]]>

Petit retour sur la journée Inde sur Seine

Publié lundi 6 juillet 2009
Dernière modification dimanche 5 juillet 2009
Article lu 909 fois

Par Gandhi Tata, Guiridja

Rubrique Événements
◀ Jodhaa Akbar au cinéma Le Bijou, en partenariat avec Fantastikindia.
▶ Retour sur la fête de la musique au cinéma Le Bijou

Le samedi 02 mai le théâtre Adiyar nous ouvrait ses portes pour nous offrir un spectacle haut en couleurs et placé sous le signe de l’Inde.

Fantastikindia vous propose un petit retour sur la journée.

Inde sur seine est un spectacle produit par la société RAAGAFRANCE dont le directeur artistique n’est autre que le très énergique Maurice Gérart. Son nom vous est sûrement familier car il est également le leader du célèbre groupe de musique Raaga qui s’est illustré dans de nombreux événements indiens en France et notamment pour l’avant-première de Veer Zaara au Grand Rex.

RAAGAFRANCE nous promettait donc un concept novateur pour un show combinant musiciens, chanteurs et danseurs simultanément en live sur scène. Originalité, authenticité et couleurs étaient les maîtres mots pour un spectacle où il n’y aurait pas de karaoké, pas de playback et avec la promesse d’un large panel d’artistes venant de tous horizons.

Nous sommes arrivés vers 14h45 devant le théâtre Adyar sans savoir où il se situait vraiment. Au loin qu’elle n’est pas notre surprise de voir une queue qui dépasse le trottoir. Des gens de toutes origines trépignent dehors, c’est que le show va bientôt commencer !

Passée la première surprise, nous nous avançons pour prendre place dans le théâtre. A notre entrée, une charmante hôte nous accueille avec des fleurs de jasmin et de l’eau de rose, une deuxième hôte d’accueil nous escorte jusqu’à notre place.

Dans la salle les répétitions de dernière minute battent leur plein et la musique emplit la salle. Nous nous asseyons impatients lorsque la salle se remplit petit à petit et le spectacle ne tarde pas à débuter.

Après quelques minutes de retard, l’hôte de l’après-midi, Maurice Gérart prend place au centre de la scène et annonce le début du spectacle. Il nous explique dans quelles conditions cette représentation d’Inde sur seine a été montée et que les préparatifs n’ont duré qu’un mois.

En espérant que cela n’est que le début d’une grande aventure, Maurice Gérart donne le coup d’envoi du spectacle, et nous voilà partis pour 2h de musique et de couleurs !

Le show commence avec « Silsila » de Devdas interprété par Gayatri qui est une chanteuse en provenance de l’Ile Maurice. Après quelques hésitations, un ou deux faux pas ça y est ! Ça s’anime !

Le spectacle est composé de plusieurs chansons alternant entre hindi et tamoul. Aucune chanson n’est reliée aux autres et c’est vraiment au coup de cœur qu’elles s’enchaînent durant 2h. Chaque chanson est accompagnée d’une chorégraphie originale composée par les groupes de danses qui ont été invités pour l’occasion ; mention spéciale à la chorégraphe Natacha qui s’est chargée des scènes bollywoodiennes.

La présence scénique des chanteurs est incontestablement le petit plus de ce show car ils n’ont pas hésité à nous offrir quelques pas de danse pour accompagner les danseurs et réjouir l’auditoire. L’alchimie entre les musiciens, danseurs et chanteurs est une première pour un show indien produit en France et nul doute que cette nouveauté d’Inde sur Seine fera date dans l’événementiel de la diaspora indienne à Paris.

Le spectacle remplit honorablement son cahier des charges. Monter un tel show, réunissant danseurs, musiciens et chanteurs en si peu de temps est un véritable challenge qui a été relevé haut la main par Maurice Gérart. Malgré quelques petites imperfections ici et là, le show réussit à séduire les spectateurs sur de nombreux points. Notamment au niveau des musiciens avec un plateau de qualité, on retiendra la participation d’Alex au clavier et du batteur jamaïcain Chris qui a collaboré avec de grands artistes comme Jimmy Cliff.

La bonne surprise de cette après-midi, pour ne pas dire la révélation d’Inde sur Seine, se nomme Farida. Cette jeune chanteuse lyonnaise est aussi la géniale interprète de la seule chanson indienne en français composée par Maurice Gérart : "Jardin de manguier". On retiendra aussi le charismatique Alphonse qui nous a gratifié de puissantes prestations sur des numéros folkloriques tamouls.

Avec plus de temps et de moyens il est certain qu’un tel spectacle sera à la hauteur d’un spectacle tel que Bharati.

Commentaires
Pas encore de commentaires