]]>

Paiyaa

Traduction : Garçon

Année2010
LangueTamoul
GenresComédie romantique, Masala
RéalisateurN. Linguswamy
Dir. PhotoR. Madhi
ScénaristeN. Linguswamy
ActeursTamanna, Karthik , Sonia Deepti, Milind Soman, Jegan
Dir. MusicalYuvan Shankar Raja
ParolierNa. Muthukumar
ChanteursBenny Dayal, Karthik, Tanvi Shah, Yuvan Shankar Raja, Rahul Nambiar, Haricharan, Saindhavi, Sunitha Sarathy
ChorégraphesRaju Sundaram, Shabina Khan, Brinda
ProducteursN. Subash Chandrabose, N. Linguswamy
Durée152 mn

Bande originale

Thuli Thuli Mazhaiyaai
Poongatre Poongatre
Adada Mazhaida
Suthuthe Suthuthe Bhoomi
En Kadhal Solla

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Guiridja, Sumaya - le 21 février 2011

Note :
(8/10)

Article lu 20209 fois

Galerie

Cet article nous a été proposé par Sumaya, un grand merci à elle.

Paiyaa est un film tamoul sorti en 2010, sous la bannière Thirupathi Brothers. Réalisé par N. Linguswamy, il compte à sa distribution l’acteur Karthi, petit frère de la star Surya, et la jeune Tamannah, qui forge sa popularité au Tamil Nadu avec ce film.
Ce masala romantique a rencontré un franc succès dans l’Inde entière, où il est sorti dans différentes versions. La musique, signée par le maître en la matière Yuvan Shankar Raja, est devenue culte de part et d’autre du pays ; et l’alchimie entre les deux acteurs principaux les a consacrés comme un des plus beaux couples du cinéma tamoul, aux côtés de Surya et Jyothika notamment.

Pourtant, le synopsis ne possède rien de bien original. Paiyaa, c’est l’histoire de Shiva, un jeune homme à l’esprit libre sans grande ambition, qui tombe amoureux "au premier regard" de Charulatha, employée dans une société d’informatique. Elle ne le voit même pas, mais le destin a décidé de s’en mêler et, le prenant pour un chauffeur de taxi, elle lui demande de l’emmener à Mumbai afin d’échapper à un mariage forcé.

Bien évidemment, on a affaire à un pur masala, avec son lot de méchants corrompus, de bastons musclées, de musiques hautes en couleur et son scénario approximatif et peu novateur. Mais ce n’est pas grave, car Paiyaa irradie une bonne humeur réellement communicative, et un romantisme qui faisait défaut à beaucoup de films indiens de ces dernières années.

Tout d’abord, parlons du héros. Shiva est un jeune homme insouciant et libéré. Sans projet d’avenir, il vit au jour le jour et profite de l’instant présent avec ses meilleurs amis, qui tentent tant bien que mal de lui dégoter un emploi. Shiva est le héros romantique par excellence, doublé du surhomme à la force surdimensionnée capable de mettre K.O. ses 10 adversaires d’un revers de main. Et c’est le genre de personnage particulièrement jouissif qu’il manque de plus en plus à Bollywood, mais encore très fréquent au Tamil Nadu. Karthi est particulièrement convaincant en héros chevaleresque et amoureux transi, son charme et sa présence rendent le personnage de Shiva encore plus attachant. Le petit frère de Surya fait donc partie assurément des valeurs sûres de Kollywood, passant de but en blanc du chevalier servant au tas de muscles viril sans peur ni reproches.

Face à lui, une charmante héroïne, répondant au doux nom de Charulatha, prénom hindou signifiant "jolie". Et ce choix de la part du réalisateur de nommer son héroïne ainsi n’est pas anodin, car significatif de sa place au sein de l’intrigue : Charulatha est la belle dulcinée dont s’entiche Shiva. Cependant, son personnage demeure résolument moderne. En effet, loin des jeunes filles baissant les yeux incessamment, Charulatha a un emploi, le permis de conduire et surtout pas la langue dans sa poche. Mais comme toutes les jolies héroïnes qui se respectent, elle est terriblement naïve. Elle est interprétée par une Tamannah superbement ravissante, au charme indéniable. La jeune femme incarne avec panache et conviction le personnage qui se trouve être le point culminant de l’histoire.

L’osmose qui lie les deux protagonistes est tout à fait charmante, et leur complicité à l’écran est palpable. La relation entre Shiva et Charulatha, tout en retenue, est réellement touchante et chacune de leurs scènes communes est un régal pour le spectateur. Le duo d’acteurs est devenu si incontournable qu’ils sont à l’affiche de Siruthai en 2011, et feront une apparition ensemble dans le film tamoul Ko, avec Jeeva et Karthika Nair, dans lequel ils étaient d’ailleurs pressentis pour tenir les rôles principaux.

Concernant les seconds couteaux du film, ils ne sont que très peu présents à l’écran, la trame se centrant presque exclusivement sur le duo-vedette que forment Karthi et Tamannah. Cependant, on peut noter le rôle secondaire bref mais efficace de Sonia Deepti, qui joue le rôle de Priya, la sœur de Shiva. Pour son premier film tamoul, la jeune comédienne livre une performance impeccable, et incarne avec énergie et justesse la sœur protectrice et moralisatrice, qui tente tant bien que mal de faire réagir son frère idéaliste et rêveur, et de le ramener à la réalité.

Dans Paiyaa, il n’y a pas un grand méchant, mais deux ! Des rôles dans lesquels excellent Arpit Ranka et Milind Soman, parfaits en antagonistes sans vergogne prêts à tout pour barrer la route de nos deux héros. Enfin, on a droit au sempiternel comique de service, ici en la personne de Jegan, qui campe Poochi, l’ami de Shiva. Sa complicité avec l’acteur Karthi rend leurs quelques séquences communes sympathiques, même si elles sont loin d’être les plus mémorables du film.

Le point d’orgue de cette romance musclée est sans doute sa musique, magistrale, que l’on doit au compositeur à succès Yuvan Shankar Raja. Comme à son habitude, il a concocté un album frais et mélodieux, usant avec efficacité des sonorités caractéristiques de la musique indienne traditionnelle. Utilisant avec dynamisme mais aussi mélancolie les magnifiques voix des chanteurs Karthik, Benny Dayal et Haricharan, le compositeur pose lui-même sa voix sur un des morceaux de l’album, et doit beaucoup à sa collaboration avec ces artistes uniques. La musique de Paiyaa est un des atouts majeurs de cette comédie sentimentale attendrissante.

Paiyaa est un film bourré d’atouts qui en font une œuvre incontournable, les scènes d’action sont saisissantes, et la photographie du film nous offre des décors et des paysages luxuriants. Tous les ingrédients de la romance pur sucre made in India sont réunis dans cette production tamoule des plus délicieuses, vacillant entre road-movie et film d’action. Entre la danse sous la pluie, les bagarres musclées et les bons sentiments, Paiyaa est un long-métrage absolument délectable, à ne rater sous aucun prétexte.

Commentaires
31 commentaires