]]>

Pandit Ravi Shankar s’est éteint

Publié mercredi 12 décembre 2012
Dernière modification vendredi 7 mars 2014
News lue 484 fois

Par Didi

Rubrique News
◀ Rajinikanth, que devient l’acteur ?
▶ Nouveauté sur la Home de Fantastikindia

Pandit Ravi Shankar s’est éteint, cette nuit, à l’âge de 92 ans, des suites d’une opération dont il n’a pas supporté le choc, selon sa famille. Né le 7 avril 1920, dans la ville sacrée de Bénarès, sur les bords du Gange, le maestro était depuis longtemps un citoyen du monde, ayant séjourné à Paris et habitant, vers la fin de sa vie, en Californie, où il dirigeait une école de musique. Initié à la musique classique de l’Inde du Nord par son gourou, le joueur de sarod, Ustad Allauddin Khan, Ravi Shankar était un virtuose du sitar et un ambassadeur de l’héritage culturel de l’Inde dans le monde entier.

Dans les années 1950, il se lia d’amitié avec le cinéaste bengali, Satyagit Ray, et composa la musique de ses premiers films.

Ouvert à tous les courants musicaux, il joua avec le violoniste virtuose, Yehudi Menuhin, apprit le sitar à l’ex-Beatles, George Harrison dans les années soixante, influença le jazzman John Coltrane, Robbie Krieger, le guitariste des Doors ou Brian Jones des Rolling Stones. Il joua même lors du mythique festival de Woodstock, en 1969, aux côtés de Janis Joplin. Ces multiples influences sur des musiciens de rock lui valurent son titre de "parrain de la World Music".

La veille de son opération, Ravi Shankar avait appris sa nouvelle nomination aux Grammy Awards (il en avait déjà reçu trois) pour son dernier album, The Living Room Sessions Part 1, face à sa fille, Anoushka Shankar, sa digne héritière, également virtuose du sitar et nommée pour son album, Traveller, rencontre de musique indienne et de flamenco.

RIP maestro !

Sources : Le Monde, Le Figaro, The Hindu, etc.

Commentaires
2 commentaires