]]>

Interview de Sally et François Picard

Publié jeudi 16 octobre 2008
Dernière modification lundi 13 octobre 2008
Article lu 1154 fois

Par Kendra, Maya

Dossier Exposition Guru Dutt
◀ Visiter l’exposition Guru Dutt

Lors d’une précédente news, Fantastikindia vous annonçait la tenue d’une exposition consacrée à Guru Dutt, du 20 septembre au 11 octobre à la librairie Dominique Lacournet, 13 rue Gît le Coeur près de la place Saint-Michel à Paris.
L’inauguration nous a donné l’occasion de découvrir l’expo et de vous inviter à y aller. Nous y sommes retournées, cette fois plus au calme, pour rencontrer Sally et François Picard, les organisateurs de l’évènement, et en savoir plus…

JPEG - 182 ko
Sally et François Picard

Comment est née l’idée de cette exposition ?

Nous allons en Inde chaque année depuis longtemps et nous avons toujours aimé les affiches de cinéma, surtout celles des années 50-60. Nous vivons entourés d’affiches mais l’idée est née plus précisément au mois de mai 2008. Nous participions à l’émission Envoyé Spécial sur les fans de Bollywood, nous avons donc retrouvé Bablu, le chauffeur de taxi qui nous accompagne depuis des années, chaque fois que nous retournons à Bombay. Il a de graves problèmes aux yeux et ne pourra bientôt plus conduire son taxi et gagner sa vie. Or, il a une famille nombreuse à nourrir. Nous connaissons bien son épouse Saku, ses enfants, dont plusieurs fillettes. Ils vivent dans des conditions très précaires. Nous nous sommes donc lancés le pari un peu fou d’arriver à réunir, avec cette exposition, les fonds nécessaires afin de lui acheter un taxi, qui coûte l’équivalent de 3500 à 4000 €. Il en serait ainsi propriétaire et pourrait le louer.

Mais l’entrée de l’exposition est gratuite ! Comment comptez-vous financer le taxi de Bablu ?

C’est vrai, nous ne le mettons pas beaucoup en avant, mais en fait nous vendons les affiches présentées : celles qui sont encadrées et affichées, à 350 euros, et les mêmes que celles qui sont affichées, mais non encadrées, à 250 euros. Nous avons aussi fait des tirages de l’affiche de l’exposition qui elle ne coûte que 5 euros.
Nous vendons également un coffret livre-CD : quatre CD des chansons des films de Guru Dutt, organisés par thème : triste, amour, gai, rare, accompagnés d’une biographie de l’artiste. Le coffret vaut 30 euros(NDLR : ce livre est un bijou, et les CD splendides ! Si vous aimez le cinéma de cette époque, c’est une opportunité à ne pas rater).
Nous proposons également deux livres en anglais de Nasreen Munni Kabir, une biographie Guru Dutt, a life in cinema ainsi qu’un recueil des lettres que Guru Dutt envoyait à sa femme, Yours, Guru Dutt. Les deux ouvrages sont à 30 euros également.

Pourquoi avez-vous choisi Guru Dutt ?

Lors du tournage d’Envoyé Spécial, nous avons souhaité rencontrer Rashid Irani qui mène une double vie de cafetier et de critique de cinéma reconnu pour le journal Hindustan Times notamment. Alors que nous discutions, nous en sommes venus à évoquer les films de Guru Dutt, notamment une scène du film Pyaasa. Le déclic soudain s’est produit : nous avions les affiches de ses films, nous allions monter l’exposition sur l’oeuvre de Guru Dutt.
Qui plus est, cet acteur-réalisateur-producteur a la patte "cinéma d’auteur" qui plaît au public français. Guru Dutt est susceptible, au même titre que Satyajit Rai, d’intéresser les cinéphiles français. D’ailleurs, il a déjà fait l’objet d’une rétrospective en France dans les années 1980. Une des affiches de l’exposition, qui fait la promotion d’un festival ayant eu lieu à la fois en Inde et au Canada, cite d’ailleurs comme référence cette carrière française des films de Guru Dutt.
Autre critère de choix, et non des moindres : les affiches de ses films sont particulièrement belles, soignées, colorées. Nous avions envie de les partager.

Comment trouvez-vous ces affiches ?

En fouillant dans les bazars de Bombay. Dans les échoppes, les posters modernes à base de photos, côtoient les anciennes affiches reproduisant les originaux peints à la main, dont l’état varie selon les conditions de conservation. Celles que nous présentons ici, comme celles que nous vendons, sont en excellent état pour la plupart, nous avons eu beaucoup de chance. Le papier date des années 50. Très fin, il est fragile et sensible aux moindres changements, notamment d’hygrométrie. C’est pourquoi nous avons fait encadrer toutes les affiches présentées, afin d’éviter qu’elles ne se dégradent.

Nos fournisseurs d’affiches nous connaissent bien maintenant, ils dénichent pour nous de nouvelles affiches, nous préviennent par mail. Ensuite il faut les acheminer, nous envoyons en Inde des tubes réalisés tout exprès pour leur transport, et des amis qui voyagent nous les rapportent.

Vous avez choisi l’affiche de Baaz pour représenter l’exposition, pouvez-vous nous dire pourquoi ?

En premier lieu, c’est l’affiche la plus colorée, la plus susceptible d’attirer le regard. Les tons orangés et rouges captent l’attention, tout comme le regard échangé par Guru Dutt et Geeta Bali, très intense. Enfin, techniquement, il nous fallait choisir une affiche que l’on puisse retravailler, où le titre ne chevauche pas les têtes des personnages. Et puis nous avons une grande admiration non seulement pour Guru Dutt, mais aussi pour Geeta Bali, qui a elle-même produit ce film, une femme productrice à cette époque, ce n’était pas si courant !

Pourquoi avoir choisi une librairie du XVIIème siècle, spécialisée dans les livres anciens, pour votre exposition ?

L’an dernier nous sommes passés devant l’affiche d’une exposition intitulée "Les éléphants d’Udaipur" (oeuvres d’Alain Chasanier). Nous sommes donc venus ici-même et nous avons rencontré Dominique Lacournet, spécialiste du livre ancien et grand amateur de culture indienne. Nous sommes devenus amis et il a gentiment accepté d’héberger notre exposition. Ce lieu est très bien placé, en plein quartier latin, tout près des cinémas d’art et essai.

Qui sont les visiteurs de votre exposition ?

Comme nous avons décidé de faire cette exposition presque au dernier moment, nous n’avons pas pu autant communiquer que nous l’aurions souhaité. Nos visiteurs sont principalement des passionnés de l’Inde ou des passionnés du cinéma indien, beaucoup d’entre eux ont vu les films de l’Eté indien au musée Guimet. D’ailleurs, le personnel de l’auditorium fait partie des visiteurs. Nous avons même eu un cinéaste indien, très sympathique, qui est venu le jour de l’inauguration. Nous espérons que les quelques articles qui ont été publiés augmenteront le nombre de nos visiteurs.

Souhaitez-vous retenter l’expérience ?

Bien entendu ! Notre prochaine exposition sera très probablement consacrée à l’oeuvre de Raj Kapoor, autre acteur-réalisateur-producteur majeur. Nous sommes d’ores et déjà en train de rassembler le plus de matériau possible pour mener ce projet à bien.

Notre dernière question : quelle est l’affiche que vous préférez et quel est le film de Guru Dutt que vous appréciez le plus ?

Sally : l’affiche de Baaz, pour ses couleurs attirantes. Quant à mon film préféré : difficile de choisir, mais peut-être, pour son humour et sa légèreté, Mr and Mrs 55.
François : l’affiche d’Aar-Paar pour son camaïeu de beige très réussi. Et le film Sahib, Bibi aur Ghulam.

*** Merci à Sally et François Picard pour leur accueil et leur passion, on espère de tout coeur que Bablu pourra avoir son taxi !***

Le site de l’exposition : http://www.expogurudutt.com/

Librairie Dominique Laucournet 13, rue Gît-le-Cœur - 75006 Paris Tél. : 01 43 25 31 36 Jusqu’au 1er novembre, les après-midi des jeudis, vendredis et samedis, de 14 à 18 heures.

Commentaires
1 commentaire
Galerie