]]>

Nala Damayanthi


Année2003
LangueTamoul
GenreComédie
RéalisateurMouli
Dir. PhotoR. Siddharth
ScénaristeKamal Hassan
ActeursKamal Hassan, Madhavan, Nasser, Sriman, Anu Hassan, Geetu Mohandas, Bruno Xavier
Dir. MusicalRamesh Vijayagam
ParolierPradeep Govind
ChanteursChinmayi Sripaada, Sujatha, Kamal Hassan, Sriram Parthasarathy, Sharath, Sindhu, Saijanani, Ramesh Vijayagam
ProducteursKamal Hassan, Chandra Hasan
Durée139 mn

Bande originale

Pei Muzhi
Thirumaangalya Dharunam
Stranded On The Streets
Sudupattadha
Thirumaangalya Dharunam II
Enna Ithu Enna Ithu

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Kendra - le 28 avril 2009

Note :
(6/10)

Article lu 1245 fois

Galerie

Nala Damayanthi ou la démonstration qu’un film agréable peut faire une mauvaise carrière en salles. Pourtant, tout est là pour que le spectateur passe un bon moment. Ramji est un frère aimant et dévoué, mais aussi le meilleur cuisinier de son village. Afin de payer la dot de sa soeur, il décide de partir travailler en Australie. Malheureusement, le temps que Ramji débarque à Melbourne, son employeur décède, il se fait voler ses papiers et se retrouve donc coincé dans une ville inconnue dont il ne parle pas la langue. Le destin va le mettre sur la route d’une famille indienne qui va le prendre sous son aile et lui offrir un travail de chef. Malheureusement, la police est à ses trousses pour le reconduire à la frontière…

Nala Damayanthi parvient à faire rire souvent, et sourire tout le temps. Plutôt bizarrement, certains n’ont pas été sensibles à l’humour décalé de ce film, qui se prenait même plutôt au sérieux dit-on. Pourtant Nala Damayanthi donne l’impression d’assumer son second degré assez maîtrisé. Car c’est bien, de toute façon, d’une comédie que l’on parle dont le scénario est signé par Universal Hero Kamal Hassan.
L’idée de base est plutôt sympathique, immerger un Indien jamais sorti de sa campagne dans la société occidentale et le voir se dépatouiller avec les nombreuses différences et les situations cocasses que cela engendre. Comment résister à la première fois que Ramji enfile un pantalon ? à son premier voyage en avion ? De purs moments hilarants qui viennent illustrer l’expression "se sentir comme un poisson hors de l’eau".

Madhavan est pour beaucoup dans l’attachement que l’on éprouve pour ce personnage. Il interprète ce joyeux cuisinier un peu simplet et très naïf de façon tout à fait charmante et convaincante, même si les critiques parlant tamoul ont tendance à trouver son accent de brahmin de Palghat pas toujours au point. Malheureusement le reste du casting est plutôt inégal, notamment l’avocat Ivan, campé par Bruno Xavier, plutôt ridicule.

Au final un film drôle, qui traite plutôt légèrement et de façon totalement invraisemblable de problèmes sérieux (immigration, mariage blanc, choc des cultures…).
A noter que le film a fait l’objet d’un remake en hindi, deux ans plus tard, intitulé Ramji Londonwaley, toujours avec Madhavan dans le premier rôle. Malheureusement, le film impressionne moins dans cette seconde version.

Commentaires
Pas encore de commentaires