]]>

Nauker

Traduction : La Servante

Année1979
LangueHindi
GenresMélodrame / Romance, Comédie
RéalisateurIsmail Memon
Dir. PhotoD. C. Mehta, Nooruddin
ScénaristePt. Mukhram Sharma
ActeursJaya Bachchan, Sanjeev Kumar, Mehmood
Dir. MusicalR. D. Burman
ParolierMajrooh Sultanpuri
ChanteursLata Mangeshkar, Asha Bhosle, Kishore Kumar, Mohammad Rafi
ChorégraphesNaidu, Suresh Bhatt
ProducteursIsmail Memon, Govindram Ahuja
Durée128 mn

Bande originale

Aankhiyon Mein Chote-Chote
Aaya Na Karo
Aaya Na Karo Gudiya Mere Paas
Ankhiyon Mein Chhote-Chhote
Chandni Re Jhoom (Female)
Dekhi Hazaaron Mehphile Par
Dekhi Hazaron Mehfilein
Pallo Latake Hain Mera Pallo
Pallo Latke

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Marine - le 30 juillet 2013

Note :
(6/10)

Article lu 689 fois

Galerie

Amar (Sanjeev Kumar) est le patron d’un magasin et le père d’une petite fille. Situation enviable, s’il n’était pas également veuf. Même si son serviteur Dayal (Mehmood) l’aide à s’occuper de l’enfant, il manque, tout de même, à cette dernière une mère. En bon père, se remarier ne le rebute pas. Cependant, il craint que sa nouvelle épouse ne donne pas à sa fille l’amour dont elle a besoin et qu’il désire pour elle. C’est pour cela que lorsqu’il se rend dans une famille ayant deux filles à marier, il échange sa place avec son serviteur, espérant ainsi pouvoir découvrir le véritable caractère des prétendantes et choisir en conséquence.

Voici le mythe de Cendrillon revue à la sauce indienne. D’un côté nous avons une jeune servante jouée par Jaya Bachchan. Sauf que sa naissance aurait du lui éviter ce destin (bien qu’elle ne dorme pas sur la cendre du foyer, elle est reléguée dans la baraque au fond du jardin). Du coup, elle s’attache beaucoup à la petite fille, comparant son destin au sien.
De l’autre côté, nous avons le « prince charmant » sous les traits de Sanjeev Kumar. Celui-ci veut se remarier mais pas avec une marâtre, de peur que sa fille ne devienne elle-même une Cendrillon. Et voici la révélation de cette chronique : Nauker est un conte de fées !

Le registre principal de ce film reste néanmoins le comique. Celui-ci est provoqué en grande partie par l’échange de rôle entre Amar et Dayal. Le maître qui ne sait pas faire ce que doit faire un serviteur et le serviteur qui ne supporte pas d’être d’un statut plus élevé que le sien. Bien que le casting accueille Mehmood, un acteur comique très connu de l’époque, et que celui-ci ait été nominé aux Filmfares pour ce rôle, le film ne m’a pas semblé aussi drôle que promis. Cet aspect a du mal vieillir, mais heureusement, c’est très supportable, contrairement à Padosan (un super-hit comique de 1968 avec Sunil Dutt) considéré comme un summum du genre, mais qui m’a complètement laissée sur le côté de la route.

Comme les films de Hrishikesh Mukherjee, ce film se concentre sur la classe moyenne indienne, mais là où Mukherjee évitait les jugements de valeurs, Ismail Memon explore davantage ses travers pour faire rire le spectateur. Ici le réalisateur essaye même une petite réflexion sur le statut dominant/dominé. Seulement, à vouloir faire passer un peu trop de chose dans Nauker, l’histoire perd un peu en cohérence.

Dans les rôles principaux, on retrouve Jaya Bachchan et Sanjeev Kumar qui ont souvent joués ensembles dans les années 70. Ils étaient les sourds-muets si émouvants de Koshish, le beau-père et sa bru si dignes dans Sholay, le père et sa fille dans Parichay… Ce sont deux acteurs qui ont une belle alchimie à l’écran et une filmographie assez remarquable. Ici, Jaya est toujours très agréable à regarder. Mais en 1979, ses deux enfants sont déjà nés et évidemment, les années ont un peu marqués leur passage sur son visage, alors qu’elle doit jouer les jeunes filles. Mais rien d’aberrant non plus, Bollywood a vu des choses mille fois moins crédibles. Ce rôle lui a d’ailleurs permis de remporter son troisième Filmfare Award de meilleure actrice.

Ce n’est pas le meilleur film du duo Jaya Bhaduri/Sanjeev Kumar, mais l’histoire est gentillette et parfois amusante, Jaya est très bonne, et la musique est plutôt sympathique, surtout celles où elle chante avec la petite.

Commentaires
1 commentaire