]]>

New York


Année2009
LangueHindi
GenreThriller
RéalisateurKabir Khan
Dir. PhotoAseem Mishra
ScénaristeSandeep Srivastava
ActeursJohn Abraham, Katrina Kaif, Irrfan Khan, Neil Nitin Mukesh
Dir. MusicalPritam Chakraborty, Julius Packiam, Pankaj Awasthi
ParoliersJunaid Wasi, Sandeep Srivastava
ChanteursMohit Chauhan, Sunidhi Chauhan, KK, Monali Thakur, Caralisa Monteiro, Pankaj Awasthi
ChorégrapheAhmed Khan
ProducteurAditya Chopra
Durée151 mn

Bande originale

Hai Junoon
Mere Sang
Tune Jo Na Kahan
Aye Saaye Mere
Hai Junoon – Remix
Mere Sang – Remix
Sam’s Theme
New York Theme

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Señorita - le 25 août 2009

Note :
(6.5/10)

Article lu 4084 fois

Galerie

La file d’attente devant le Raj Mandir de Jaipur ne cesse de s’agrandir, tandis que certaines séances de la journée sont déjà complètes. Pour ceux qui souhaitent voir le nouveau film de John Abraham, Katrina Kaif et Neil Nitin Mukesh, il ne reste de places que pour la séance de 21 h 30. La cause de cette bousculade ? New York est la première grosse production à sortir depuis la grève des multiplexes, et par là même, elle est très attendue. Personnellement, je suis plus attirée par l’idée de voir un film indien dans un cinéma indien que par le film lui-même, mais je tente quand même l’aventure.

Une aventure qui commence mal dès les premières minutes. Omar (Neil Nitin Mukesh) est arrêté par le FBI au sein de sa propre maison. Il ne comprend tout d’abord pas pourquoi, d’autant plus que l’agent (Irfan Khan) chargé de l’interroger ne cesse de lui poser des questions sur son passé, notamment ses années d’université. Il se voit alors obligé de lui raconter cette période de sa vie, offrant au spectateur le seul moment un tant soit peu joyeux et lumineux du film. Arrivé à la fac, Omar s’était lié d’amitié avec une jeune Indienne, Maya (Katrina Kaif) qui lui avait présenté son ami Sam (John Abraham), indien lui aussi (c’est fou le nombre de personnes qui parlent hindi à New York). Tous les trois étaient devenus aussi proches que les doigts de la main, jusqu’à ce qu’Omar, amoureux de Maya, se rende compte que l’élue de son cœur aimait Sam. Il avait alors fui, plus atterré par cette découverte que par la chute des tours du World Trade Center. Après ce beau récit poignant, l’agent du FBI, Roshan, décide de dévoiler à son prisonnier ce qu’il attend de lui. Il soupçonne Sam de faire partie d’une bande de terroristes et souhaite employer Omar comme infiltré. Roshan ne laisse pas le choix à Omar, qui accepte la mission, à ses risques et périls…

New York est une production de qualité correcte, qu’il fait bon consommer après une longue période de disette. Et c’est justement parce que peu de films, et surtout peu de films acceptables sont sortis cette année, que New York apparaît comme de bonne facture. En effet, au milieu d’une production hindie de meilleure qualité, le film aurait peut-être été moins apprécié.

De fait, le scénario est plutôt bien ficelé, malgré quelques changements dans le comportement des personnages un peu trop brusques. Une partie flash-back permet de situer les relations entre les personnages mais également de montrer une ambiance pré-11 septembre des plus idylliques. C’est un procédé déjà usé jusqu’à la corde, tellement il a été utilisé au cinéma, mais qui reste néanmoins efficace, particulièrement dans le propos du réalisateur. Le reste du film offre une intrigue solide d’infiltration, peu originale pour des yeux occidentaux, mais qui se tient sans problème. Dans les autres points positifs du film, on peut noter une interprétation plutôt bonne des acteurs principaux, notamment pour les rôles masculins. John Abraham cesse d’exhiber ses pectoraux pour jouer un rôle dramatique en opposition avec celui qu’il tenait dans Dostana, et il le fait avec un certain succès, tout comme Neil Nitin Mukesh. Irrfan Khan est aussi convaincant en policier, mais il a eu tellement de rôles similaires ces derniers temps (Slumdog Millionaire, Un Cœur Invaincu) que c’est presque devenu une habitude d’avoir une bonne prestation de sa part pour ce genre de personnages.

Toutefois, quelques éléments négatifs viennent contrebalancer ces aspects du film, et parmi eux, la réalisation grossière. Certes, il y a beaucoup d’action, et de ce point de vue, il n’y a rien à redire : le spectateur a un bon quota de courses-poursuites et de coups de feu. Le problème est ailleurs : il y a un abus de ralentis, qui rendent certaines scènes dramatiques grotesques. On a l’impression que le réalisateur a découvert l’option "ralentir" sur le logiciel de montage Final Cut et qu’il s’est amusé à en mettre partout, créant ainsi une overdose d’effets. Et lorsqu’il y a overdose, il y a souvent ridicule. On a l’habitude de voir des ralentis dans le cinéma hindi, surtout dans les ballades, et cela ne choque pas dans la seule chanson du film Hey Junoon, mais c’est trop répétitif même dans la partie dramatique. Ainsi, la fin (que je ne révélerai pas ici), plutôt osée pour un film hindi, voit son potentiel dramatique totalement gâché par cet abus d’effets de montage, et c’est bien dommage. Un autre point qui m’a dérangée, cette fois-ci plus dans le fond que dans la forme : le propos du réalisateur paraît quelque peu manichéen. Il y a une énorme différence entre le New York pré-11 septembre et le New York post-11 septembre, notamment dans le traitement de la lumière. Quant aux personnages, ils sont souvent un peu trop dans un extrême ou dans l’autre. Le film aurait gagné à jouer un peu plus dans la subtilité.

New York est donc un film pendant lequel on ne s’ennuie pas, possédant de nombreux points positifs, et quelques défauts, qui en font une production honnête, surtout à l’heure où les films de Bombay n’offrent pas toujours de qualité. Le film étant un des premiers à sortir après la période de cricket et de grève, il se révèle être un bon apéritif pour la deuxième partie de l’année, où de meilleurs films que ceux du premier semestre devraient arriver sur les écrans.

Commentaires
11 commentaires
En réponse à Noella - le 27/12/2013 à 20:23

Je le vois enfin mais je trouve ce film brouillon et c’est en cela qu’il ne sert pas son propos et je n’en peux plus de Irfan, si identique dans presque tous ces films qu’il n’en est plus convaincant ;quel jeu restreint .

Laissez un commentaire :

Noella le 27/12/2013 à 20:23

Je le vois enfin mais je trouve ce film brouillon et c’est en cela qu’il ne sert pas son propos et je n’en peux plus de Irfan, si identique dans presque tous ces films qu’il n’en est plus convaincant ;quel jeu restreint .

Timoon le 18/06/2013 à 02:04

Je viens tout juste de terminer de regarder ce film dont on m’avait beaucoup parlé. Sachant qu’il était construit autour du 11 septembre, je m’étais fait un petit déroulé dans la tête comme souvent suite aux extraits des chansons, extraits divers… Mais tout cela était à mile lieu de la trame. Idem je n’ai pas vu tous les points que Senorita mentionne pour la simple et bonne raison que depuis quelques temps quand je regarde un film je m’autorise davantage à lâcher prise ce qui n’était pas le cas auparavant. Et je peux dire que je suis sous le choc… de l’interprétation, de l’histoire, de la fin et de la prise de conscience que ce film provoque.. C’était un aspect auquel je n’avais pas réfléchi alors merci au cinéma indien d’associer un film à gros moyens certes, mais un film qui pousse une vraie réflexion autour de ces événements.

clem le 10/04/2011 à 21:14

Un succés plus que mérité, ce film m’a balafré le coeur et j’y ai songé de longs jours après mon premier viosionnage. Sublime ! 9/10 !!

Sumaya le 02/02/2010 à 21:55

D’accord avec Meriem, pourquoi les musulmans sont tous des terroristes à Bollywood : New York, Kurbaan, Fanaa, Mission Kashmir, Veer Zaara… Moi je me révolte !!!! Lol Tout comme Meriem, j’ai beaucoup aimé Kurbaan, mais j’ai une préférence pour New York !!!

Meriem le 24/01/2010 à 18:54

Tres beau fim, bien fait je trouve, et pour une fois Katrina m’a beaucoup plu dans ce film….j’ai vu Kurbaan aussi (du meme genre), il est pas mal , mais j’ai une p’tite préference pour New York….Bon la seule chose negative, c’est que les musulmans soient toujours les méchants dans les films bolly….faudrait changer un peu, nous sommes gentils nous aussi…

Madhurifan le 03/02/2010 à 11:14

Franchement, je ne suis pas sur que les musulmans soient toujours les méchants à Bollywood. Il y a des tas de mulsulmans gentils dans les Bolly. D’ailleurs lorsqu’il y a un méchant, c’est souvent le gentil qui sauve la situation. Et des hindous méchants, ce n’est pas ce qui manque dans les films. Des truands aux politiciens en passant par les hommes d’affaire, le tableau n’est pas franchement idéal.

Moi j’ai plutôt le sentiment que (ces derniers temps en tout cas) les méchants musulmans sont là pour mettre en valeur les gentils. C’est d’ailleurs un ressort classique partout dans le monde. Quand tu veux montrer une image positive de quelqu’un, oppose le à une image négative du même bord. Ca marche à tout les coups.

Pour en revenir à New York, je trouve justement que le personnage de John est un bon exemple de musulman qu’on présente sous un jour particulièrement humain.

Sumaya le 29/11/2009 à 12:10

Je ne suis pas tout à fait d’accord !! J’ai trouvé ce film captivant, intelligent et vraiment émouvant. Pour une fois que Katrina ne joue pas les potiches de services, on va pas s’en plaindre quand même !!!! Et puis je trouve John et Neil très convaincants dans leurs rôles respectifs. Mention spéciale à Irrfan, qui crève l’écran dans ce rôle de flic,qu’un lui connait déjà dans Slumdog Millionaire.

Un honnête 8/10 pour ma part…

le 07/11/2009 à 17:50

un magnifique film

Soniya le 12/10/2009 à 15:27

Je trouve le film catastrophique (ce qui n’enlève rien à ta critique Senorita) : une vraie caricature, qui n’apporte qu’une réflexion superficielle sur le sujet des détentions et tortures post 11 sept et sur le racisme ambiant aux états-unis à cette période. C’est bien filmé mais la réalisation et le montage sont remplis de clichés "je t’en mets plein les yeux parce que c’est ce qui plait aux jeunes branchés qui vont au ciné". Désolée mais le trio d’acteurs a un jeu lamentable, il est mignon tout plein Neil mais il joue tout simplement MAL, ce qui est embetant quand on a le premier rôle d’un film. Je sauve Irfan, mais je me demande ce qu’il est allé faire dans cette galère. 4/10

Deolia le 25/08/2009 à 10:21

Moi, je suis entièrement de ton avis Madhurifan. Je trouve la note de Senorita un peu sévère. J’ai trouvé aussi que New York était un très bon film et que les acteurs avaient tous vraiment fait du bon boulot, y compris Katrina. La fin du film m’a vraiment surprise car Bollywood ne nous a pas habitués à ça…

Madhurifan le 25/08/2009 à 08:00

Curieux. Je n’ai pas du tout ressenti la même chose que toi. Les ralentis ne m’ont pas posé de problème et c’est en lisant ton article que je réalise qu’il y en avait effectivement pas mal.

J’ai beaucoup aimé les acteurs que j’ai tous trouvés excellents (John Abraham particulièrement). Même Katrina, que je ne supporte pas habituellement, m’a semblé convaincante. Mais il faut dire qu’elle ne danse pas. Ca aide…

Quant à l’histoire, ce qui m’y a touché ce n’est pas l’infiltration ou le côté polar (qui, comme tu le dis, n’ont rien d’exceptionnels), c’est plutôt la découverte de ces personnages saignés à vif. Et là, je trouve qua Kabir Khan a fait un excellent boulot. En tout cas ça m’a procuré de belles émotions et de beaux sujets de réflexion.

Je ne crois donc pas que New York ait eu du succès uniquement comme première grosse sortie après la grève. Je crois tout simplement que c’est un bon film, qui s’attaque de belle façon à un sujet qui touche beaucoup de monde, y compris en Inde, qui est confrontée, elle aussi à des tensions inter-communautaires.