]]>

Nargis

Fonction : actrice
De son vrai nom : Fatima Abdul Rashid
Née le : 1er juin 1929 (il y a 88 ans)
à : Calcutta (Indes britanniques)
Décédée le : 3 mai 1981 (à 51 ans)
à : Bombay (Maharashtra)
Nationalité : indienne
Famille : Mariée à l’acteur Sunil Dutt. Mère de 3 enfants, Sanjay, Namrata et Priya.

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia

Films notables

Awaara
Mother India
Barsaat
Andaz
Shree 420

Chansons notables

Tere Bina Aag Yeh Chandani
O Mere Lal Aaja, Tujhko Gale
Dil Toot Gaya Ji
Jago Mohan Pyare
Pyar Hua Iqrar Hua
La biographie de Fantastikindia

Par Mel - le 11 décembre 2014

Dernière mise à jour le 31 juillet 2016

Article lu 770 fois

Galerie
JPEG - 10.1 ko
Nargis en 1935

Jaddanbai est née à Bénarès vers 1900. Comme sa mère avant elle et dès le plus jeune âge, elle est élevée pour devenir tawaif, l’équivalent indien des geishas japonaises que le cinéma a magnifiées dans des films comme Devdas ou Umrao Jaan. Uttamchand Mohanchand, dit Mohan Babu, était quant à lui d’une riche famille pendjabi et se destinait à devenir médecin. Il est tombé amoureux de la jolie chanteuse-danseuse déjà mariée deux fois et mère de deux garçons. La suite ressemble à un film : il s’est converti à l’islam, a changé son nom en Abdul Rashid, a abandonné ses études de médecine, a épousée Jaddanbai en 1928, pour finir par être déshérité par sa famille. L’année suivante, le 1er juin 1929, Fatima Abdul Rashid voyait le jour à Calcutta.

Vers 1939 Le légendaire acteur-chanteur K. L. Saigal remarque Jaddanbai et la convainc de tenter sa chance dans le cinéma à Lahore. Elle est ainsi à l’affiche de deux films en 1933 et acquiert un peu de célébrité grâce à Seda Savan en 1934. Mais Bombay était alors en train de devenir le centre le plus important de l’industrie cinématographique du sous-continent. Jaddanbai décide donc de s’y installer, et la petite famille emménage dans un bel appartement sur Marine Drive. L’année suivante, Jaddanbai fonde son propre studio, Sangeet Movietone. Sa fille Fatima, six ans, fait ses débuts à l’écran sous le nom de Baby Rani dans sa seconde production, Talash-e-Haq. Jaddanbai en est l’actrice principale, chante et compose la musique, devenant la seconde directrice musicale de l’histoire du cinéma indien. En 1936 et 1937, elle passe même derrière la caméra pour quatre films dont trois mettent en scène Baby Rani.

JPEG - 36.5 ko
Nargis dans Taqdeer en 1943

Mais le studio périclite et pour Fatima, l’école reprend le dessus. À douze ans, elle attrape la typhoïde, et en réchappe miraculeusement. Elle se rêve médecin, ce que son père n’a pas pu être. Et puis un jour, Mehboob Khan vient rendre visite à sa vieille amie Jaddanbai avec laquelle il avait partagé l’affiche de Nachwali en 1934.

JPEG - 9.3 ko
Nargis et Jaddanbai

Celui qui est devenu un réalisateur renommé en ce début des années 40 propose à Fatima le rôle principal de Taqdeer, sa production à venir. Il lui choisi le nom de Nargis (narcisse en Urdu) et propulse la débutante de 14 ans en face d’un Motilal de 20 ans son aîné. Elle ne sait pas danser, hésite un peu parfois, mais sa fraîcheur conquiert le public. Une vedette est née en 1943. Nargis sera toujours en tête d’affiche dans les 56 films qui composent sa carrière.

Non seulement elle a été préparée, entraînée et poussée par sa mère, mais Nargis a eu la chance d’arriver sous les projecteurs à une période charnière du cinéma hindi. L’époque des acteurs-chanteurs tirait à sa fin au milieu des années 40. La technique du play-back était en train de s’imposer ce qui ouvrait d’immenses possibilités à ceux ou celles qui, comme Nargis, ne savaient pas chanter. Motilal interprète encore ses propres chansons dans Taqdeer, mais la grande Samshad Begum est la voix de Nargis. Il en va de même pour la danse où des spécialistes telles que Cuckoo pourront réaliser des numéros enchanteurs toujours plus captivants. En définitive, face à la spontanéité et la modernité de Nargis, ses « rivales » de la même génération telles que Suraiya auront bien du mal à faire valoir leurs talents.

JPEG - 63.2 ko
Nargis et Ashok Kumar dans Humayun en 1945

Taqdeer n’est pas la déferlante espérée et ses films suivants passent plutôt inaperçus. Cela n’empêche pas Mehboob Khan de retenir une nouvelle fois Nargis pour Humayun, une grande production en costume qui sort en salles en 1945. La jeune actrice de 16 ans y donne la réplique à Ashok Kumar, la plus grande vedette masculine de l’époque. Le film est un succès modéré et la prestation de Nargis est remarquée. Mais cette année-là est celle de Noor Jehan qui place trois films aux trois premières places du boxoffice.

Elle est peu présente à l’écran dans les années troublées qui précèdent l’indépendance. Son demi-frère Akhtar Hussain, sentant certainement le filon, fonde sa propre société de production Nargis Art Concern, dans laquelle il fera tourner sa demi-sœur en vedette et son demi-frère Anwar Hussain dans des seconds rôles. C’est ainsi que Romeo & Juliet sort en 1947 et Anjuman l’année suivante. Aucun d’eux n’a laissé de trace si ce n’est une ravissante affiche…

1948 est une année de bouleversements pour Nargis. Elle donne la réplique à Dilip Kumar dans Mela et à Raj Kapoor dans Aag. Le premier est une réussite commerciale, le second est rentré dans l’histoire du cinéma. Non pas qu’il ait été si brillant, mais il a été l’occasion de former à l’écran le couple le plus marquant de Bollywood. Raj Kapoor a souvent raconté sa rencontre avec Nargis alors qu’il préparait son premier film en tant que producteur et réalisateur. Il a sonné un jour de 1948 à la porte de l’appartement de Jaddanbai. Nargis est venue ouvrir et Raj est resté pétrifié sans pouvoir dire un mot. Il a recréé cette scène dans Bobby, 25 ans plus tard, avec son fils dans son propre rôle.

Le succès sera enfin au rendez-vous en 1949 avec deux films où elle donne la réplique à Raj Kapoor : Andaz de Mehboob Khan avec Dilip Kumar et Barsaat de Raj Kapoor lui-même avec Premnath. Le public est conquis par cette femme forte et indépendante, à l’allure souvent occidentale, qui fait perdre les sens à ses partenaires masculins. Plus encore, sa romance à l’écran avec Raj Kapoor est à elle seule une raison de se précipiter dans les salles. En huit ans, ce ne sont pas moins de 16 films qui les réuniront. Nargis aura même son propre bungalow permanent dans les studios de RK Productions, la société fondée par Raj.

Elle joue avec les plus grands acteurs de son temps, Dilip Kumar (7 fois), Dev Anand, Ashok Kumar et bien sûr Raj Kapoor. Son nom est en général en haut de l’affiche, avant celui de la vedette masculine. Elle est éclectique en jouant dans des historiettes sans queue ni tête comme Aah en 1953 ou Chori Chori en 1956, mais aussi dans des films plus ambitieux tels que Jogan en 1950 ou Awaara en 1951. Dans ce dernier, elle est l’inoubliable Rita, la jeune avocate riche qui tente de sauver le mauvais garçon pauvre incarné par Raj Kapoor. Depuis 1948, la jeune Lata Mangeskar est sa voix attitrée comme Mukesh est celle de Raj Kapoor. Toute l’équipe des studios RK se retrouve dans Shree 420 en 1955, certainement le chef-d’œuvre de Raj Kapoor. Nargis y est la douce et pure Vidya qui révèle son Raj une fois de plus. Elle ne danse pas, mais ses yeux suffisent à eux seuls à faire de Pyar Hua Ikrar Hua Hai une chanson qui restera à jamais dans le cœur des spectateurs.

À la ville, son histoire d’amour avec Raj avait débuté dès 1948. Elle voulait officialiser leur relation mais il était marié et ne souhaitait pas divorcer de la mère de ses enfants. Leurs familles respectives étaient hostiles à cette liaison. Il se dit même qu’Akhtar Hussain, qui vivait pourtant à ses crochets, en était venu aux mains pour faire changer d’avis sa demi-sœur. Nargis a tout tenté pour épouser Raj ; en vain. Elle rompit lorsqu’il est devenu visible qu’il s’intéressait à Padmini en marge du tournage de Chori Chori en 1956. Mais elle avait une autre raison de le quitter. Leur association avait en réalité bridé sa carrière en l’empêchant d’accéder à des rôles plus ambitieux. C’est ainsi qu’elle n’avait pas pu jouer dans Aan et que le personnage d’Anarkali dans Mughal-E-Azam lui avait échappé.

La séparation lui permet d’accepter rôle de Radha dans Mother India que lui offre Mehboob Khan en 1957. À seulement 28 ans, Nargis y joue tous les âges de la vie avec une présence exceptionnelle. Elle est aussi bien la jeune épouse innocente que la mère capable de s’avilir pour ses enfants, ou la femme prête à tuer son fils adoré pour sauver son honneur.

Elle obtiendra son seul Filmfare Award pour ce personnage immortel. C’est aussi pendant le tournage de ce film qu’elle fait la connaissance de Sunil Dutt. Il joue Birju, son fils fou de vengeance à en devenir dacoit. Dans la réalité, Sunil lui sauve la vie dans la scène d’incendie. Elle s’en sort avec quelques brûlures mais lui est plus sérieusement blessé. Ils tombent amoureux pendant sa convalescence et se marient presqu’en secret en mars 1958. Sanjay, leur premier enfant né en 1959. Namrata et Priya suivront quelques années plus tard.

Son mariage signe la fin de sa carrière d’actrice. Quelques films déjà tournés sortent encore en 1958, dont Lajwanti qui est présenté en compétition à Cannes. Puis il faut attendre 1964 pour que le public puisse entendre à nouveau sa voix dans Yaadein, une œuvre très expérimentale de et avec Sunil Dutt comme unique acteur. Elle ne revient réellement à l’écran qu’en 1967 dans Raat Aur Din, le seul film qu’elle ait accepté de tourner après son mariage. Et encore, ce projet de son demi-frère Akhtar produit par son neveu Jaffer aura mis dix ans à se concrétiser. Elle recevra un National Film Award pour ce qui restera sa dernière apparition sur grand écran.

Elle se consacre à des actions caritatives dès le début des années 70. La politique la rattrape en 1980 lorsqu’elle est nommée à la chambre haute du Parlement indien par Indira Gandhi dont elle a toujours été proche. L’année suivante, on lui diagnostique un cancer qui l’emportera le 3 mai 1981. Quatre jours plus tard, Sanjay présente sont premier film, Rocky, produit par Sunil Dutt. Une place sera laissée vide au premier rang en l’honneur de Nargis.

Commentaires
1 commentaire
Filmographie

1967 - Raat Aur Din de Satyen Bose avec Pradeep Kumar, Feroz Khan, K. N. Singh, Leela Mishra

1964 - Yaadein de Sunil Dutt avec Sunil Dutt (silhouette à la fin du film)

1958 - Adalat de Kalidas avec Pradeep Kumar, Pran, Yakub, Achala Sachdev, Murad

1958 - Ghar Sansar de V. M. Vyas avec Balraj Sahni, Rajendra Kumar, Johnny Walker, Kumkum, Shammi

1958 - Lajwanti de Narendra Suri avec Balraj Sahni, Prabhu Dayal, Baby Naaz, Radhakishen, Nazir Kashmiri, Leela Mishra, Mumtaz Begum

1957 - Miss India de I. S. Johar avec Pradeep Kumar, Nishi, Pran, I. S. Johar, Minu Mumtaz, Shammi

1957 - Mother India de Mehboob Khan avec Sunil Dutt, Rajendra Kumar, Raaj Kumar, Kanhaiyalal, Kumkum, Chanchal, Sajid Khan

1957 - Pardesi de Khwaja Ahmad Abbas avec Oleg Strizhenov, Prithviraj Kapoor, Balraj Sahni, Bharat Bhushan, Padmini, P. Jairaj

1956 - Chori Chori de Anant Thakur avec Raj Kapoor, Pran, Johnny Walker, Gope, Bhagwan

1956 - Jagte Raho (doublé en bengali sous le titre Ek Din Ratre) de Amit Maitra et Sombhu Mitra avec Raj Kapoor, Motilal, Pradeep Kumar, Sumitra Devi, Smriti Biswas, Daisy Irani (caméo)

1955 - Shree 420 de Raj Kapoor avec Raj Kapoor, Nadira, Lalita Pawar, Nemo, Rashid Khan, Iftekhar

1954 - Angarey de K. B. Lall avec Nasir Khan, Pran, Rattan Kumar, Jeevan, K. N. Singh,

1953 - Aah de Raja Nawathe avec Raj Kapoor, Pran, Vijya Laxmi, Leela Mishra, Rashid Khan

1953 - Dhoon de M. Kumar avec Raj Kapoor, Kumar, Motilal, Cuckoo, Pramila

1953 - Paheli Shaadi de Ram Daryani avec Bharat Bhushan, Motilal, Gope, Leela Mishra, Manorama

1953 - Papi de Chandulal Shah avec Raj Kapoor, Maruti, Dulari, Dulari, Amarnath, Jagdeep

1952 - Amber de Jayant Desai avec Raj Kapoor, Agha, Bipin Gupta, Baby Tanuja, Cuckoo

1952 - Anhonee de K. A. Abbas avec Raj Kapoor, Achala Sachdev, Om Prakash, Agha

1952 - Ashiana de B. Trilochan avec Raj Kapoor, Iftekhar, Master Rattan, Mohana, Randhir

1952 - Bewafa de M. L. Anand avec Raj Kapoor, Ashok Kumar, Bhudo Advani, Neelam

1952 - Sheesha de Shahid Lateef avec Sajjan, Amar, Achala Sachdev, Zebunissa, Majnu, Anwari

1951 - Awaara de Raj Kapoor avec Raj Kapoor, Prithviraj Kapoor, Leela Chitnis, K.N.Singh, Shashi Kapoor

1951 - Deedar de Nitin Bose avec Dilip Kumar, Ashok Kumar, Nimmi, Sapru

1951 - Hulchul de S. K. Ojha avec Dilip Kumar, Sitara Devi, Yakub, Jeevan, Balraj Sahni

1951 - Pyar Ki Baaten de Akhtar Hussain avec Trilok Kapoor, Nazir, Maruti, Nissar, Khurshid

1951 - Saagar de P. Jairaj avec P. Jairaj, Bharat Bhushan, Durga Khote, Veera, K. N. Singh

1950 - Aadhi Raat de S. K. Ojha avec Ashok Kumar, Kuldip Kaur, Cukoo, Jeevan, Neelam

1950 - Babul de S. U. Sunny avec Dilip Kumar, Munawwar Sultana, Tun Tun, Amar

1950 - Bhishma Pratigya de Vasant Painter avec Shahu Modak, Mahipal, Purnima, Kumar, Nimbalkar

1950 - Birha Ki Raat de Gajanan Jagirdar avec Dev Anand, Om Prakash, Snehprabha, Jagirdar, Madan Puri

1950 - Chhoti Bhabi de Shanti Kumar avec Shyama, Karan Dewan, Yakub, Suraiya Choudhary

1950 - Jan Pahchan de Fali Mistry avec Raj Kapoor, Shyama, Jeevan, Mukri, Dulari, Amar, Sankatha

1950 - Jogan de Kidar Nath Sharma avec Dilip Kumar, Purnima, Tabassum, Rajendra Kumar

1950 - Khel de S. M. Nawab avec Dev Anand, Nigar Sultana, Murad, Neelam, Anwar Hussain

1950 - Meena Bazaar de Ravindra Dave avec Shyam, Kuldip Kaur, Om Prakash, Gope, Sapru, Chandabai

1950 - Pyar de V. M. Vyas avec Raj Kapoor, Shyama, Yakub, Nawab, W. M. Khan

1949 - Andaz de Mehboob Khan avec Raj Kapoor, Dilip Kumar, Cuckoo, Murad

1949 - Barsaat de Raj Kapoor avec Raj Kapoor, Nimmi, Premnath, K. N. Singh

1949 - Darogaji de Akhtar Hussain avec Jairaj, Neelam Mishra, Nisaar

1949 - Lahore de M. L. Anand avec Karan Dewan, Pratima Devi, Om Prakash, Randhir, Ram Avtar

1949 - Roomal de Ramchandra Thakur avec P. Jairaj, Rehman, Cuckoo, Badri Prasad, Jeevan, Majnu, Jilloobai

1948 - Aag de Raj Kapoor avec Raj Kapoor, Premnath, Nigar Sultana, Kamini Kaushal

1948 - Aaj Ka Farhad de Balwant Joshi avec Nainkant, Arvind Kumar, Leela Gupte, Zohra, Kesari

1948 - Anjuman de Akhtar Hussain avec P. Jairaj, Anwar Hussain, Neelam, Durga Khote, Chandabai

1948 - Anokha Pyar de M. I. Dharamsey avec Dilip Kumar, Nalini Jaywant, Mukri, Uma Dutt, Habib, Sheikh, Sankatha Prasad

1948 - Mela de S. U. Sunny avec Dilip Kumar, Jayant, Jeevan, Rehman, Amar, Roop Kamal, Zubeida

1947 - Mehndi de S. Fazli avec Karan Dewan, Begum Para, Murad, Jilloobai, Ghori, Pratima Devi

1947 - Romeo And Juliet de Akhtar Hussain avec Sapru, Sunalini Devi, John Cawas, Violet Cooper, Nazir Kashmiri

1946 - Nargis de D. D. Kashyap avec Rehman, Shah Nawaz, David, Alka Achrekar, Pratima Devi

1945 - Bisvi Sadi de M. Bhavnani avec Motilal, Mazhar Khan, Gope, Ashalata, Navin

1945 - Humayun de Mehboob Khan avec Ashok Kumar, Veena, Chandra Mohan, Shah Nawaz

1945 - Ramayani de S. Badami avec Chandra Mohan, Pahari Sanyal, Kanhaiyalal, Prabha, Rose, Amirbai Karnataki

1944 - Anban de Niren Lahiri avec Pahari Sanyal, Shah Nawaz, Shobhana Samarth, Gajanan Jagirdar, Mubarak

1944 - Ismat de Sibtain Fazli avec Mehtab, Nandrekar, Pratima Devi, Bhudo Advani

1944 - Rajkumar de Phani Majumdar avec Chetan Anand

1943 - Taqdeer de Mehboob Khan avec Motilal, Chandra Mohan, Noor Mohammed Charlie, Jilloobai

1942 - Parda Nasheen de I. A. Hafizji avec Ram Dulari, Haseena, Girdhari, Ganesh

1942 - Tamanna de Phani Majumdar avec Leela Desai, Suraiya, P. Jairaj, Karan Dewan

1937 - Moti Ka Haar de Jaddanbai avec Mehtab, Ashiq Hussain, Anita Devi, P. L. Santoshi (Baby Rani)

1936 - Madam Fashion de Jaddanbai avec Ansari, Ashiq Hussain, Jaddanbai, P. Bose (Baby Rani)

1936 - Hriday Manthan de Jaddanbai avec Ashiq Hussain, Urmila Devi, Shahzadi, Jaddanbai (Baby Rani)

1935 - Jung Bahadur de M. D. Bhavnani avec Shivrani, Nayanpalli, Fatty Prasad (Baby Rani)

1935 - Shadi Ki Raat de M. D. Bhavnani avec Sharifa, Vijay Kumar, Shivrani Ghosh, S. L. Puri (Baby Rani)

1935 - Sher Dil Aurat de A. P. Kapoor avec P. Jairaj, Khatoon, Ameena, W. M. Khan, Bhudo Adwani (Baby Rani)

1935 - Talash-E-Haq de C. M. Luhar avec Yakub, Ashik Hussain, Kayam Ali, Jaddanbai (Baby Rani)

1934 - Nachwali de Ramnik Desai avec Jadddanbai, Yakub, Mehboob, Swaroop Rani (figuration)