écran : Baburao (Paresh Rawal) cherche désespérément à se faire une place dans le générique de fin. Mais personne n’a prévu quoi que ce soit pour lui (pas un costume et pourtant… quels costumes !) et du coup, il dérange tout le monde.
On en rit encore : Les chemises à jabot en satin rose ? Assorties de noeuds papillon noirs à pois blanc ? Mais appelez-moi le costumier ! C’est un crime contre le bon goût.
Quant à la pauvre Bipasha, qui l’a affublée comme une gamine de 12 ans ?


Dil Bole Hadippa !


Titre : Bhangra Bistar

Année : 2009
Chanteurs : Alisha Chinoy, Sunidhi Chauhan et Hard Kaur
Compositeur : Pritam
Ce qui se passe à l’écran : Veera (Rani), dont l’oncle dirige un théâtre ambulant qui refait pour un public endiablé les clips les plus fameux du cinéma Bollywood, se voit obligée par ce dernier de se travestir en homme Punjabi pour remplacer au pied levé le chanteur vedette, trop pompette.
On en rit encore : On est plus dans la caricature que dans le ridicule pur jus. Rani joue à merveille l’homme brut tout en se moquant des mimiques de Rakhi Sawant dont la chirurgie esthétique est, on peut le dire, bien ridicule.


Teri Meri Kahaani


Titre : Humse pyaar kar le tu

Année : 2012
Chanteurs : Shreya Ghoshal, Wajid Ali et Mika Singh
Compositeurs : Sajid Ali et Wajid Ali
Ce qui se passe à l’écran :Lahore, début du XXème siècle. Pour se faire bien voir d’Aradhana, Javed (Shahid Kapoor) décide d’humilier l’officier de la Garde impériale britannique, ce qui le conduit tout droit en prison. Aradhana (Priyanka Chopra) se porte volontaire pour venir s’occuper des prisonniers, occasion que saisit Javed pour la supplier de l’aimer en musique, démonstration de ses atouts à l’appui.
On en rit encore : Ma foi, tous les gouts sont dans la nature. Mais nous sommes toutes deux d’accord : un homme nous fait une danse pareille et l’on s’écroule de rire ! Et il en est de même derrière notre écran.
Allez savoir ce qui a pris au chorégraphe, pourtant avec Shahid Kapoor au générique, il y avait matière à faire d’excellentes choses. D’autant plus qu’avec son physique, il n’a pas besoin de vanter ses attributs masculins pour que les filles raffolent de lui.
Mais alors là, entre l’imitation du bœuf, le remontage de tunique, les secousses frénétiques suggestives à la Dabangg (l’auto dérision en moins) et les grands coup de reins… Attention : crampes aux abdos !


Son of Sardaar


Titre : Po po

Année : 2012
Chanteurs : Vikas Bhalla, Aman Trikha et Himesh Reshammiya
Compositeur : Himesh Reshammiya
Ce qui se passe à l’écran : A vrai dire, on ne sait pas trop, mais le titre en dit long !
On en rit encore : Voilà ce qui se passe quand on tourne un clip à la dernière minute, histoire de montrer que Salman soutient le film contre le vilain bulldozer de Shah Ruk Khan qui va monopoliser le public : Jab Tak Hai Jaan. On se retrouve donc avec un sketch grandeur nature : des acteurs qui ne savent pas ce qu’ils font là et musclent leurs joues histoire de passer le temps.


Alors ? Nous ? Langues de vipère ? Mais nous assumons ! Et vous ? Quelque chose à rajouter ?

Commentaires
4 commentaires