]]>

My Name Is Khan : les avis de la presse

Publié mercredi 26 mai 2010
Dernière modification mercredi 30 juin 2010
Article lu 2307 fois

Par Gandhi Tata

Dossier Sortie nationale de My Name Is Khan en France
◀ My Name Is Khan, en avant-première ce soir
▶ My Name Is Khan sur le podium

Quel est le regard porté par la presse française (qu’elle soit papier ou web) sur ce qui s’annonce comme le premier film "global" indien ? Pâtissant en général d’une image stéréotypée, le cinéma indien a souvent été résumé au seul genre de la comédie musicale dans la presse occidentale. My Name Is Khan est un revirement important dans l’industrie cinématographique indienne et il peut d’ores et déjà être considéré comme une rencontre entre Bollywood et le cinéma international. Alors qu’en a pensé la presse ? les réponses ci-dessous !

Mise à jour 27/05/2010



"My name is Khan est un long film entrecoupé d’intermèdes musicaux, mais il ne faut pas le confondre avec le tout venant de la production de Bollywood…. Khan est un patronyme exclusivement musulman et le film est l’ affirmation d’une identité."

"Il commence pourtant comme une comédie sentimentale… Mais l’allégresse factice et communicative de la comédie se brise sur la réalité, le 11/09/2001 après la chute des tours jumelles, Rizvan Khan réalise qu’il n’est pas américain comme il le croyait mais d’abord musulman. Le film se déplace alors et raconte la quête de respectabilité, ses efforts pour rencontrer le président des états unis. My name is Khan devient presque un documentaire sur l’image des musulmans tel que l’un d’eux les voit, tel qu’ils voudraient qu’on les voit, plus le film avance et plus il se fait délirant, il faut voir comment est décrit le sud des États-Unis mais il reste toujours captivant parce qu’il fait entendre une voix qu’on ignore généralement."

Thomas Sotinel (critique vidéo en entier sur Le Monde.fr)

"Il faut aller voir ce long film musical, larmoyant, drôle et engagé, ne serait ce que pour découvrir le Sud profond des États-Unis, comme on le voit dans un studio de Bombay : avec des pitons volcaniques, des vaches qui paissent dans les rues boueuse et des Afro-Américains chantant et souriant. Il y a là de la naïveté, de la démagogie aussi, sans doute destinée à entretenir les illusions que peut nourrir la jeunesse indienne à l’égard de la terre promise. Mais surtout l’affirmation d’une autre voix, pas plus raffinée, pas plus intelligente, mais radicalement différente de la voix dominante que les industries culturelles américaines ont imposée au monde."
Thomas Sotinel (article entier disponible dans Le Monde du Mercredi 26 Mai 2010)


"Voilà un vieux mélo des familles, revu à la sauce contemporaine et avec une efficacité inouïe."
Gérard Delorme (article entier disponible dans Première n°399, page 58)




"Si vous aimez Bollywood, vous irez."
François Grelet (article entier disponible dans Technikart n°142, page 108)


<br

"La roublardise de Johar consiste à vider le contenu éthique de "n’avoir qu’une parole" pour ramener à un simple énoncé ethnique."
N.A (article en entier disponible dans les Cahiers du cinéma n°656, page 50)




"Une fresque bollywoodienne avec un fond politique."
Xavier Leherpeur (article entier disponible dans Studio CinéLive n°16, page 35)




"My name is Khan déchaîne les passions"
"My name is Khan est d’une étonnante radicalité, et s’impose comme un imparable remède contre le cynisme désabusé."





"Son interprétation époustouflante donne au film un ton juste et grave."
"Une réussite pour Shah Rukh Khan, qui ferait presque de l’ombre à Tom Hanks dans Forrest Gump ou à Dustin Hoffman dans Rain man." "On retiendra le message de tolérance religieuse ainsi que son engagement politique."




"Forrest Gump made in India"
"Shah Rukh Khan n’en fait pas trop dans le registre Rain man et réussit à nous faire rire comme à nous émouvoir ; la pétillante Kajol est attachante en femme indépendante et battante."



"La force du film, c’est d’abord son interprète. Shahrukh Khan est une véritable révélation et n’a franchement rien à envier au Dustin Hoffman dans Rain Man. Investi à fond dans le rôle d’un homme fondamentalement bon mais inadapté socialement, il est toujours juste et très touchant. Le comédien arrive à rendre crédible un homme qui agit selon un principe simple, faire le bien quel qu’en soit le prix. La singularité du héros, qui n’a ni honte de sa religion ni haine pour qui que ce soit, le fait agir à contre-courant dans un monde dominé par le cynisme et l’intolérance. Dans ces instants, My Name is Khan touche par son propos profondément humaniste."
Yérim Sar (article entier disponible sur Tout le cine.com)


"Mélodrame classique et appuyé mais étonnamment politique, qui aborde pêle-mêle le handicap, l’Inde qui s’expatrie qui réussit, les luttes confessionnelles, la rivalité indopakistanaise mais surtout la condition des musulmans et de l’étranger dans une Amérique blanche, intolérante et plus raciste encore au sortir du 11 septembre, My Name is Khan surprend. Et plus encore sidère par le regard qu’il apporte sur des sujets que documentent autrement les cinéastes d’Occident. En effet, ce film témoigne d’abord d’une volonté du cinéma indien de s’emparer du monde qui l’entoure sans toutefois se détourner de ce qu’il est. Preuve de son entrée dans la mondialisation des images et de son hybridation avec le grand rival hollywoodien, My Name is Khan est à la fois le symptôme et le produit d’une Inde qui change et qui commence à conquérir des parts de marché dans le domaine du cinéma, élément clef du soft power s’il en est."
Jean-Baptiste Guegan (article entier disponible sur Excessif.com)


"le film aborde sans concession la thématique de la place de l’islam en Occident, en racontant – non sans humour et avec finesse – l’histoire d’une famille indienne brisée après la tragédie du 11-Septembre. Que les cinéphiles se tiennent prêts dès à présent pour 2 heures 40 de scènes alternant légèreté poétique, comique de situation et intensité dramatique, qui font de My Name is Khan un film terriblement touchant mais aussi profondément politique."
Hanan Ben Rhouma (article en entier sur SaphirNews.com)


"Avec My Name Is Khan, Karan Johar organise la rencontre heureuse entre le cinéma de Bollywood et celui d’Hollywood et offre un regard différent sur l’après 11-Septembre."



"Un rôle en or pour l’idole du cinéma indien, dans un hymne à la tolérance et à la beauté."





"Un film impressionnant à plus d’un titre. Un mélo qui passe en revue toutes les aberrations de la bête humaine qu’un innocent va arriver à surmonter. Préparez vos mouchoirs !"




"My name is Khan est tour à tour drôle, tendre, poignant, flamboyant, humaniste."





"Le message simple, lumineux, pacifique cherche à privilégier beauté et bonté."





"Ce qui fait la force et la particularité des films de Bollywood (et qui les rends trop souvent naïfs aux yeux occidentaux), c’est cette foi inébranlable dans le premier degré le plus simple et le plus efficace. Cette absence de cynisme rend cette première partie tout aussi attachante que les grands films-référence du genre."
Gregory Coutaut (article en entier sur Film de culte.com)


"Autant de bons sentiments !"





"Craquant."






"Pour My name is Khan, Karan Johar a planté sa caméra aux États-Unis. L’occasion pour lui de filmer une histoire d’amour qui franchit les barrières religieuses et de scruter à la loupe les rapports des États-Unis avec l’islam après les attentats du 11-Septembre. Si certaines lourdeurs de mise en scène sont patentes, on ne peut nier à ce long métrage qui tire en longueur une certaine audace de propos."
(article en entier dans le n°768 du mardi 25 mai 2010 de Direct Soir téléchargeable sur le site)



"Un film-fleuve fort distrayant et émouvant."






"Le message de tolérance du réalisateur est honorable."






"Shah Rukh Khan, excellent"
"Son road-movie façon "Rainman" nous emporte."







"La star du cinéma indien se fait messagère de la paix et de la tolérance."






"Une thématique taboue : la paranoïa du peuple américain envers l’islam après 2001."






"Le charme agit grâce à la sincérité de l’entreprise et du casting."






"My Name Is Khan, œuvre hybride condense les débordements du cinéma de Bollywood"




"Une œuvre atypique"






"Il est difficile de ne pas se sentir en empathie avec ce que vit Khan."






"Le film est drôle, poignant, naïf, généreux."






"Ce délicieux mélo se déguste comme un loukoum, plaisir coupable et délectable."

Commentaires
21 commentaires
En réponse à Adeline - le 29/05/2010 à 15:35

Dans les oublies il y a aussi la critique de sara singh. Je ne sais pas qui s’est mais elle est en lien sur la page wikipedia de my name is khan. Elle doit être connu.

Laissez un commentaire :

David le 04/06/2010 à 12:37

Pour la mise à jour il manque dans votre revue les critiques de charlie hebdo et ecranlarge.

le 02/06/2010 à 11:15

une chose m’a fait marrer SRK la révélation de l’année mais tu étais ou avant toi ? SRK est un mégastar depuis des années

David le 31/05/2010 à 13:11

Je confirme, j’ai lu la critique d’ecranlarge. A lire. Une des plus instructives pour moi.

Adeline le 29/05/2010 à 15:29

Petit extrait de la tribune : Racisme, guerre de religion, terrorisme, handicap, catastrophes naturelles… le réalisateur embrasse une multitude de thèmes, trop même, parfois traités de manière abracadabrantesque. Reste que son road-movie façon "Rainman" nous emporte. Et l’on ne voit plus le temps passer.

Vous avez oublié les critiques du mag positif, écran large et celle de fantastikindia.

Adeline le 29/05/2010 à 15:35

Dans les oublies il y a aussi la critique de sara singh. Je ne sais pas qui s’est mais elle est en lien sur la page wikipedia de my name is khan. Elle doit être connu.

Maya le 27/05/2010 à 23:12

quel dommage de n’avoir finalement retenu que quelques mots de la critique de La Tribune…

gandhi tata le 28/05/2010 à 01:46

je publie les extraits de la coupure presse qu’on m’adresse, je n’ai sélectionné que quelques phrases de certains articles, pour la tribune, j’ai publié ce que j’ai reçu, et le but de la review est de donner envie aux gens d’aller lire la suite dans le journal et non de s’accaparer la totalité de l’article. Il y a plus de matière pour le Monde car ils ont fait un papier assez important sur le film, son sujet et Sharukh ?

Voilà ;)

jc

gorka le 27/05/2010 à 11:45

Très belle revue de presse merci JC. Et je suis ravi des avis des journalistes, pour une fois !

Señorita le 26/05/2010 à 20:12

Je peux vous dire que ça fait plaisir de voir l’affiche d’un film indien aux Halles, aaaah :) Dans 20 minutes ils ont plutôt bien aimé aussi, même si pour expliquer que SRK est une superstar, ils le comparent à George Clooney. Pas le même calibre, m’enfin..

Guiridja le 26/05/2010 à 22:33

lol

what else ?

PS : n’empêche si c’était SRK qui faisait la pub peut être que je mettrai à consommer du Nespresso d^.^b

Lafrarie le 26/05/2010 à 18:09

Revue de presse plutôt positive…la chronique faite sur le film dans "ça balance à Paris" (sur Paris 1ère) la semaine dernière était aussi globalement bonne…ça fait plaisir ^_^

man le 26/05/2010 à 12:35

lol "srk une véritable révélation" !!! ca fait plus d’une décennie qu’il fait du cinéma, reveillez vous les occidentaux !! globalement les critiques sont plutôt positives, c’est bon signe !

Laurent le 26/05/2010 à 11:21

Ah ! Aujourd’hui le premier SRK en salle en France depuis quelque temps ! En plus, il n’y a pas trop de "grosses sorties" concurrentes cette semaine (y’a certes une prod’ hollywoodienne que je ne citerais pas, mais qui m’a l’air pas extra et très calibrée ado).

Didi le 26/05/2010 à 12:51

Sacré Laurent ! Ce n’est pas le premier SRK à sortir en salles (Devdas, Une famille indienne et New York massala, RNBDJ sont aussi sortis en salle (très peu de copies et exclusivement des salles parisiennes, si mes souvenirs sont bons). En revanche, c’est vrai que c’est le premier à bénéficier d’une distribution aussi large.

Amanpreet le 26/05/2010 à 13:26

Je pense que le "depuis quelques temps" à son importance dans la phrase :p

Laurent le 26/05/2010 à 15:28

Exact ! ;-) Et donc les autres, c’était encore moins qu’une dizaine de copies France ? Content en tout cas que le nombre de copies "augmente"…

Didi le 26/05/2010 à 09:39

Merci, JC, pour cette revue de presse.

Claire le 26/05/2010 à 08:45

Je rajoute Telerama qui se contente de résumer très brièvement l’histoire et dont, ô surprise, le visage exprimant la critique de la rédaction lève les yeux au ciel.

Tant pis pour eux….

jawad le 26/05/2010 à 08:39

Merci JC pour cette revue de presse !!! Le film est donc plutôt bien apprécié, espérons que cela se traduira par de bons chiffres de fréquentation.

Claire le 26/05/2010 à 08:37

Merci Gandhi Tata, je rêvais d’une revue de presse des critiques de MNIK dans la presse francaise, tu l’as faite, génial.

Et maintenant j’octroie la palme du critique ciné le plus pointu à celui de "toutlecine.com" qui a écrit "Shah Rukh Khan est une véritable révélation"

Rhooooo, sans blague. Un nouvel acteur est né ? ;-)

Candice le 26/05/2010 à 21:35

non mais tu sais, s’il faisait plus de films, je suis sûre que Shahrukh pourrait devenir une star…

hahahahahahahaha ;-)