]]>

Padmâvatî, au Châtelet, mise en scène S.L. Bhansali

Publié vendredi 7 décembre 2007
Dernière modification vendredi 7 décembre 2007
News lue 740 fois

Par Maya

Rubrique News
◀ Aishwarya en femme d’affaire sexy ?
▶ Evano Oruvan - Madhavan de retour en force !

Le Théâtre du Châtelet, scène nationale, a demandé à Sanjay Leela Bhansali de mettre en scène un opéra des années 20, Padmâvatî.
Celui-ci a été écrit par Albert Roussel, qui lors d’un voyage en Inde a été ému par cette légende d’une reine qui a sacrifié sa vie par amour d’un homme.
On nous promet une "Comédie musicale, danse et couleurs chaudes au programme de cet opéra façon Bollywood", avec Finnur Bjarnason, Marie-Nicole Lemieux et accompagné par l’Orchestre philharmonique de Radio France ainsi que le Chœur du Châtelet.

Si Olivier Roussel est inconnu des néophytes dans mon genre, il a été au tout premier plan des compositeurs du XXème siècle, si l’on en croit son palmarès et les citations élogieuses dont il a fait l’objet. Il déclarait : " Le culte des valeurs spirituelles est à la base de toute société qui se prétend civilisée, et la Musique, parmi les arts, en est l’expression la plus sensible et la plus élevée. "

Quant à la légende de Padmâvatî, elle semble avoir conquis l’Inde entière puisqu’on trouve ses châteaux ou ses temples aussi bien au Rajasthan qu’à Bangalore au sud. Pour les uns, elle aurait été l’épouse d’un roi hindou au 14ème siècle, qui se serait sacrifiée plutôt que de se rendre à un conquérant musulman.
(source : www.shubhyatra.com/rajasthan/chittorgarh.html)

Pour les autres, elle aurait été l’une des épouses de Vishnou, mais, en compétition avec la déesse MahaLakshmi, elles auraient toutes deux choisi de devenir des statues de pierre pour rester aux côtés de leur époux, l’une à sa droite, l’autre à sa gauche.
(source : www.answers.com/topic/legend-of-tirumala)

Laquelle de ces légendes va-t-on nous proposer au Châtelet ???

THEATRE DU CHATELET - SCENE NATIONALE
place du Châtelet
75001 PARIS
Tél. 01 40 28 28 00

Commentaires
Pas encore de commentaires