]]>

No Entry cartonne, consécration pour Abhishek, confirmation pour Rani !

Publié jeudi 22 septembre 2005
Dernière modification mardi 24 janvier 2006
News lue 1920 fois

Par Ganesh

Rubrique News
◀ Bollywood en bref
▶ Des nouvelles de Hrithik

Alors qu’on attendait Shah Ruck Khan et Amir Khan, c’est le troisième larron, Salman Khan, qui sort victorieux de la lutte entre les trois superstars. Son dernier film, No Entry, est bien parti pour être le numéro 1 de l’année au box-office Bollywood. Réunissant aussi Anil Kapoor, Fardeen Khan, Bipasha Basu et Lara Dutta, il a non seulement fait l’unanimité auprès de la critique (comédie de l’année), mais aussi auprès du public. Résultat : après 3 semaines, il a déjà amassé plus de 29 crores de recettes en Inde et 2 millions de dollars à l’étranger. Sauf grosse chute de la fréquentation, le film devrait dépasser Bunty aur Babli dans les 2-3 semaines à venir. A noter que l’autre film de Salman Khan, Maine Pyaar Kyun Kiya, a aussi reçu un très bon accueil du public et se classe parmi les succès de l’année. Alors Salman, le nouveau roi du box-office (en attendant Kyon Ki) ?

JPEG - 18.9 ko
Le succès de l’année !
JPEG - 36 ko
Les nouveaux rois du box office

Non ! Le grand vainqueur de l’année, c’est Abhishek Bachan, qui suit la trace de son illustre papa. Après des débuts bien difficiles où il était boudé par le spectateur indien, l’acteur a franchi un palier et pris de l’envergure avec Dhoom et surtout Yuva l’année dernière. 2005 est l’année de sa consécration : 3 films = 3 hits : Dus, Sarkar et Bunty aur Babli. Little B est maintenant une valeur sûre du box-office.

Côté fille, Rani Mukherjee, sans surprise, est au sommet de sa gloire : 3 de ses films affichent des recettes supérieures à 30 crores (Mangal Pandey, Bunty aur Babli, Black), loin devant toutes les autres actrices. Après une très bonne année 2004, la belle Bengalie confirme cette année qu’elle est actuellement sans rivale. Encore plus étonnant, on risque de la retrouver à la 1ere place du box-office 2005, toutes catégories confondues (homme et femme), ce qui n’est plus arrivé depuis Nargis et son Mother India et Madhubala avec Mughal E Azam !

Commentaires
Pas encore de commentaires